mardi 30 mai 2017 04:41:11

Ubifrance organise un atelier dédié à l’Algérie : Stimuler la dynamique économique

La rencontre intervient en préambule au forum d’affaires prévu à Alger les 28 et 29 mai.

PUBLIE LE : 01-04-2013 | 0:00
D.R

l La rencontre intervient en préambule au forum d’affaires prévu à Alger les 28 et 29 mai.

«Développer des partenariats avec l’Algérie» est l’intitulé qui sera organisée, demain, à Paris par Ubifrance, l’agence pour le développement international des entreprises. Ce rendez-vous économique  qui sera marqué par la présence de Mme Nicole, ministre française du Commerce extérieur, de M. Cherif Rahmani, ministre de l’Industrie, de la PME et la Promotion de l’investissement et de M. Réda Hamiani, président du Forum des Chefs d’entreprises en Algérie (CFE) et du  vice-président du Sénat français, ancien Premier ministre et envoyé spécial du président français pour les relations économiques franco-algériennes, M. Jean-Pierre Raffarin, intervient en en préambule au forum de partenariat algéro-français prévu les 28 et 29 mai prochain à Alger. L’événement qui s’inscrit dans la dynamique qui caractérise ces derniers mois le déploiement des officiels et partenaires économiques français, traduit la volonté de l’Hexagone de renforcer ses liens de coopération avec l’Algérie, un marché dont le potentiel d’investissements intéresse de près les opérateurs français.
L’occasion est indiquée pour rappeler que les exportations françaises vers l’Algérie ont enregistré, en 2012, une progression de +10,3 % (contre + 10 % en 2011) soit 6,36 Mds euros. Toutefois, la structure par branches de produits ressort, pour 2012, une baisse significative (-44,7 %) soit 830 millions d’euros, de la facture des céréales exportées notamment le blé, contre 1,5 Mds euros en 2011  alors que les ventes de véhicules automobiles ont dépassé, pour la première fois, le Md d’euros (1,1 Md) soit une progression de +61,5 %, pour occuper la tête de liste des exportations françaises en 2012 avec 17  % du total contre 12 % en 2011. Le reste des chapitres ont progressé de +58 %,  dans le total des exportations passant de 23 % en 2011 à 33 % en 2012.
En référence aux statistiques des douanes algériennes, la France a conservé son rang de 1er fournisseur de l’Algérie en 2012, avec, toutefois, une part de marché qui a encore reculé de 12,8 % (contre 15,12 % en 2011), tout juste devant la Chine dont la part de marché (12,56 %) a progressé de 2,7 points en 2012, grâce à une hausse de 25 % des importations algériennes en provenance de ce pays. Selon le même bilan, les importations françaises en provenance d’Algérie sont constituées à 97 % (98 % en 2011) d’hydrocarbures, dont le pétrole brut (45 % de nos importations), le gaz naturel (40 %), les produits de raffinage (11 %) et les gaz industriels (1 %). Après avoir reculé de 16 % en 2010, puis progressé de 89 % en 2011 pour atteindre 4,39 Mds d’euros (contre 2,32 Mds en 2010), les importations se sont de nouveau contractées de -10,8 % en 2012 pour atteindre 3,9 Mds d’euros. Les importations de pétrole brut ont enregistré une baisse de -24,9 % à 1,76 Mds d’euros en 2012 (contre 2,34 Mds en 2011 alors que les importations de gaz sont restées stables (1,57 Mds d’euros). Contrairement à 2011, les importations de produits raffinés ont augmenté de +51,4 % à 444 millions d’euros (contre -3,4 % en 2011) précise la même source des douanes algériennes.
D. Akila

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions