vendredi 07 aot 2020 03:43:14

Obésité en Algérie : Un enfant sur six concerné

Environ un enfant sur six souffre d’obésité en Algérie, c’est du moins ce qu’a révélé le Dr Ghania Boucherit, épidémiologiste, en se référant à une étude effectuée en 2008 par l’établissement public de santé de proximité de Bouzaréah.

PUBLIE LE : 19-04-2013 | 23:00
Ph. : Nesrine

Environ un enfant sur six souffre d’obésité en Algérie, c’est du moins ce qu’a révélé le Dr Ghania Boucherit, épidémiologiste, en se référant à une étude effectuée en 2008 par l’établissement public de santé de proximité de Bouzaréah.

Présente au cours des assises organisées par la Fédération algérienne du consommateur (FAC) sur l’obésité, ses facteurs de risque et sa prise en charge, le Dr  Boucherit a indiqué que l’étude, qui a été réalisée sur un échantillon de 15.616 élèves de 21 collèges d’enseignement public, situés dans les communes d’El Biar, Bouzaréah, Ben Aknoun, Beni Messous, Dély Ibrahim et Hydra, fait ressortir un taux de 20% de l’échantillon en surpoids, avec une répartition de 17% pour les garçons et 22% pour les filles. Les résultats de cette enquête révèlent, aussi, une prévalence de 5% d’obèses parmi cet échantillonnage.
Cette étude vise à mettre en place une stratégie nationale de lutte contre l’obésité, notamment chez les enfants et à prévenir les maladies pouvant en découler à l’avenir comme le diabète, l’hypertension artérielle et les cardiopathies, a fait savoir le Dr Boucherite qui déplore l’absence d’étude épidémiologique démontrant l’état des lieux de l’obésité en Algérie.  
Pour sa part, le Dr Amar Aroua, pédiatre, a indiqué que l’obésité à été reconnue en 1997 par l’Organisation mondiale de la santé  comme une maladie et elle a été définie comme étant une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle, qui peut nuire à la santé. M. Aroua a saisi l’occasion pour présenter un exposé sur les facteurs de risque du surpoids et de l’obésité chez les enfants et les adolescents. « Il a, a ce sujet, cité notamment le facteur héréditaire, la consommation de certains médicaments et la mauvaise hygiène alimentaire. «  Les enfants obèses souffrent de problèmes articulaires et hormonaux et sont exposés au diabète de type 2, aux cardiopathies et aux troubles psychologiques du fait des harcèlements moraux qu’ils subissent au sein des familles et de la société », a-t-il précisé.
Inquiète par l’émergence de ce phénomène qui prend de l’ampleur, la Fédération algérienne des  consommateurs  a lancé, dernièrement à Oran, des cycles de formation sur la consommation rationnelle, au profit de cinquante femmes au foyer. Cette opération-pilote, dira M. Zaki Hariz, président de la FAC, qui sera élargie, en septembre prochain, pour atteindre 500 autres femmes issues de dix villes situées dans différentes régions du pays, vise à améliorer leurs connaissances en matière d’hygiène alimentaire en leur apprenant les meilleures habitudes à adopter dans leur foyer.
Pour optimiser le processus de sensibilisation contre les facteurs de risque de l’obésité, M. Hariz a annoncé qu’un livre portant sur les bonnes pratiques pour une alimentation saine est en cours de réalisation. Ce livre blanc conçu par des experts dans le domaine de la nutrition, la qualité, l’hygiène et la sécurité alimentaire, sera distribué aux enfants  à  la prochaine rentrée scolaire, a tenu à préciser le président de la FAC, en ajoutant que des propositions de loi portant sur la rationalisation de l’alimentation seront formulées pour être soumis aux pouvoirs publics.
Selon M. Hariz, ce projet met en avant le rôle de l'école, en particulier des cantines scolaires, dans la prévention des problèmes de surpoids.
Dans cette vision, les propositions rappellent notamment les besoins nutritionnels des jeunes ainsi que la composition des repas qui doivent contenir des portions raisonnables  et prévoit, aussi, l'amélioration de l'information diététique des consommateurs, en général, et de la communication destinée aux enfants, en particulier.
Dans son intervention, M. Hacène Menouar, chargé de la communication à la FAC, a mis l’accent sur l’importance de l'information des consommateurs sur les facteurs de risque de l’obésité et ce, par la diffusion et la propagation des notions fondamentales de diététique, afin de lutter contre ce fléau des temps modernes.
Dans ce contexte, il a annoncé le lancement, durant les prochaines vacances d’été, d’une large campagne de sensibilisation en collaboration avec les Scouts musulmans algériens, au niveau des plages et des camps des colonies, dans un premier temps, et les établissements scolaires à partir d’octobre 2013.
Kamélia H.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions