jeudi 19 septembre 2019 21:51:04

Ligue 1 (29e journée) : Périlleux déplacement des Harrachis à Constantine, le MCA sur du velours

Domiciliation de USMH-MCA : Pourquoi craint-on le stade du 5-Juillet ?

PUBLIE LE : 17-05-2013 | 23:00
D.R

Bien qu'on connaisse déjà le champion d'Algérie (ESS) et les trois clubs qui sont relégués en Ligue 2 (USMBA, WAT et CAB), cette journée demeure intéressante pour connaître ceux qui postulent aux places de strapontins.

C'est ainsi que la bataille entre l'USMH et le MCA est encore très forte. Pour le moment, trois points séparent les deux équipes et ce sont les Banlieusards qui tiennent le haut du pavé. Néanmoins, suite à ces deux dernières journées tout peut changer ou évoluer, eu égard aux rencontres restantes pour les deux larrons. L’USMH aura à s’expliquer aujourd’hui avec la coriace et ambitieuse formation constantinoise de Roger Lemerre dans son fief du Chahid Hamlaoui, alors que le MCA aura face à lui au stade du 5 -Juillet le CAB, une équipe déjà rétrogradée. Ceci dit, rien n’est encore tranché. Il faudra attendre la dernière journée prévue ce 21 mai et cette importante joute-derby entre l’USMH et le MCA pour en être fixé sur l’équipe qui s’adjugera cette fameuse deuxième place qualificative à la prestigieuse compétition de la Ligue des champions.
On sait que le titre s’est joué et que le vainqueur n’est autre que la grande équipe de l’ESS, qui est de loin la meilleure équipe d’Algérie qui pratique un football chatoyant et surtout efficace. C’est une équipe offensive qui ne joue pas pour assurer uniquement le résultat. Ceci dit, le déplacement de l’USMH à Constantine ne sera pas de tout repos. Il s’agira même d’un véritable test pour cette équipe harrachie dont on dit beaucoup de bien. Même si des problèmes financiers récurrents ont tempéré ses ardeurs ces derniers temps, elle aurait pu prétendre à mieux. Face à cette équipe du Vieux Rocher  drivée par le technicien français Roger Lemerre, les Jaune et Noir n’auront pas, le moins qu’on puisse, une partie facile, surtout lorsqu’on sait la grande motivation des Sanafir devant leurs fidèles supporters qui seront certainement très nombreux ce jour pour soutenir leur équipe. Ce sera un match très serré et les Constantinois ont vraiment une chance appropriée de monter sur le podium au cas où ils l’emporteraient devant cette solide formation de l’USMH.
Le MCA qui accueillera au stade du 5-Juillet le CAB, relégué en Ligue 2, n’aura pas, a priori, pas de difficultés pour faire le plein et remporter trois précieux points. Néanmoins, il ne faudra pas «vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué». Le MCA a vécu des moments très pénibles depuis la finale ratée et surtout les très lourdes sanctions dont le staff et les joueurs ont écopé. Néanmoins, il est décidé à se reprendre et mettre la main sur cette 2e place. Ce club a le mieux mérité de s’adjuger cette place du fait qu’il pratique avec l’ESS un football offensif et chatoyant. C’est un club qui ne ferme pas le jeu et ne fait pas du résultat son obsession primordiale. Un jeu digne des grandes équipes africaines. Le MCA est victime d’une certaine hostilité pour on ne sait quelle raison. En dépit de tout ce qu’il lui arrive en cette période pour le moins très difficile, il continue à lutter de toutes ses forces pour terminer en beauté le présent exercice en attendant des jours meilleurs. Il est sûr que la saison prochaine il sera encore plus fort s’il arrive à éviter les « oups fourrés» dressés par ses adversaires. Par ailleurs, le CRB veut gagner contre le WAT et prétendre à mieux, alors que pour les autres empoignades l’avantage du terrain aura son importance.
Hamid GHARBI

Domiciliation de USMH-MCA
Pourquoi craint-on le stade du 5-Juillet ?
La 30e et dernière journée du championnat national de Ligue 1 opposera l’USMH au MC Alger. Les deux équipes sont très proches l’une de l’autre. Il est certain que malgré le fait qu’avant l’amorce de la 29e journée, les Harrachis comptent 3 pts d’avance sur les Mouloudéens, la décantation est loin de se faire avant cette explication entre les deux prétendants. Les camarades de Bouguèche possèdent un meilleur goal-average que celui de leurs adversaires. Néanmoins, les observateurs n’arrivent pas à comprendre pourquoi certains, pour des raisons inavouées, veulent que la domiciliation de cette importante rencontre soit changée selon le désir des Harrachis du stade du 5-Juillet à celui du 1er-Novembre de Mohammadia, un terrain qui ne répond pas aux normes requises de sécurité. Tout le monde connaît le nombre du public mouloudéen, mais aussi harrachi. Ce stade ne peut nullement les contenir tous. De plus, les débordements risquent d’atteindre des proportions alarmantes. Depuis longtemps, les autorités algériennes, à juste titre d’ailleurs, avaient décidé que les derbys du Centre se jouent au stade du 5-Juillet. Tout le monde était d’accord et tout s’est déroulé dans de très bonnes conditions. Aujourd’hui, on veut qu’une grande affiche comme celle qui va mettre aux prises l’USMH avaec le MC Alger se déroule sur ce «petit » terrain qui ne répond pas à un tel rendez-vous. Pourtant, tout le monde sait qu’un meilleur spectacle ne peut voir le jour que sur un grand terrain. Dans ce cas pourquoi demande-t-on à nos politiques, et notamment au ministère de la Jeunesse et des Sports, d’activer et faire vite dans l’achèvement des travaux pour la réception des stades de Baraki et de Draria. Il est certain qu’on refusera de jouer dans de grands stades. Car ils sont habitués à évoluer sur des terrains de stades qui n’ont rien à voir avec les normes internationales. Là, on ne défend ni le MCA ni l’USMH, mais la logique du déroulement d’une rencontre de football. Aujourd’hui, les gens sont devenus fétichistes en ne voulant jouer que dans leurs « petits jardins », à leur dimension. On ne veut pas, apparemment, évoluer pour imiter les grandes nations où le football est considéré comme une discipline-patrimoine. On parle à satiété qu’en Algérie, on n’a pas de grands terrains dignes de ce nom, mais lorsque l’Etat fait de grands efforts pour se doter de telles infrastructures, on refuse de les prendre comme domiciliation. On accepte seulement de jouer sur les « vieux » terrains comme s’il s’agissait d’une « amulette » ou d’un porte-bonheur. Ce qui rend les choses encore plus dangereuses, c’est le fait que tout le monde est d’accord pour qu’on joue sur de petits terrains. Peut-on faire du professionnalisme lorsque les acteurs du jeu à onze, les présidents, les joueurs et même la presse… tournent le dos aux facteurs primordiaux qu’exige ce nouveau système de compétition ? Il y a lieu de se poser la question. Peut-on aujourd’hui mettre de côté la voiture ou l’avion  et revenir à la charrette ou au cheval ?
Il est certain que beaucoup ont perdu leurs esprits face à la frénésie du résultat. Une grande équipe gagnera sur n’importe quel stade ou surface.
HAMID G.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions