mercredi 21 novembre 2018 20:09:22

Journée d’étude sur l’hypertension artérielle : La prise en charge des malades en débat

Environ 90% des gens atteints d’insuffisance rénale ont des antécédents d’hypertension artérielle. Au bout du compte, cette insuffisance rénale peut devenir terminale et conduire à la dialyse (rein artificiel). Plus l’hypertension est importante, plus la fonction rénale se dégrade.

PUBLIE LE : 12-05-2013 | 0:00
D.R

Environ 90% des gens atteints d’insuffisance rénale ont des antécédents d’hypertension artérielle. Au bout du compte, cette insuffisance rénale peut devenir terminale et conduire à la dialyse (rein artificiel). Plus l’hypertension est importante, plus la fonction rénale se dégrade.

L’hypertension artérielle essentielle est de loin la plus fréquente, puisqu’elle touche 35% de la population adulte en Algérie, indique les spécialistes, en effet, en dépit du fait que ce soit une maladie chronique qui nécessite un engagement du patient et de sa famille, les traitements disponibles sont toujours remboursés à 80% et  à 100% uniquement chez ceux ayant une complication.
Néanmoins, « l’objectif même du traitement est de prévenir les complications », nous explique-t-on.
Lors d’une journée d’étude sur l’hypertension artérielle organisée jeudi dernier à Alger, le président de l’Association des hypertendus, M. Kheireddine Mokhbi, a expliqué qu’«il y a plus de 65.000 personnes inscrites dans wilaya d’Alger qui souffrent de la maladie, et il y a de plus en plus de jeunes qui viennent ».
Dans ce sens, il a demandé à ce que le remboursement des médicaments soit de 100% au lieu de 80%, et que l’obtention d’un tensiomètre soit remboursée aux malades au moins une fois par an. En effet, c’est par des prises de tension à domicile avec un tensiomètre homologué qu’un patient et son médecin peuvent évaluer l’efficacité du traitement afin d’éviter les complications coûteuses à la sécurité sociale, au patient et sa famille ainsi qu’à la société. Certes, la prise en charge s’est nettement améliorée ces dernières années, selon les spécialistes, « mais il reste beaucoup à faire » ont-ils indiqué.
Cette prise en charge associe la lutte contre les facteurs de risque dit modifiables tels que l’obésité, la sédentarité, le tabac, l’alcool et l’excès de la consommation de sel à un traitement médicamenteux afin de prévenir les complications cardiovasculaires tels que les accidents cérébro-vasculaires, l’infarctus du myocarde, l’insuffisance rénale et l’atteinte des gros vaisseaux des membres inférieurs.
Par ailleurs les spécialistes ont mis l’accent sur le fait qu’environ 90% des gens atteints d’insuffisance rénale ont des antécédents d’hypertension artérielle. Au bout du compte, cette insuffisance rénale peut devenir terminale et conduire à la dialyse. Plus l’hypertension est importante, plus la fonction rénale se dégrade.  Une insuffisance rénale se dépiste simplement par le dosage de la créatinine dans le sang. Au total, c’est en permanence et sur l’ensemble de l’organisme que l’hypertension artérielle exerce ses effets néfastes, même s’ils ne sont pas toujours visibles au début comme l’insuffisance rénale, et ne fait pas mal, d’où l’attention particulière à apporter au suivi du traitement de l’hypertension.
Wassila Benhamed

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions