mardi 19 novembre 2019 23:01:20

Forum de partenariat algéro-français : Une vision à long terme

Bernard Sonilhac, PDG de Renault Algérie Production : “Le projet de l’usine d’Oran avance selon le calendrier établi”

PUBLIE LE : 29-05-2013 | 0:00
D.R

Organisé par UBIFRANCE, l’Agence française pour le développement international des entreprises, et le ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, le forum de partenariat, ou forum d’affaires algéro-français, s’est ouvert hier à l’hôtel El-Aurassi  dans le but d’élargir et de diversifier les relations économiques et industrielles entre les deux pays et relever les défis de l’avenir des deux côtés de la Méditerranée.

Dans son allocution, le ministre français du Commerce extérieur, Mme Nicole Bricq, a tenu à réaffirmer que la France tient à conserver sa position de premier partenaire de l’Algérie et constitue, selon elle, une destination naturelle pour les entreprises françaises, d’où la présence de 50 entreprises françaises sélectionnées en vue de renforcer les partenariats dans différentes filière telles que l’agro-alimentaire, la mécanique, l’automobile, le bâtiment et la santé entre autres filières éligibles à une coopération mutuellement bénéfique aux entreprises des deux pays.  
Le ministre français du Commerce extérieur a rappelé que les entreprises françaises ont investi en Algérie 10 milliards d’euros en 2012,  permettant ainsi la création de 40.000 emplois directs et 100.000 emplois indirects au-delà du fait que 1.000 PME françaises s’installent chaque année en Algérie. Mme Nicole Bricq a reconnu que le partenariat algéro-français avait enregistré un certain retard au regard des nombreuses possibilités de synergie et de coopération. Lui succédant, M. Cherif Rahmani, ministre de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, développa la nécessité de concevoir et de conduire un co-développement créateur d’emplois et de richesses pour les entreprises des deux pays, l’Algérie n’a pas vocation  à être un espace pour distributeurs agréés ou le showroom pour petites mains. Il appelé  les entreprises algériennes et françaises à se libérer et à saisir tous les opportunités de partenariats, car il ne s’agit seulement d’économie entre la France et l’Algérie  mais leur  volonté partagée d’être le moteur d’une Méditerranée, non pas du fait de l’histoire mais où la géographie est de retour. Aussi a-t-il exhorté les entreprises à aller vers des circuits courts.
Pour le ministre de l’Industrie, de  la PME et de la Promotion de l’investissement il s’agit d’explorer et d’exploiter les différents et nombreux domaines de co-développement et de partenariats en mutualisant les ressources, les capacités et les compétences distinctives de chaque partie. Dans cette perspective, il annoncé la mise en place d’un nouveau code des investissements et d’un climat incitatif aux investissements tout en exprimant sa conviction quant à la réussite du partenariat algéro-français pour les années à venir.
Enfin, pour le président du FCE, M. Réda Hamiani, il indique que « les échanges commerciaux  satisfont nos attentes et que nous pouvons faire mieux et plus… et construire des partenariats  avantageux mutuellement bénéfiques  pour nos entreprises  et nos deux pays » Il a, en outre précisé  que « les entreprises françaises disposent d’un avantage considérable en Algérie » et qu’il « est de leur intérêt et du nôtre  qu’elles puissent privilégier sur notre marché des options de long terme ». Tels sont les faits marquants de la séance plénière du forum  de partenariat  algéro-française.  L’après-midi a été consacré à des ateliers de réflexion et de rencontre  pour les filières automobile, BTP, agro-alimentaire et santé pour clarifier les données du marché et offrir aux opérateurs algériens et français de la visibilité sur les opportunités de coopération et de partenariat.
Yacine Ould Moussa

Bernard Sonilhac, PDG de Renault Algérie Production :
 “Le projet de l’usine d’Oran avance selon le calendrier établi”
La réalisation du projet de l’usine Renault prévue à Oran avance dans le respect du calendrier établi à cet effet, a annoncé hier à Alger, M. Bernard Sonilhac, PDG de Renault Algérie Production. "L’avancement du projet se déroule selon le calendrier prévu", a déclaré ce responsable au cours d’un atelier consacré à l’industrie automobile dans le cadre du Forum de partenariat algéro-français qui se tient à Alger. Le même responsable a ajouté que la SNVI est en train de préparer le site et le bâtiment et ces travaux prendront fin "dans quelques semaines", ajoutant qu’à partir de septembre prochain, il y aura une extension du bâtiment "afin d’installer le process dans cette usine". Le PDG Renault Algérie Production a indiqué que ses équipes ont rendu visite à plus de 40 sociétés algériennes spécialisées dans la sous-traitance alors que d’autres missions vont suivre à partir de juin prochain pour évaluer la qualité des offres. Sonilhac a évoqué la possibilité de parvenir à la production de 25.000 voitures en 2015 et de monter en cadence progressivement pour conquérir les marchés étrangers, invitant les futurs fournisseurs algériens à produire des pièces répondant aux normes techniques, tout en suivant la cadence de production. 

M. Sellal reçoit la ministre française du Commerce extérieur
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a reçu hier à Alger la ministre française du Commerce extérieur, Nicole Bricq, en visite de travail en Algérie dans le cadre de la création du comité mixte économique algéro-français, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre. L'entretien a "essentiellement" porté sur l'évolution de la coopération entre les deux pays, qui sera au centre d'un forum économique, organisé conjointement par l'Agence nationale de développement de la PME (ANDPME) et l'agence française pour le développement internationale des entreprises (UBIFRANCE), a précisé la même source. Le Premier ministre, qui a insisté sur la nécessité de consolider et de diversifier les relations de coopération, a ainsi appelé "à mettre à profit toutes les opportunités identifiées et avérées pour étendre le partenariat à différents domaines et secteurs d'activité". L'audience s'est déroulée en présence du ministre de l'Industrie, de la Petite et Moyenne entreprise et de la Promotion de l'investissement, Chérif Rahmani.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions