mardi 17 septembre 2019 01:32:13

ANDPME/Nedjma : Une convention pour lancer une économie numérique compétitive

Afin d’élaborer une feuille de route, d’une part, et de définir les besoins en matière des TIC, d’autre part, une séance de travail B to B a été organisée, hier, par l’Agence nationale de développement de la PME (ANDPME) et l’opérateur de la téléphonie mobile Nedjma

PUBLIE LE : 25-03-2013 | 23:00
Ph. : Louiza

Afin d’élaborer une feuille de route, d’une part, et de définir les besoins en matière des TIC, d’autre part, une séance de travail B to B a été organisée, hier, par l’Agence nationale de développement de la PME (ANDPME) et l’opérateur de la téléphonie mobile Nedjma. Cette rencontre entre dans le cadre de la signature de deux conventions entre l’Agence nationale de développement de la PME-ANDEPME et l’opérateur téléphonique, ayant pour objet de développer les technologies de l’information et de la communication au sein des entreprises. Près de 40 entreprises représentant des entreprises publiques économiques (EPE), sous le portefeuille des Sociétés de groupe de participation (SGP), représentées par leurs directeurs généraux, ont pris part à cette rencontre, en présence de M. Rachid Moussaoui, DG de l’ANDPME, M. Josef Gad, PDG de Watania Telecom Algérie (WTA), et M. Ahmed Zayed, chef de division au niveau du ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l'investissement.
Affirmant que cette initiative «n’est pas une opération de marketing, pour les deux parties», M. Moussaoui a précisé que «Nedjma est l’opérateur téléphonique qui nous a écoutés le plus».
Intervenant à l’occasion de cette rencontre, M. Moussaoui a déclaré que son entité représentait et défendait les PME : «Nous souhaitons beaucoup de réussite à ce partenariat qui, déjà, a des prémices de réussite, étant donné il y a des opérations concrètes sur les offres de Nedjma sur ce partenariat.» Selon le premier responsable de l’ANDPME, «les offres de Nedjma ont un impact financier positif, et l’opérateur téléphonique a fait des efforts pour soutenir les PME à travers les échanges d’information», a-t-il soutenu. M. Moussaoui a rappelé qu’«il s’agit de l’appropriation de logistiques de la plate-forme T-Start et I-Start».
Ces deux applications touchent ainsi au réseau internet, intranet et extranet, la sauvegarde des données, le business intelligent et l’e-commerce. Un éventail de services qui sera mis à disposition de ces entreprises (existantes et celles en devenir). De son côté, M. Gad, qui s’est félicité du bon déroulement de la coopération, a déclaré être ravi «d’être là aujourd’hui, essentiellement pour vous écouter et échanger quelques idées avec vous et voir comment vous soutenir à travers l’ANDPME». Il a expliqué que «ce partenariat s’articule autour de deux volets : l’un visant à soutenir, dans le domaine des TIC, les entreprises existantes, et un second volet visant à promouvoir la création et la croissance de start-up innovantes par les jeunes Algériens».  
Il a indiqué que Nedjma, en tant que première «entreprise-partenaire», apportera son expertise technologique et son savoir-faire dans le domaine de l’innovation des TIC, pour favoriser la création de start-up technologiques et l’incubation de projets des jeunes entrepreneurs algériens. «Ce soutien se matérialisera à terme par la mise en place d’un programme d’incubation, l’accès à des plateformes technologiques permettant le développement de nouveaux services et des mécanismes de transfert de savoir-faire, en collaboration avec des experts nationaux et internationaux», a-t-il souligné.  
Il permettra également, poursuit-il, «d’utiliser les TIC comme levier de compétitivité et de création de valeur ajoutée». Pour rappel, cette convention, paraphée le 11 mars, par MM. Rachid Moussaoui et Joseph Ged, en présence de M. Rahmani, s’articule autour d’un premier volet visant à soutenir, dans le domaine des TIC, les entreprises existantes et d’un second volet destiné à promouvoir la création et la croissance de start-up innovantes par les jeunes Algériens. Le premier pas du partenariat pour l’innovation et le soutien technologique à l’entreprise (PISTE) vient d’être lancé par le biais d’une convention liant Nedjma et l’Agence nationale de développement de la PME (ANDPME). En effet, l’opérateur Nedjma répond favorablement, pour la prise en charge d’une partie du programme de développement des outils technologiques et à l’aide à l’innovation des porteurs de projets et futures start-up.
Sihem Oubraham

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions