Mégaprojet gazier de Gassi Touil : Le train de traitement réceptionné en juillet

«Le train de traitement de gaz du mégaprojet gazier de Gassi Touil sera réceptionné officiellement au plus tard en juillet 2013», a affirmé, hier, le président-directeur général de l’entreprise publique Sonatrach, M. Abdelhamid Zerguine.
PUBLIE LE : 23-05-2013 | 0:00

De notre envoyé spécial à Hassi Messaoud : Makhlouf Ait Ziane

«Le train de traitement de gaz  du mégaprojet gazier de Gassi Touil  sera réceptionné officiellement au plus tard en  juillet 2013», a  affirmé, hier, le président-directeur général de l’entreprise publique Sonatrach, M. Abdelhamid Zerguine.
 S’exprimant lors d’une visite de travail  et d’inspection à Hassi Messaoud, dans la wilaya d’Ouargla, spécifiquement sur le site de ce mégaprojet gazier de Gassi Touil, il a tenu à souligner que «la capacité  nominale de traitement de cette structure est de 12 millions de m3 par jour, dont 11 millions de m3/jour de gaz et de 1.600 tonnes par jour de condensat, tandis que le traitement de GPL est de 1.050 tonne par jour».
Le PDG de Sonatrach a exprimé  sa satisfaction quant à l’état d’avancement des travaux de  réalisation du projet, en indiquant que «ce dernier est un autre segment  pour  augmenter nos ressources   additionnelles du gaz». 
S’agissant du  réseau collecte,  il  a fait savoir que «ce mégaprojet   sera alimenté par 52 puits, dont 24 nouveaux qui viendront s’ajouter aux 28 existants». Il est à rappeler   que les travaux de ce projet ont été  lancés en 2004. Celui-ci devait initialement entrer en fonction, en 2009.
Mettant à profit cette occasion, M. Zerguine a indiqué que l’attaque, en janvier dernier, contre le site gazier de Tiguentourine à In Amenas, «n’a eu aucun impact sur les activités de notre entreprise», en relevant dans ce contexte, «le retour massif des travailleurs étrangers», ce qui  confirme, selon lui, «encore une fois, que notre pays est sécurisé et témoigne aussi que nous avons un capital relationnel très important avec nos partenaires étrangers».  
 Mettant l’accent sur les réserves de notre pays en matière énergétique, il a souligné qu’«aujourd’hui, il y a des indices fiables qui démontrent que nous avons des  potentiels  importants en ressources énergétique». La mise en évidence de chaque gisement est «différente», a-t-il signalé, tout en expliquant que   «dans des activités pareilles, nous  mettons en place des exploitations  pilotes qui vont servir durant quatre années, et puis on procède à la détermination de la durée d’exploitation».
«Ce n’est qu’à ce moment là, a-t-il dit, que nous pouvons dire qu’il y a ou qu’il n’y a pas une bonne réserve en la matière.» Pour appuyer ses dires, le PDG a souligné, à titre d’exemple, le projet de Gassi Touil,  en indiquant que ces 52 puits vont assurer une production de 15 à 20 ans. Et de poursuivre : «Le forage est un investissement continu.» Aussi, selon lui, «les investissements au niveau de notre entreprise  augmentent», ce qui confirme, a-t-il encore estimé, que «Sonatrach est en bonne santé».
M. A. Z.


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com