samedi 22 septembre 2018 05:18:56

Coronavirus : Un dispositif pour prévenir les pèlerins et les voyageurs algériens

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a renforcé le dispositif sanitaire spécifique aux pèlerins, pour les prévenir des infections liées au nouveau sous type de "Coronavirus" identifié au Moyen-Orient et en Europe, a indiqué dimanche le ministère dans un communiqué.

PUBLIE LE : 20-05-2013 | 0:00
D.R

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a renforcé le dispositif sanitaire spécifique aux pèlerins, pour les prévenir des infections liées au nouveau sous type de "Coronavirus" identifié au Moyen-Orient et en Europe, a indiqué dimanche le ministère dans un communiqué.          
Le ministère a fait savoir que depuis la notification des cas d'infection  liée au nouveau sous type de "Coronavirus", identifié dans quelques pays du Moyen-Orient et d'Europe, ses services suivent "attentivement l'évolution de la situation épidémiologique de cette pathologie émergente". "Au stade actuel des données épidémiologiques factuelles, et vu le caractère limité de la transmission d'homme à homme, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande aux pays de maintenir une surveillance des infections respiratoires aiguës sévères, mais ne préconise aucune restriction des voyages", a ajouté la  même source. Pour le ministère, même si la situation "n'impose pas de mesures particulières", il est recommandé aux voyageurs à destination du Moyen-Orient, de prendre durant leur séjour des précautions de base comme "le respect des règles d'hygiène des  mains par le lavage fréquent et soigneux des mains au savon liquide ou par friction avec solution hydro-alcoolique". Il est aussi préconisé le "respect des règles d'hygiène respiratoire par l'utilisation de mouchoirs en papiers à usage unique en cas de toux et d'éternuement".
La cellule de veille du ministère continuera de "suivre de près l'évolution de la situation épidémiologique dans le monde, et prendra, le cas échéant, les mesures qui s'imposent", précise le communiqué.                  
Dans l'objectif d'une évaluation des risques pour l'Algérie, et dans un souci de vigilance et d'alerte, les experts qui constituent la cellule de  veille du ministère considèrent, qu'à l'heure actuelle, la menace est "limitée, en raison du caractère limité de la transmission et du nombre restreint de cas notifiés".

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions