dimanche 18 novembre 2018 10:00:20

Message du Président de la République aux participants au 27e congrès des Scouts arabes : “Faire triompher le dialogue et la paix”

M. Benbraham : “L’Algérie candidate à la présidence du comité mondial du scoutisme”

PUBLIE LE : 26-05-2013 | 0:00
Ph. T. Rouabah

Le Président de la République, honoré par les congressistes, a relevé, dans un message lu en son nom, que les «alliances» entre les peuples s’imposent comme une urgence pour lutter contre le «sous-développement et ses implications».

«Le Scoutisme porte des valeurs de responsabilité, d’intérêt général, du travail collectif, du respect de l’autre, de la non-violence.» Ce sont les mots du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, transmis en son nom par le président de l’APN, lors de l’ouverture, hier au palais des Nations, du 27e congrès des Scouts arabes.
Dans son discours lu par M. Larbi Ould Khelifa, le Chef de l’État a relevé, à maintes reprises, la relation étroite et nécessaire entre le triptyque : «nationalisme, citoyenneté et démocratie». Ces valeurs, ancrées depuis près de cent ans, «peuvent constituer une meilleure réponse qui permet au monde arabe de dépasser les situations turbulentes qu’il a récemment connues». À ce titre, il s’est dit convaincu de la «conscience» de la jeunesse arabe, non seulement pour «tracer le chemin de l’avenir, loin du désespoir», mais aussi à jouer pleinement son rôle «dans la construction des États». Cette jeunesse constitue, plus que jamais, «une force de construction».
Adhérant dans diverses organisations de scoutisme, les jeunes issus des pays arabes «doivent privilégier le dialogue avec l’autre, quelles que soient les idées des uns et des autres ou leur appartenance politique». Dans ce contexte, M. Bouteflika rappelle les acquis des Scouts musulmans algériens depuis leur naissance. Si les aînés du scoutisme, à l’instar de Mohammed Bouras, auquel un vibrant hommage a été rendu, ont accompli un travail important, la génération actuelle n’a pas lésiné sur les efforts et a axé son travail, notamment, sur la lutte contre les fléaux sociaux.
Les Algériens, de par l’expérience vécue dans les années 1990, «savent pertinemment que la violence et le terrorisme figurent parmi les catastrophes destructrices qui menacent la sécurité du citoyen». Dans ce contexte, l’orateur a rappelé la politique de la réconciliation nationale, ainsi que les réformes politiques, initiées depuis le mois d’Avril 2011.
Aussi, le message du Président de la République stipule que les «alliances» pour lutter contre le «sous-développement et ses implications» s’imposent comme une urgence. Dans le même ordre d’idées, le Chef de l’État fait part de ces deux vœux majeurs. Il s’agit, d’une part, de voir la jeunesse arabe s’unir «loin des problèmes raciaux et ethniques» et de travailler pour les «vraies causes», à leur tête celle de la Palestine. D’autre part, Abdelaziz Bouteflika affirme qu’il a toujours voulu «consolider la confiance entre les citoyens aux fins de voir le dialogue et la paix triompher».
De son côté, Noureddine Benbraham, commissaire général des SMA, a affirmé que la thématique choisie, «La citoyenneté active et le rôle de la jeunesse», a comme principal objectif de «promouvoir le dialogue et les échanges», et de préparer la «stratégie pour les dix années à venir». Lors de ce congrès, qui prend fin le 29 mai, les travaux seront axés, dit-il, sur «la dimension humanitaire et patriotique, l’éducation de la jeunesse et les droits de l’homme, la diversité culturelle, et également la préparation nationale d’un programme du scoutisme qui va s’adapter sur les 20 années à venir par rapport à une cohésion régionale». L’opportunité, poursuit M. Benbraham, «n’est pas uniquement régionale, car on verra la participation de pays asiatiques, à l’instar du Japon, ainsi que ceux d’Afrique, d’Europe et d’Amérique».
Aussi, selon lui, l’élaboration d’une «vision stratégique» est indispensable. Ce 27e congrès, le deuxième qu’abrite Alger, permettra aux scouts, algériens et arabes, d’«approcher la jeunesse et de tester ses capacités à jouer son rôle dans un climat de non-violence et de dialogue».
Dans une brève communication, le président de la commission Scout arabe, Youcef Khedadj, a affirmé que «tout avenir meilleur est tributaire d’une meilleure éducation». À propos des situations difficiles que traversent certains pays arabes, il met l’accent sur la nécessité de conjuguer les efforts. Dans cette optique, Abderahmane Arar, président du réseau Nada, a estimé qu’a contrario de certaines assertions, cette situation permettra aux peuples de la région d’être «plus soudés». Un constat que confirme Mohamed Soualma, président des Scouts palestiniens pour qui, le printemps arabe est une leçon à même  de « faire preuve de plus d’homogénéité, de vigilance et d’efficacité».  
Fouad IRNATENE

M. Benbraham : “L’Algérie candidate à la présidence du comité mondial du scoutisme”
Le commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), M. Noureddine Benbraham a indiqué que l’Algérie est candidate à la présidence du comité mondial du scoutisme. Dans une déclaration à l’APS, M. Benbraham a indiqué que l’Algérie est candidate à la présidence du comité mondial du scoutisme dont les élections se tiendront lors du prochain congrès mondial des scouts (Slovénie 2014). M. Benbraham a estimé à cette occasion que la tenue de ce congrès arabe “se veut un soutien à l’Algérie par les pays participant pour présider le comité mondial des scouts”.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions