mercredi 19 septembre 2018 16:49:47

Saison estivale 2013 : La Protection civile se prépare

Après une première rencontre avec ses directeurs locaux de l’est et du sud-est du pays, la Direction générale de la Protection Civile a remis ça et organisé avant-hier, à Chlef, un second regroupement régional qui a concerné cette fois-ci les directeurs de la Protection Civile des 25 wilayas de l’ouest et du sud-ouest du pays, apprend-on auprès de la cellule de communication de la DGPC

PUBLIE LE : 20-04-2013 | 0:00
D.R

Après une première rencontre avec ses directeurs locaux de l’est et du sud-est du pays, la Direction générale de la Protection Civile a remis ça et organisé avant-hier, à Chlef, un second regroupement régional qui a concerné cette fois-ci les directeurs de la Protection Civile des 25 wilayas de l’ouest et du sud-ouest du pays, apprend-on auprès de la cellule de communication de la DGPC.
Et comme lors du premier conclave, tenu, pour rappel le 11 avril dernier à Bordj Bou-Arréridj, il était question essentiellement des préparatifs de la campagne estivale 2013 et des différents dispositifs à entreprendre pour faire mieux que l’été dernier en matière de surveillance des plages et baignade, et de prévention et de lutte contre les feux de forêt. La DGPC a étudié, en effet, l’ensemble des volets préventifs, organisationnels et opérationnels pour tenter de relever les aspects positifs, mais aussi négatifs afin de pouvoir améliorer les choses l’été prochain. «Nous avons convenu d’organiser, comme c’est le cas ces dernières années, des journées de sensibilisation dès le mois de mai, soit avant l’ouverture de la saison estivale, et ce, pour expliquer les dangers et les risques encourus en pareille période de l’année. C’est une tradition sur laquelle on compte pour pouvoir sensibiliser les estivants eu égard aux lourds bilans enregistrés chaque année, que ce soit au niveau des plages et des points d’eau ou sur nos routes avec le nombre effrayant d’accidents de la circulation », explique le chargé de la communication au niveau de la Direction générale de la Protection civile, le commandant Achour.
Ce regroupement a permis donc de cerner les difficultés qui entravent l’accomplissement de la mission des unités de la protection civile, ainsi que le manque de moyens logistiques devant assurer des interventions rapides et efficaces.
Pour revenir au bilan de 2012, en dépit d’un dispositif de surveillance des plages très renforcé dans les 364 plages autorisées à la baignade, on a déploré malheureusement le décès de 102 personnes dont 69 enregistrées dans des plages interdites à la baignade. Au total, les surveillants des plages ont eu à intervenir à 44.080 reprises et réussi à sauver 29.489 baigneurs d’une noyade certaine, prodiguant des soins sur place à 11.360 estivants. Cependant, ce sont les noyades observées dans les réserves d’eau (barrages, rivières, mares…) qui ont été les plus importantes malgré les multiples appels à la vigilance lancés par les services de la Protection civile. D’année en année, le nombre de victimes ne cesse d’accroître pour atteindre, en 2012, un pic alarmant puisque 123 personnes, majoritairement des jeunes et des adolescents, sont décédées l’été dernier.
Quant aux feux de forêt, les unités de la Protection civile sont intervenues pour l’extinction de 24.262 incendies de forêt, de maquis, de broussaille, de récolte, de palmeraies et d’arbres fruitiers. Le dispositif de lutte a été renforcé par la mise en place de 22 colonnes mobiles mobilisées à cet effet et réparties au niveau des wilayas classées à risque élevé pour faire face à ce phénomène.
Lors de cette réunion, les directeurs de la Protection civile des wilayas de l’ouest du pays ont soulevé certaines contraintes qui entravent sérieusement la mission des sapeurs-pompiers, en l’occurrence l’absence d’aménagements préventifs à travers l’inexistence des pistes d’accès et des points d’eau et mis à profit cette opportunité pour appeler les citoyens à s’impliquer dans les actions de prévention des incendies de forêt afin d’en limiter les dégâts. En 2012, les feux de forêt ont ravagé une superficie de 35.000 hectares.
S. A. M.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions