vendredi 16 novembre 2018 13:37:02

Journée parlementaire sur le « droit des peuples à l’autodétermination » : L’affirmation de la légalité internationale

L ’Algérie a toujours soutenu le principe de l’autodétermination des peuples comme convenu dans les résolutions de l’Organisation des Nations unies (ONU), comme elle a toujours soutenu le principe de l’autodétermination des peuples tel qu’énoncé dans les résolutions de l’ONU et de son Conseil de sécurité.

PUBLIE LE : 25-04-2013 | 0:00
D.R

L ’Algérie a toujours soutenu le principe de l’autodétermination des peuples comme convenu dans les résolutions de l’Organisation des Nations unies (ONU), comme elle a toujours soutenu le principe de l’autodétermination des peuples tel qu’énoncé dans les résolutions de l’ONU et de son Conseil de sécurité. Elle a clamé haut et fort, son respect pour le principe du «droit des peuples à disposer d’eux-mêmes». C’est sous le signe de ces  positions  constantes, affirmées depuis son accession à l’indépendance, que l’Algérie va abriter, samedi prochain, la Journée parlementaire  internationale,  axée sur le thème du droit des peuples à l’autodétermination. Cette rencontre verra la contribution de 20 participants d’Algérie et de 12 pays arabes et étrangers.          
La présidente de la commission des relations extérieures et du groupe d’amitié Algérie-Sahara occidental à l’Assemblée populaire nationale, Mme Saïda Bounab, a indiqué que cette journée  vise  à réaffirmer le soutien indéfectible de  l’Algérie au peuple palestinien et son droit à l’autodétermination, à la liberté  et à l’indépendance.  
La rencontre est organisée par la commission qu’elle préside, en collaboration avec la commission nationale algérienne de solidarité avec le peuple sahraoui.
Des parlementaires de plusieurs pays et de la société civile représentant la France, la Mauritanie, la Belgique, l’Autriche, la Hongrie, le Chili et l’Égypte animeront un espace où sera soulignée  la réaffirmation du soutien de l’Algérie au peuple sahraoui et son droit à l’autodétermination, en conformité avec les décisions de la légalité internationale.
  L’Égypte, qui sera représentée par une importante délégation parlementaire,  permettra, selon les organisateurs, la consécration de la reconnaissance de la cause sahraouie dans le monde arabe et la mobilisation d’un appui accru   après la dernière reconnaissance du Forum social mondial qui s’est tenu à Tunis en  mars dernier, qui a permis la naissance de la commission tunisienne de solidarité avec le peuple sahraoui.
 La Commission nationale algérienne de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS) a rencontré la commission tunisienne, avec laquelle elle a passé en revue la démarche future  et les propositions pratiques pour soutenir la cause sahraouie.            
La rencontre à laquelle ont pris part des représentants de la société civile algérienne, une délégation tunisienne composée d’une trentaine de membres, dont des juristes et des organisations de jeunes et féministes, a permis de mettre en évidence la nécessité d’intensifier les efforts pour des actions concrètes en faveur du peuple sahraoui, dont les droits sont bafoués par le Maroc qui refuse    la légalité internationale. Les participants ont rappelé qu’il s’agissait d’une question  politique et juridique par excellence, et le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination est un droit légitime, soutenant qu’un Maghreb arabe uni ne peut prendre forme  concrètement tant que le peuple sahraoui demeure sous l’occupation du palais royal marocain.  
 La Journée parlementaire internationale coïncide avec la présentation, par l’Envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU au Sahara occidental, M. Christopher Ross, du rapport annuel de l’instance onusienne sur la question sahraouie, ainsi qu’avec le débat au Conseil de sécurité sur l’élargissement de la mission de la MINURSO à la surveillance des droits de l’homme au Sahara occidental.            
Selon Mme Bounab, la rencontre devra être sanctionnée par un communiqué final dans lequel les participants réaffirmeront leur soutien au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination,  par l’organisation d’un référendum  conforme à la légalité internationale.

M. Bouraib

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions