samedi 07 dcembre 2019 16:44:14

Journée mondiale sans tabac : C’est décidé : j'arrête !

Brun ou blond, roulé, en cigare ou plus rarement en pipe, prisé, mâché, le tabac deviendra la principale cause de décès et d'incapacité dans le monde, avec plus de 10 millions de victimes par an.

PUBLIE LE : 28-05-2013 | 0:00
D.R

Brun ou blond, roulé, en cigare ou plus rarement en pipe, prisé, mâché, le tabac deviendra la principale cause de décès et d'incapacité dans le monde, avec plus de 10 millions de victimes par an.
Chaque année, le tabagisme entraînera plus de décès plus que le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme réunis. Si les tendances persistent, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que le tabagisme pourrait tuer plus de huit millions d'individus par an d'ici 2030, dont plus de 80% surviendront dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.
Le 31 mai de chaque année, l’OMS et ses partenaires célèbrent la Journée mondiale sans tabac afin d’alerter le grand public sur les dangers pour la santé liés au tabagisme, et de défendre les politiques visant à réduire efficacement la consommation de tabac. Le tabagisme, qui tue actuellement un adulte sur dix dans le monde, est la principale cause de décès évitable.
Cette journée vise à mettre l'accent sur le rôle décisif joué par les professionnels de la santé dans la lutte antitabac. Ces derniers sont en effet en contact avec un pourcentage élevé de la population cible et ils ont l'occasion d'aider les fumeurs à modifier leur comportement. Ils peuvent aussi donner des conseils et des réponses aux questions relatives aux conséquences du tabagisme et donner l'exemple en s'abstenant de fumer.
Cette année, la Journée mondiale sans tabac sera axée sur l’interdiction de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage. La campagne de lancée pour 2013 a pour objectifs d’inciter les pays à appliquer l’article 13 de la Convention-cadre et les directives qui s’y rapportent afin d’instaurer une interdiction globale de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage afin que moins de gens commencent ou continuent à fumer.
Il a été démontré que l’interdiction globale de la publicité faisait baisser le nombre de personnes qui commencent ou qui continuent à fumer. Il ressort également des statistiques que l’interdiction de la publicité en faveur du tabac et du parrainage est l’un des moyens les plus efficaces de réduire la demande de tabac et donc l’un des moyens de lutte antitabac les plus rentables.
En Algérie, la consommation de tabac est en nette augmentation. Selon le Pr Kamel Bouzid, chef de service d’oncologie au CHU Mustapha, 90 % des cancers du poumon seraient liés à la consommation de cigarettes.
Le Pr Bouzid a estimé que  plusieurs cancers sont imputés au tabac, notamment celui du poumon, et la situation s’aggrave en raison de l’augmentation de la prévalence du tabagisme en Algérie qui est estimée à 30%.
Il est à rappeler que la Journée mondiale sans tabac, qui sera célébrée en Algérie à l’instar des autres pays du monde, vise à protéger les générations actuelles et futures non seulement des conséquences désastreuses du tabac sur la santé, mais aussi du fléau que le tabagisme représente pour la société, l’environnement, et l’économie du pays.
Kamélia H.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions