mardi 21 janvier 2020 20:09:23

Au lendemain du séisme de BÉjaÏa : La wilaya recense les habitations endommagées

La population de la wilaya de Béjaïa a repris son souffle hier, 24 heures après le tremblement de terre, d’une magnitude de 5,5 degré sur l’échelle Richter, qui a fortement secoué la région , dimanche à 10h07.

PUBLIE LE : 21-05-2013 | 0:00
D.R

La population de la wilaya de Béjaïa a repris son souffle hier, 24 heures après le tremblement de terre, d’une magnitude de 5,5 degré sur l’échelle Richter, qui a fortement secoué la région , dimanche à 10h07. La situation s’est nettement améliorée, et les citoyens ont repris leurs activités quotidiennes. Pour les autorités locales, l’heure est au constat et au recensement des dizaines de maisons endommagées par le séisme. Une cellule de crise a été installée au niveau de la wilaya pour recevoir toutes les doléances des victimes et recenser les différentes habitations touchées. Aucune mesure de recasement n’a été engagée dans l’immédiat vu que la wilaya ne dispose pas d’un parc de logements susceptible d’abriter les sinistrés.
La wali avait déclaré qu’un programme de réalisation de plus de quatre milles logements sociaux est prévu pour reloger ces personnes dans le cadre du programme de logements précaires. D’ailleurs, pour le séisme du 29 novembre 2012, une enveloppe de 120 milliards de centimes a été accordée à la wilaya lors de la visite du Premier ministre  à Béjaïa pour la réhabilitation  des bâtisses endommagées, et pas moins de 3.200 habitations ont été recensées par la commission de wilaya.
Avec ce dernier tremblement de terre, la situation s’est aggravée pour plusieurs maisons devenues inhabitables et où un véritable danger guette les occupants.
La wilaya qui accuse un grand retard dans la réalisation des projets d’habitat, dû au manque d’assiettes foncières, ne peut faire face aux besoins pressants et sans cesse croissants des demandeurs de logements en général et des sinistrés en particulier.  
Ainsi, plusieurs victimes de ces secousses telluriques sont logées provisoirement chez des parents, en attendant que la wilaya prenne en main la situation et procède au lancement d’un programme d’urgence de construction des quatre milles logements au niveau d’Oued Ghir où un terrain a été affecté pour éradiquer les  habitations précaires situées dans les vieux quartiers de la ville de Béjaïa et les anciennes constructions datant de l’ère coloniale réparties dans plusieurs localités de la wilaya. Rappelons que ce tremblement de terre n’a pas enregistré de pertes humaines. On compte, cependant, huit personnes blessées, dont quatre avec fractures, qui ont été prises en charge médicalement au niveau de l’hôpital de Béjaïa où une cellule psychologique a été installée pour suivre l’état psychologique des personnes affectées lors de ce tremblement. Les services de l’urbanisme de l’APC de Béjaïa ont reçu, hier matin,  plusieurs personnes qui demandent à être relogées en urgence ; certaines d’entre elles attendant depuis plusieurs années un logement décent pour s’abriter.           
M. Laouer

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions