samedi 17 novembre 2018 19:16:44

Cancer du sein : La mise en place d’un programme de dépistage systématique soulignée par des spécialistes

La mise en place d'un programme de dépistage systématique du cancer du sein "se pose avec acuité", vu le nombre croissant des cas diagnostiqués chaque année en Algérie

PUBLIE LE : 20-10-2010 | 21:01
D.R

La mise en place d'un programme de dépistage   systématique du cancer du sein "se pose avec acuité", vu le nombre croissant  des cas diagnostiqués chaque année en Algérie, a-t-on insisté hier  à Alger  lors d'une journée scientifique sur le traitement de cette pathologie.          
Organisée par l'association El-Amel d'aide aux personnes atteintes du  cancer avec la société algérienne d'oncologie, cette rencontre vise, selon les  organisateurs, à faire un état des lieux, débattre des nouvelles thérapies qui  ont révolutionné le traitement de cette pathologie, et continuer ainsi la sensibilisation  du grand public dans le cadre du mois mondial de lutte contre ce genre de cancer.          
A ce titre, le chef de service d'oncologie médicale du Centre Pierre  et Marie Curie (CPMC), le professeur Kamel Bouzid a précisé que la mise en oeuvre  d'un tel programme de lutte contre le cancer est motivée par "l'absence d'un  dépistage de masse organisé et le manque de compétences nationales en mammographie".           
"On peut guérir définitivement du cancer du sein, contrairement au  diabète, à l'asthme et à l'hypertension artérielle", a dit le Pr. Bouzid, en  rappelant que le cancer "fait désormais partie des maladies chroniques, qui  a perdu de la gravité de ses débuts".  Diagnostiqué précocement, le cancer du sein est guéri dans 65 % avec  une rallonge de l'espérance de vie de 5 ans.          
A titre de comparaison, aux Etats-Unis, l'espérance de vie était de  11 mois en 1975, elle est de 68 mois (plus de 5 ans) depuis 2000, a-t-il fait  remarquer.           
Pour sa part, le docteur Benyahia du service d'imagerie médicale du  CPMC, a mis l'accent sur l'importance d'une deuxième lecture du dépistage du  cancer du sein, et qui peut détecter de 7 à 15% des cas de cancers non vus en  première lecture.         
 La nécessité de cette deuxième lecture, précise-t-elle, "repose dans  l'assurance d'une bonne qualité de diagnostic face à la qualité des clichés  (incidence, contraste, flou).
De son côté, le docteur Nadia Chibane du service d'imagerie  médicale du CPMC a souligné qu'outre la possibilité pour les femmes de "s'auto  diagnostiquer", il est devenu plus que nécessaire pour celles de moins de 40  ans, de se faire consulter auprès des PME (protection maternelle et infantile)  "une fois par an" et d'effectuer deux consultations par an au-delà de 40 ans.        
Une mammographie est, en outre, préconisée chaque deux ans pour les femmes  de plus de 40 ans pour détecter de façon précoce toute infection cancéreuse  du sein, un mal qui frappe annuellement 9.000 femmes en Algérie et cause le  décès de plus de 3000 personnes, soit une moyenne de 10 décès par jour, a-t-elle  encore noté.          
Pour sa part, le docteur Zineb Lounici du centre hospitalo-universitaire  de Bordeaux (France) a présenté un exposé sur les opérations de dépistage en  France précisant que celles ci ont pu sauver de 20 à 30% des malades  qui étaient parfois dans des étapes assez avancées.          
Elle a abordé, par ailleurs, la dernière révolution en la matière de  traitement du cancer du sein qui se nomme "les thérapies ciblées", qui s'attaquent  plus spécifiquement aux cellules cancéreuses en évitant de toucher les cellules  saines. L'une des thérapeutiques ciblées est basée sur les "anticorps monoclonaux"  qui sont fabriqués spécifiquement pour reconnaître un antigène exprimé par une  tumeur.          
Ces anticorps monoclonaux, a-t-elle dit, peuvent soit cibler la tumeur  directement, soit son environnement.          
D'autres thérapies ciblées vont bloquer la croissance des vaisseaux  sanguins nécessaires au développement de la tumeur"affamée", qui va arrêter  sa prolifération voire mourir.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions