mardi 25 septembre 2018 01:09:58

Plan d’action du Gouvernement : Une politique de la jeunesse et des sports adaptée aux aspirations des jeunes

Anticiper l’organisation des événements sportifs internationaux

PUBLIE LE : 06-05-2013 | 0:00
D.R

Dans le domaine de la jeunesse, le gouvernement compte œuvrer à l’amélioration des modalités de prise en charge des attentes et des préoccupations des jeunes en matière de loisirs, d’animation socio-éducative, culturelle et scientifique par la poursuite du programme de modernisation des établissements de jeunesse et la diversification de la nomenclature des activités.
 Parmi les priorités du gouvernement, figurent particulièrement les mesures à prendre, en vue de la réhabilitation et la mobilisation de tous les services publics pour répondre aux attentes et préoccupations des jeunes. En effet, le renforcement et la démultiplication des activités liées aux échanges et au tourisme des jeunes par des programmes diversifiés et à fort contenu pédagogique et le parachèvement du programme de réalisation des établissements de jeunes ainsi que le programme d’aménagement et de réhabilitation du réseau des unités de l’Agence Nationale de Loisirs des Jeunes (ANALJ) en véritables pôles d’attraction et de loisirs des jeunes sont au plan du gouvernement de Sellal.
Ce dernier vise la consolidation du réseau d’information, de communication et d’écoute des jeunes à travers la généralisation des espaces d’information et d’orientation, ainsi que les cellules d’écoute de proximité.
 Aussi, le renforcement du processus de partenariat avec le mouvement associatif des jeunes et l’amélioration des projets associatifs à travers la poursuite de la mise en œuvre des instruments d’accompagnement, de suivi et d’évaluation de ces projets dans les domaines prioritaires de prévention contre les fléaux sociaux et d’incivisme, de sensibilisation, des loisirs de proximité, des échanges et d’apprentissage civique.
L’Etat œuvre pour la mise en œuvre d’un cadre de concertation et d’action intersectorielle en matière de jeunesse, appuyé par un dispositif de veille et d’anticipation pour l’adaptation des activités aux besoins des jeunes. La contribution à la mise en place d’un système d’information sur les jeunes afin de disposer d’un outil d’aide à la décision et éclairant les dynamiques en œuvre observées en milieu de jeunes.

Anticiper l’organisation des événements sportifs internationaux
En matière d’activités sportives, le gouvernement continuera à œuvrer pour la refonte du dispositif législatif régissant le sport, en l’occurrence l’aboutissement de l’avant-projet de loi relative à l’organisation et au développement de la formation et des activités physiques et sportives.
Ce projet de plan d'action du gouvernement introduit et explicite les actions à engager pour poursuivre l'exécution des différents programmes sectoriels et réformes prévus dans le programme du Président de la République.
 Celui-ci s'articule également autour du renforcement des mesures techniques, méthodologiques, pédagogiques et logistiques, devant garantir une préparation et une participation qualitative des équipes nationales aux grands événements sportifs, notamment par la mise en exploitation des écoles nationales et régionales de formation sportives spécialisées et du centre de regroupement et de préparation de l’élite.
En outre l’organisation et l’accueil des événements sportifs internationaux, notamment la coupe d’Afrique des nations des U20 en football, la Coupe d’Afrique des Nations seniors de handball figure également parmi les priorités du plan du gouvernement.
Il est également question de la consolidation des actions et mesures visant l’intensification et la promotion du sport scolaire et universitaire, du sport pour handicapés, du sport féminin et du sport communal et la poursuite de la mise en œuvre des mesures de soutien public de l’Etat aux clubs professionnels de football.
Pour la réalisation de ce programme ambitieux et l’atteinte de ces objectifs, le gouvernement se dit, « déterminé et volontaire, et compte sur la mobilisation et l’adhésion de tous ; agents de l’Etat, opérateurs économiques publics et privés ainsi que les partenaires politiques et sociaux ». Il affiche, en même temps, sa « disponibilité à œuvrer en concertation et sans exclusive, avec toutes les bonnes volontés pour le bien des enfants de notre chère patrie ».
Sihem Oubraham
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions