mardi 25 septembre 2018 23:00:50

Conférence sur le rôle des étudiants dans la guerre de libération : “La patrie passe avant les études et la vie personnelle”

L’ex-ambassadeur et militant, Saleh Ben Kobi, a animé une conférence, hier, sur le rôle des étudiants dans la guerre de Libération, à l’Ecole nationale supérieure des sciences politiques.

PUBLIE LE : 21-05-2013 | 0:00
D.R

L’ex-ambassadeur et militant, Saleh Ben Kobi, a animé une conférence, hier, sur le rôle des étudiants dans la guerre de Libération, à l’Ecole nationale supérieure des sciences politiques.

Une rencontre où il est revenu sur les moments marquants de l’appel historique du 19 mai 1956  en directions des étudiants et des lycéens  algériens qui ont déserté les bancs de leurs établissements pour rejoindre les rangs de l’Armée de libération nationale.
C’est dans un amphithéâtre archicomble que se sont retrouvés, des enseignants, des cadres de l’administration publique, ainsi que des étudiants pour assister et connaître l’engagement de leurs aînés, leur prise de conscience pour la libération de leur patrie. M. Ben Kobi, qui était un des acteurs des événements de 19 mai, a éclairé ces jeunes sur une partie importante et cruciale de leur histoire. Il a commencé par donner un bref aperçu de la Révolution algérienne d’une manière générale afin de présenter à la jeune génération la situation dans laquelle se trouvait  le peuple à l’époque, tout en leur montrant  que « ce peuple, avec sa solidarité, était poussé par un sentiment exhaustif, inextinguible et stimulant sous l’égide du Front de la libération nationale (FLN), qui a dominé la scène de la résistance algérienne sous le joug colonial, à une époque où il fallait du courage pour affronter le colonialisme arrogant et triomphant. »  Il a souligné entre autres, que l’écriture de l’Histoire de notre pays  n’est, certes, pas facile, mais « obligatoire sur les actes de cette guerre pour laisser un patrimoine historique à nos enfants. Cela leur permettra d’être bien informés sur une époque qui est partie prenante de leur identité. J’encourage, au  passage, des initiatives telles que celle du défunt Abdelhamid Mehri qui s’était engagé à écrire son parcours historique. C’est vraiment magnifique et ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir une mémoire aussi vive pour reprendre tous ces détails. »  Le conférencier n’a pas manqué l’occasion de citer les noms de certains étudiants « qui n’avaient que leur courage et leur volonté pour faire face au colonialisme, à l’instar de  Mohamed Seddik Benyahia qui était un des militants et des négociateurs les plus en vue pour l'indépendance de l'Algérie ».   « Benyahia était parmi les premiers étudiants qui ont rejoint le mouvement national puis la Révolution pour la libération du pays", a précisé cet ami du défunt, ajoutant qu'«il était également un membre actif de l'Union générale des étudiants musulmans algériens (UGEMA) et avait fait partie de la délégation algérienne ayant pris part à la 1re conférence afro-asiatique de Bandung (Indonésie) en 1955 à l'occasion du 1er anniversaire de la conférence du Mouvement des non-alignés.» Il a entre autres, souligné qu’une grande majorité des étudiants ayant répondu à l’appel de la grève lancé par le Front de libération nationale (FLN), par le biais de l’Union générale des étudiants musulmans algériens (UGEMA), étaient des lycéens, signalant que le nombre de ceux  ayant  pris part à cette grève était aussi important, et qu’ils ont rejoint par la suite les rangs de l’Armée de libération. « Le devoir de la Révolution  était essentiellement centré sur des actes de guerre, qui nécessitaient donc,  l’implication du technicien, du médecin, du commissaire politique... des fonctions qui ne pouvaient être assumées que par des gens qui ont un minimum de culture. L’ensemble des étudiants voulaient montrer que le peuple algérien est indivisible et que rien ne pouvait les faire taire, ni arrêter, si ce n’est l’indépendance de leur pays, même si cela devait se faire au détriment de leurs études et de leur propre vie », a-t-il enfin conclu.
Kafia Ait Allouache

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions