mardi 20 novembre 2018 21:36:56

Développement du transport ferroviaire : 32 milliards de dollars mobilisés sur la période 2005/2014

Une enveloppe d'environ 32 milliards de dollars est consacrée au développement du transport ferroviaire en Algérie pour la période 2005/2014, a déclaré hier Nassi Mustapha, un responsable du ministère des Transports.

PUBLIE LE : 19-03-2013 | 0:00
D.R

Une enveloppe d'environ 32 milliards de dollars est  consacrée au développement du transport ferroviaire en Algérie pour la période  2005/2014, a déclaré hier Nassi Mustapha, un responsable du ministère des  Transports. "L'enveloppe globale consacrée au chemin de fer est importante pour les deux plans de développement 2005/2009 et 2010/2014 (et elle) est d'environ  32 milliards de dollars", a déclaré M. Mustapha, conseiller du ministre, à la  Radio nationale. "90% des opérations inscrites sont engagées sur le terrain", a-t-il  dit, expliquant que certaines lignes sont réceptionnées et que d'autres sont en cours de réalisation. Selon ce responsable, le réseau ferroviaire du pays, qui était de 1.769  km en 2008, atteindra 10.000 km à l'horizon 2016/2017. Le même responsable a fait état de projets d'extension de plusieurs lignes du Nord vers le Sud, à l'exemple de celle reliant Bechar à Adrar sur une distance de plus de 600 km pour étendre la ligne Oran-Bechar (700 km). Le projet annoncé lors de la visite du Premier ministre, Abdelmalek  Sellal, samedi dernier à Bechar, sera inscrit dans la loi de finances complémentaire 2013 pour réalisation. Il va désenclaver de nombreuses villes telles qu’Abadla et Béni Abbès, a-t-il précisé. La ligne "sera exploitée pour le transport des voyageurs, des hydrocarbures et des marchandises", telles que les céréales. M. Mustapha espère que des marchandises seront aussi transférées du Sud vers le Nord en citant le sable pour la construction.   La réalisation d'une autre ligne en continuité de la ligne Alger-Ghardaïa et Blida-Laghouat puis vers Ouargla et Hassi Messaoud est inscrite dans la LFC  2013, dira-t-il.  
D'autres boucles sont prévues pour relier les villes du Nord à celles  du Sud, comme la boucle Sud-Ouest et Sud-Est. La première reliera Laghouat à Hassi Messaoud en passant par Ghardaïa et Ouargla. Elle est connectée avec la pénétrante qui va de Constantine à Touggourt. La seconde boucle  s'étendra de Ghardaïa à Bechar en passant par Adrar. A propos de la ligne In Salah-Tamanrasset, de plus de 660 km, il y a une proposition pour l'inscrire en étude. Un deuxième projet est en cours  d'étude : celui reliant Bechar à Tindouf pour l'exploitation du minerai de fer de Ghar Djebilet. Toujours au Sud, la ligne Touggourt-Hassi Messaoud a été lancée  l'année dernière pour desservir le pôle pétrolier de cette ville. Plusieurs autres projets ont été évoqués comme la ligne reliant les wilayas de Tébessa et Sidi Bel Abbès ou encore le tronçon reliant l'aéroport  d'Alger à Bab Ezzouar. Toutefois, tous les projets n'avancent pas au bon rythme à cause des problèmes d'expropriation, comme en témoignent les difficultés rencontrées  par le projet Annaba - Ramdane-Djamel, a dit le même responsable.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions