samedi 07 dcembre 2019 16:39:53

intersyndicale des professionnels de la santé : Poursuite de la grève cyclique les 6, 7 et 8 mai

Entamée lundi dernier, la grève cyclique des praticiens généralistes, affiliés au syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) a pris fin hier, à travers tout le territoire national.

PUBLIE LE : 25-04-2013 | 0:00
D.R

Entamée lundi dernier, la grève cyclique des praticiens généralistes, affiliés au syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) a pris fin hier, à travers tout le territoire national.
Selon le président du syndicat M. Lyès Merabet, la grève a été « massivement » suivie durant les trois jours. De son côté, l’intersyndicale des professionnels de la santé composée du Syndicat national des psychologues (SNAPSY), du syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), du Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (SNPSSP) et du Syndicat national des professeurs d’enseignement paramédical (SNPEPM), s’est réunie mardi dernier, pour évaluer l’état de prise en charge de la plate-forme commune de revendications. A l’issue de cette rencontre, il a été décidé de « recourir à la protestation ». Une protestation engagée, « afin de défendre sa plate-forme commune ainsi que les points spécifiques de chacun de ses membres et ce en application des décisions des différents conseils nationaux et dans le respect de la réglementation en vigueur », nous explique un communiqué rendu public à l’issue de la rencontre.
Par ailleurs, l’intersyndicale a décidé d’une autre grève de trois jours, prévue les 6, 7 et 8 mai prochain, « renouvelables » et d’un rassemblement national devant le ministère de tutelle le dernier jour de la protestation. Tout en réitérant sa disponibilité au dialogue, l’intersyndicale des professionnels de la santé, signale que, « soucieuse de la défense des droits des professionnels de la santé et de la défense des droits du malade et du secteur de la santé, nous interpellons le Premier ministre et le ministre de la Santé pour la prise en charge des différents points soumis à ces instances relevant des statuts particuliers, du régime indemnitaire et de la discrimination en matière d’imposition entre les professionnels de la santé ».
Les praticiens de la santé demandent la révision de leur statut, la  garantie de l’accès au grade de principal pour 4.000 praticiens et l’établissement  de l’équivalence pour les anciens et nouveaux diplômes des dentistes et des  pharmaciens. Pour sa part le syndicat national des professeurs de l’enseignement paramédical (SNPEPM) s’estime « lésé » par le nouveau statut particulier des paramédicaux, « parce qu’il n’inclut pas des dispositions particulières applicables aux corps des professeurs d’enseignement paramédical ». Aussi, cette instance a établi une plate-forme de revendications, exigeant de la tutelle de revoir plusieurs volets à caractère statutaire et indemnitaire. Cette entité syndicale, par la voix de son porte-parole, revendique surtout de « revoir à la hausse, les indemnités de qualification, d’expérience pédagogique, de documentation et d’encadrement, d’instaurer une indemnité d’encadrement des mémoires de fin d’études, une prime de contagion et une autre d’accompagnement et de soutien pédagogique avec effet rétroactif à compter de janvier 2008 ».
En tout état de cause les syndicats du secteur estiment avoir accordé suffisamment de temps à la tutelle pour se pencher sur les préoccupations socioprofessionnelles des praticiens. « Cela fait six mois que nous attendons du concret quant aux promesses faites par le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, exactement depuis le mois de décembre dernier. Ceci, nonobstant la réouverture du dossier relatif au statut particulier et les autres points relevés dans la plate-forme de revendications datant de 2010 », explique le président du SNPSP.
Sarah Sofi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions