mardi 20 novembre 2018 13:28:02

M. Henry S. Ensher, ambassadeur américain : Le second round du dialogue stratégique en automne

Un nouveau round du dialogue stratégique entre l’Algérie est les États-Unis est programmé pour l’automne prochain, a annonce hier l’ambassadeur américain, M. Henry S. Ensher, lors d’une conférence de presse animée à l’occasion du départ prochain des 12 lauréats algériens ...

PUBLIE LE : 05-06-2013 | 0:00
D.R

Un nouveau round du dialogue stratégique entre l’Algérie est les États-Unis est programmé pour l’automne prochain, a annonce hier l’ambassadeur américain, M. Henry S. Ensher, lors d’une conférence de presse animée à l’occasion du départ prochain des 12 lauréats algériens de la deuxième édition du programme Kelley School of Business parrainé par le département d’État américain et la compagnie Coca-Cola, et initié en faveur des étudiants de la région Mena. Un programme destiné également, selon l’ambassadeur américain, à renforcer les relations commerciales  entre l’Algerie et les USA dans le futur. Pour ce qui est du deuxième round du dialogue stratégique algéro-américain, M. Henry S. Ensher a ajouté que la délégation américaine sera interinstitutionnelle et qu’elle verra la présence de représentants de nombreuses sociétés américaines.
Sur la coopération judiciaire entre les deux pays, il indique qu’elle englobe la lutte contre le terrorisme, les affaires criminelles, l’échange d’informations et d’expertise. Il saisira cette occasion pour exprimer son grand respect pour les efforts déployés par le gouvernement algérien en vue d’assurer la sécurité de tous les étrangers vivant en Algérie et la sécurité des ambassades. Il dira à ce sujet que le gouvernement algérien a démontré un engagement très clair.
 Prié de donner son avis sur la situation politique en Algérie, il rétorque que son pays ne s’ingère pas dans la politique intérieure algérienne, rappelant que le gouvernement américain coopère avec le gouvernement algérien pour la consolidation des relations, et qu’il est disposé à travailler dans le futur avec tout gouvernement algérien élu, selon un processus constitutionnel et selon la volonté du peuple. Il souhaitera un prompt rétablissement au Président Bouteflika.  
Interrogé sur le retard de la réalisation en Algérie d’une université américaine, le diplomate répondra que le gouvernement américain soutient à 100% un tel projet, sauf qu’il ne lui revient pas de créer cet établissement scolaire, l’initiative devant être algérienne. Toutefois, il a annoncé l’ouverture, durant le mois de Ramadhan, d’une école primaire américaine.
Nadia K. 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions