mardi 19 novembre 2019 12:29:18

Noyades : Déjà une vingtaine de morts

Une campagne de sensibilisation est lancée par la Protection civile

PUBLIE LE : 21-05-2013 | 0:00
D.R

Alors que la saison estivale n’est pas encore officiellement lancée, ce sera fait le 1er juin, le nombre des noyades observés aussi bien dans les plages que dans les plans d’eau est alarmant. Une vingtaine de morts déjà en attendant la grande affluence. Ce qui augure d’un été chaud, très chaud !
Car, avec la hausse des températures, certes par intermittence, on n’hésite pas à se jeter à l’eau prématurément.
À se fier aux statistiques de la Protection civile, on compte déjà une vingtaine de victimes enregistrées dans diverses régions du pays.
Les dernières en date remontent à vendredi dernier, à El-Kala (El-Tarf), lorsque deux jeunes adolescents de 13 et 16 ans ont été emportés par le courant d’une mer agitée. Deux autres jeunes ont eu de la chance et ont eu la vie sauve. «Au cours de cette période et au bout de quatre jours, nous avons enregistré le décès de six personnes dont quatre ont péri en mer, à Skikda et à Oran, en sus d’El-Tarf. Les deux autres victimes se sont noyées dans les réserves d’eau de Souk Ahras et de Guelma», révèle le lieutenant Nassim Bernaoui de la cellule de communication de la Protection civile qui nous informe des cas de noyades mortelles dont ont été victimes des enfants à Tissemsilt, Biskra ou encore Mascara.
Ce constat amer et dramatique à la fois a poussé la direction générale de la Protection civile à lancer une campagne d’information et de sensibilisation nationale sur les dangers de la mer, mais aussi sur la prévention des feux de forêt et de récoltes, l’autre grand souci des pouvoirs publics à chaque été. D’ailleurs, les dégâts se chiffraient en été dernier par le déclenchement de 4.375 incendies qui ont ravagé une superficie de 8.927 hectares.  Il faut souligner que cette action n’est pas une première au niveau de la protection dans la mesure où des campagnes de proximité ont été organisées par le passé. Les résultats de ces approches sont appréciables, soutient-on.
En cours depuis le 16 mai et devant s’étaler sur une période de 20 jours, cette campagne qui comprend également les risques liées à l’envenimation par le scorpion et les accidents de la circulation qui connaissent des pics records en période des grandes vacances ciblera toutes les franges de la population, plus particulièrement les enfants, et se fixera comme objectif principal, la sensibilisation du maximum des estivants. Pour ce faire, des messages d’informations liées aux dangers de la baignade et des cours d’apprentissage des gestes de premiers secours seront au rendez-vous tout au long de cette initiative, et ce dans l’optique de réduire les pertes humaines enregistrées en mer et dans les réserves d’eau.
Il convient de rappeler que les services de la Protection civile ont constaté l’été dernier 102 noyades en mer, dont 68 cas ont été enregistrés dans des plages interdites à la baignade.
Au final, plus de 43.250 interventions ont été effectuées par nos maîtres-nageurs dans les 360 plages autorisées à la baignade, ce qui a permis de sauver près de 29.500 personnes d’une noyade certaine. Plus de 500 estivants ont été traités sur place, au niveau des postes de secours de la PC et 755 personnes ont été évacuées vers les structures sanitaires. Le bilan fait état même de 2 morts et 13 blessés causés par les engins nautiques, notamment les jet-skis.
En ce qui concerne les réserves d’eau qui échappent à toute surveillance, on a compté malheureusement 105 victimes, dont 58 se sont noyées dans des bassins et retenues collinaires, 30 dans des barrages et 17 dans des oueds.
SAM  
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions