mercredi 24 juillet 2019 10:42:03

Introduction en Bourse : Une dizaine d'entreprises publiques identifiées

Une dizaine d'entreprises publiques éligibles à une introduction à la Bourse d'Alger a été identifiée, a-t-on appris auprès de la Commission de surveillance des opérations de Bourse (Cosob).

PUBLIE LE : 14-05-2013 | 0:00
D.R

Une dizaine d'entreprises publiques éligibles à une  introduction à la Bourse d'Alger a été identifiée, a-t-on appris auprès de la Commission de surveillance des opérations de Bourse (Cosob).  "Une liste d'une dizaine d'entreprises publiques nous a été remise.  Actuellement, nous sommes au stade de l'évaluation technique de ces entreprises  pour décider de leur éligibilité à l'introduction à la Bourse d'Alger", a indiqué  à l'APS une source de la Cosob qui s'est contentée de citer quelques secteurs  d'activité de ces entreprises.           Selon la même source, une fois l'étude technique terminée et la liste  des entreprises qui remplissent les conditions requises arrêtée, elle sera proposée  à la prochaine réunion du Conseil de participation de l'Etat (CPE) qui statuera  sur les entreprises qui seront introduites à la Bourse et à quelle hauteur devrait  être ouvert leur capital.  "Le processus est bien avancé et dans quelques jours la liste sera fixée",  a-t-elle affirmé, précisant que les entreprises identifiées jusque-là relèvent  des secteurs des Finances, de l'Industrie, des télécommunications et des Ressources  en eau, a-t-on ajouté.  Une opération d'identification de plusieurs entreprises publiques de  taille moyenne éligibles à une introduction en Bourse a été lancée, avait annoncé  le ministre des Finances, Karim Djoudi, il y a quelques jours.  "Nous avons saisi certains départements ministériels consécutivement  à une instruction du Premier ministre en vue d'une identification des entreprises  publiques, de taille moyenne, éligibles à une introduction en Bourse", avait-t-il  déclaré en marge d'un séminaire sur les avantages de l'introduction en bourse  organisé par la Cosob.
En 2012, des amendements ont été introduits sur le règlement général  de la Bourse d'Alger dans le but de réorganiser le marché boursier national  par la création de trois compartiments, dont un marché principal réservé aux  grandes entreprises, un marché dédié aux PME et un troisième marché destiné  à la négociation des obligations assimilables du Trésor (OAT).          
Les conditions d'admission des PME au marché boursier ont été ainsi  "significativement" assouplies.            
Pour doter l'économie nationale d'un marché de capitaux efficient  permettant d'assurer une alternative de financement saine et de garantir une  mobilisation et une affectation optimale de l'épargne nationale, le ministre  avait souligné la nécessité d'inciter les sociétés à recourir au marché financier.`
APS)          

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions