samedi 15 aot 2020 14:49:04

Gestion des catastrophes : Un bureau onusien d’appui régional à Alger

L’Algérie se dote d’un bureau d’appui régional pour la gestion des risques majeurs.

PUBLIE LE : 06-05-2013 | 23:00
Ph. : T. Rouabah

L’Algérie se dote d’un bureau d’appui régional pour la gestion des risques majeurs. L’inauguration de ce service, qu’abrite le centre national  de coordination de la direction générale de la Protection civile, s’est déroulée, hier en  présence du  colonel  Mustapha  Lahbiri, premier responsable de cette institution et la directrice générale de l’Office des Affaires Spatiales des Nations Unies, Mme Mazlan Otman.  
Intervenant  à cette occasion, M. Lahbiri est revenu sur la mission de ce bureau qui se veut un outil incontestable pour l’évaluation des dégâts, la réorganisation des secours ainsi que la sectorisation de la zone sinistrée. Il rappellera dans le même contexte l’adhésion de l’Algérie, après le lancement d’ALSAT 1, en 2002, à la «  Disaster Monitoring  Constellation,  puis à la Charte Internationale « espace et catastrophes majeures », en 2005,  confortée par l’ouverture du Bureau d’Appui  Régional pour  faire face aux catastrophes naturelles, dans le sillage des recommandations du séminaire international sur l’utilisation des nouvelles technologies dans la gestion des catastrophes, à l’initiative de l’Agence Spatiale Algérienne,  qui s’est tenu, à Alger, en 2005. Il tiendra à préciser que  le même bureau, appelé à être une référence et un pôle régional, en termes d’exploitation  de l’information, via le satellite pour  organiser les  interventions d’urgence et partant,  gérer les catastrophes naturelles. Le colonel Lahbiri, mettra, par ailleurs, en exergue,  l’étroite collaboration avec l’ASAL qui a mis en  place un accompagnement technique qui permet  de  doter le service en question de données satellitaires nécessaires pour la prise de décisions mais aussi tirer profit des expériences et des capacités des pays membres en matière de  prise en charge des risques majeurs. S’exprimant pour sa part, sur  ce nouvel outil, fonctionnel sept jours sur sept, H24 et durant les douze mois de l’année, la Directrice Générale de  l’Office des Affaires Spatiales des Nations Unies  soulignera que le bureau  d’Alger pour la gestion des catastrophes naturelles est d’une grande importance pour toute la région de l’Afrique du Nord et les pays du Sahel, sachant que la région d’Afrique compte deux autres bureaux, l’un au Kenya, l’autre au Nigeria. Elle estimera, en effet que le bureau  d’appui  régional pour la gestion des catastrophes naturelles d’Alger  est  d’une importance capitale,  appelé à être une source d’informations pour toute la région  Africaine Francophone, avec le concours de l’ASAL. Mme  Mazlan  soutiendra, en outre qu’il existe au total 14 bureaux d’appui régionaux en  Europe, en Asie et en Afrique, pour  la prévention contre les catastrophes naturelles qui se réunissent  chaque année. Elle ne manquera pas d’annoncer des formations au profit du personnel de ces derniers afin de mieux prendre en charge  les projets initiés, annonçant un  workshop, le mois prochain, en Italie.
Elle conclura  enfin  pour  dire que  l’ASAL a contribué à la lutte anti-acridienne, en 2012, un modèle que compte développer l’Office qu’elle représente.
La directrice générale de l’Office des affaires spatiales des Nations unies, a profité de l’ouverture de bureau d’appui d’Alger pour la gestion des risques majeurs pour visiter la salle de veille, chargée de suivre de près, les activités quotidiennes ainsi  que  le musée de la Protection civile.  
Samia D.         
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions