dimanche 22 octobre 2017 18:17:54

Souscripteurs de 2001 et 2002 au logement Aadl : Paiement de la première tranche de 10% à partir d’aujourd’hui

Les prochaines souscriptions ouvertes fin juin ou juillet

PUBLIE LE : 05-05-2013 | 0:00
D.R

L’Aadl entamera les projets de réalisation dans deux à trois semaines.

Les postulants au logement, par le biais de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement, sont enfin au bout de leurs peines. « C’est à partir d’aujourd’hui que débute le paiement de la première tranche de 10% du prix du logement », a  en effet, fait savoir M. Elias Benidir, directeur de l’Agence, dans une déclaration faite hier à l’APS. Cette opération « concerne les souscripteurs de 2001 et 2002 dont les dossiers ont été actualisés et approuvés après consultation du fichier national de logements.»
Comme cela a été le cas auparavant, chaque logement a sa tranche : « 210.000 dinars pour les logements de type F3 », comme premier versement. Les bénéficiaires sont les familles ne dépassant pas trois membres. Pour les F4, qui représentent près de 60% des logements qui seront réalisés dans le cadre de la formule location-vente de l’AADL, ceux-ci sont réservés aux familles de quatre personnes ou plus. Les postulants doivent verser  270.000 DA, précise M. Benidir.
Et d’ajouter : « 500 personnes par semaine sont concernées par l’opération. Ils seront reçus au niveau de l'OPGI de Bir Mourad Raïs et cela jusqu'à la finalisation des dossiers. Les convocations se font d’une façon progressive. Il convient de préciser que c’est la semaine dernière que l'AADL « a commencé à envoyer par voie postale les avis favorables et les convocations pour retirer l'ordre de versement ». L’Agence, comme l’explique son DG, veillera au respect de « l'ordre  chronologique des dossiers actualisés et approuvés.»  S’étalant en termes de chiffres, il affirme que jusqu'à jeudi dernier, 20.000 dossiers, sur les 32.102, sont passés par le fichier national.
Les chiffres communiqués par l’Aadl font ressortir que près de 1.000 personnes ont déjà bénéficié d'une aide financière de l'Etat pour l'acquisition ou la construction d'un logement ou possèdent un bien à usage d'habitation ou un terrain à bâtir. A cet effet, ils sont exclus du programme de l'AADL qui compte les poursuivre en justice pour fausse déclaration.

30% des convoqués ne se présentent pas à leurs rendez-vous
Pour mener à bien le déroulement de l’opération, l’Aadl a fait appel à d’autres structures, sollicitant ainsi l’aide des services de l’assurance sociale et de retraite (CNAS et CNR). La tâche des deux caisses est claire : vérifier si le demandeur et son conjoint travaillent ou pas. A ce groupe, s’ajoute un troisième partenaire : la sûreté nationale à laquelle est confiée la mission de s’assurer de la résidence du souscripteur. Ces mesures  auront à « garantir davantage de transparence dans l’attribution de logements ». Et la sentence est prononcée par M. Benidir : « Ne bénéficiera d’un logement AADL que celui qui en a réellement besoin.»
D’autre part, il convient de souligner que l'AADL poursuit l'actualisation des anciens dossiers. « Près de 3.000 convoqués seront reçus chaque jour », note M. Benidir pour qui l’ambition est d’« achever cette opération fin mai pour les souscripteurs de 2001 et mi-juin pour ceux de 2002.»
Seul bémol : l’agence constate que près de 30% des convoqués ne se présentent pas à leurs rendez-vous. Pis, regrette le DG de l’Aadl, ce taux avoisine les 80% durant les week-ends. Pour y remédier, « un planning très précis » est tracé. Cela va-t-il suffire ? M. Benidir « craint que ce planning soit perturbé à cause des retardataires.»
Ne voulant rien laisser au hasard, il exhorte les souscripteurs qui ne sont plus intéressés par le programme AADL de « se présenter pour faire un désistement.» Les dossiers seront reçus à partir de juin prochain. Et le DG de l’Agence de préciser que « tout dépendra principalement de la fin de l’actualisation des anciens dossiers à Alger.»
 Si au niveau de la capitale l’opération prend un peu plus de temps, au vu de l’importance du nombre de souscripteurs, la majorité des autres wilayas, ont achevé l’actualisation des anciens dossiers qui seront filtrés en consultant le fichier local de logements.
Mieux, dans deux à trois semaines l’Aadl entamera les projets de réalisation de logements, les chantiers seront pris en charge par des entreprises chinoises et égyptiennes ainsi que les joint-ventures algéro-portugaises et algéro-espagnoles récemment créées.
F. Irnatene

--------------------------------

Les prochaines souscriptions  ouvertes fin juin ou juillet
En marge de l’inauguration de la 16e édition du Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des Travaux public (BATIMATEC), M. Elias Benidir, directeur général de l’agence de l’amélioration et de développement du logement (AADL), a rassuré que « les futurs souscripteurs peuvent être assurés.»  Et d’ajouter : « Dès qu’on termine le programme 2001 et 2002, les nouvelles souscriptions s’ouvriront, elles seront ouvertes soit à la fin de juin, ou de juillet au plus tard.»
S’agissant du traitement de dossier des souscripteurs 2001 et 2002, M. Benidir a expliqué que « l’opération sera clôturée, selon le ministre, le 30 mai prochain. 50.000 dossiers sont déjà bouclés.» Dans ce sens, il a expliqué qu’ « un quota de 60.000 logements F3 et F4 a été attribué au niveau d’Alger. »  
Il a affirmé que « les chantiers de logement qui vont démarrer dans 15 ou 20 jours,  seront livrés dans 24 à 30 mois environs. Les souscripteurs qui auraient changé de résidence doivent se rapprocher de l’Agence afin de communiquer leur nouvelle adresse, chose qui n’a pas été faite par de nombreux souscripteurs. »
M. Benidir a expliqué : « Il y a un site web où ces souscripteurs peuvent rentrer leur code et ils auront automatiquement leurs dates de rendez-vous. Ceci dit, l’AADL envoie des lettres recommandées et quand elles reviennent avec adresses inconnues,  l’information est inscrite sur le site web.»
L’AADL donnera d’autres informations de prolongation de ce délai sous forme communiqué pour les souscripteurs qui seraient soi-disant oubliés.
« Pour les souscripteurs de 2002, le délai de clôture officielle  sera porté au 15 juin au maximum », a expliqué M. Benidir. Selon lui le nombre de dossiers en souffrance de 2001 et 2002 est de 90.000 environs. « Ces souscripteurs ne sont pas encore passés au fichier national pour le contrôle, du coup le nombre risque donc d’être revu à la baisse », a-t-il estimé.
 W. B. 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions