dimanche 15 dcembre 2019 13:01:24

CAN 2013-U20 : Algérie 0 - Benin 0

Un début laborieux des Verts…

PUBLIE LE : 18-03-2013 | 0:00
D.R

Ain Temouchent - Stade Omar Oucief - Affluence nombreuse -Arbitrage de M. Bernard Camille (Seychelles) assisté par MM. Boutun Balkrishna (Mauritanie) et Dos Santos (Angola)
Avertissement : Abdellaoui (66’) Algérie
Composition des équipes :
Algérie : Torche, Aoulmi, Abdellaoui, Toumi, Benkhemassa (Bourdim), Madani, Izerghouf (Ferhat), Haddouche (Benkablia), Zenadi, Ouali, Saighi.
Entr : Jean-Marc Nobilo
Benin : Allagbe, Yarou, Kola (Seibou) Kassa, Okotou, Laningnan (Quenum), Lazadi, Djigla, Agossa, Koukpere, Adjayi (Bessan)
Entr : Alohoutade

L’effet de la pression a certainement pesé sur le rendement des coéquipiers de Torche, auteur d’une excellente partie pour entreprendre laborieusement cette compétition et subir surtout en première mi-temps  le jeu d’un adversaire parfaitement organisé.
La formation du Benin a d’ailleurs failli piéger à maintes reprises les Verts sans la vigilance du keeper algérien. On notera les tentatives du remuant Okotou et de l’omniprésent Laningnan signalées respectivement à la 10’ et à la 30’  de cette période, au demeurant littéralement dominés par les Béninois.
Occupant rationnellement un terrain et opérant le plus souvent par des contres, les protèges du jeune entraîneur Alohoutade se sont avérés efficaces et plus entreprenants dans ce schéma tactique qui aurait pu être payant sans que personne ne trouve à redire…
En revanche, les Algériens ont tardé à rentrer dans le vif du sujet pour se perdre dans le décor et commettre pas mal d’impairs à l’image de l’arrière latéral, Aoulmi. Exception faite pour quelques rares offensives menées ou deux tirs adressés par les Saighi et Haddouche, aucune action digne de ce nom ne mérite d’être signalée. A la reprise, les choses semblaient bien évoluer à la suite des consignes données par le coach français, assurément pour que les Verts prennent conscience de l’enjeu de l’empoignade et essayent de maîtriser les débats, voire les dominer par intervalles réguliers, mais sans pour autant concrétiser les occasions offertes en la circonstance.
La plus marquante fut cette tête à la 50’ de Ouali âpres un joli corner botté par le remuant Haddouche, ou encore ce tir tendu de Saighi à la 58’. La domination des Verts durant ce half fut quelque peu anarchique, pourtant il y avait plus de hargne et de pressing mais   sans aucune maîtrise dans les combinaisons et efficacité dans les offensives. La réplique notamment de Okotou à la 55’ a une nouvelle fois inquiété la défense algérienne mais sans concrétisation.Toujours est-il, les Verts ont raté le début de cette compétition pour des raisons probablement psychologiques, surtout qu’ils ont évolué dans un stade plein à craquer. Espérons qu’ils se rattraperont lors du prochain match face à la formation égyptienne…
A. B.

Impressions

Jean-Marc Nobilo (entr. Algérien) :
“L’effet de la pression”

« Je crois que l’effet de la pression a pesé sur le rendement de mes joueurs. Nous sommes effectivement passés à côté de notre sujet en première période mais nous avons, je pense récupérer en seconde pour dominer les débats. Mes jeunes n’ont pas l’habitude d’évoluer devant une forte affluence aussi. Chaque équipe a eu sa mi-temps et le nul était équitable. Dommage, nous avons raté ce début mais il reste encore deux autres confrontations à disputer. Alors, laissez-nous terminer avant de tirer une quelconque conclusion et gardons l’espoir.»

Alohoutade (entr du Bénin) :
« Nous avons fourni un très beau match et nous avons failli le gagner au vu de notre domination notamment en première periode. Mes joueurs sont à féliciter vraiment. C’est un bon résultat tout de même sachant que nous sommes les plus faibles de ce groupe à, priori. Notre ambition est de représenter dignement notre petit pays et de continuer bien évidemment cette aventure si bénéfique pour l’expérience de mes jeunes…»
Propos recueillis par A B


Egypte - Ghana (2-1)
Les Pharaons se replacent


L’Egypte a battu le Ghana (2-1) ce samedi soir à l’OPOW  d’Aïn Temouchent pour le compte de la première journée du groupe A du championnat d’Afrique U20, Algérie 2013.
Les buts de la rencontre ont été inscrits par Mahmoud Hammad (68’) et Salah Djomaa (87’ sp) pour l’Egypte. Asifawam (76’) Ghana.
Pour le compte du même groupe, l’Algérie et le Bénin ont fait match nul (0-0).
A l’issue de la première journée, l’Egypte prend la tête du groupe A avec trois points devant l’Algérie et le Bénin (1 point). Le Ghana ferme la marche (0 pt).
Lors de la seconde journée, l’Algérie affrontera l’Egypte et le Ghana sera opposé au Bénin. Les deux premiers du groupe se qualifieront pour les demi-finales.
 
Une ambiance de fête
Dans la douleur sûrement, le cauchemar d’un séisme vécu un certain automne il y a quelques années n’est qu’un lointain souvenir face à la mutation de la ville, sa reconstruction, son équipement et sa modernisation. Les séquelles ne sont plus visibles d’ailleurs au vu de cette métamorphose d’un tissu urbain relativement préservé et assez entretenu. Et ce n’est nullement fortuit si elle a eu l’insigne honneur d’abriter ce 18e championnat d’Afrique U-20 comme pour afficher son rétablissement, manifester ses capacités de résistance et relever ses aptitudes d’organisation. Depuis quelques semaines déjà, la charmante cité de Sidi-Saïd vibre effectivement au rythme de cette compétition continentale pour à propos être au rendez-vous, honorer un contrat et relever presque un défi, tant qu’il est question de réussir ces chaudes et passionnantes empoignades du groupe composé des formations de l’Algérie, du Benin, du Ghana, de l’Egypte. Elle a fait sa grande toilette et mobilisé l’ensemble de ses moyens matériels et humains pour accueillir dans de meilleures conditions ses hôtes de marque et les fans de la balle ronde en général et signifier les valeurs d’hospitalité et de solidarité d’une région au demeurant un échantillon parfait de l’Algérie profonde. L’Algérie de la paix et de l’union, l’Algérie de la tolérance et de la concorde, l’Algérie fière de son appartenance africaine… Pour les besoins du coup d’envoi donné au nom du Président de la République par M. Larbi Ould Khelifa, président de l’APN, en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Tahmi Mohammed, du président de la CAF, Aissa Hayatou, du président de la FAF ainsi que de nombreuses personnalités politiques et sportives, l’opportunité était offerte pour exposer un patrimoine culturel local si riche, enthousiasmer la foule et conditionner la grande affluence enregistrée à l’occasion. La vuvuzella a laissé place même à la trompette pour admirer le maître de cet instrument, Bellemou et vivre des moments exceptionnels de joie et de bonheur. Une innovation vraiment pour donner de la couleur, de la lumière et de l’ambiance à cette manifestation sportive combien bénéfique pour le rapprochement des peuples du continent noir… Africa, Africa, Africa était le refrain repris en chœur par le public comme pour exprimer un attachement à cette terre, signifier une fierté et résonner aux alentours de toute la ville d’Ain Temouchent en fête et curieusement à la veille de la célébration de la journée de la Victoire. La victoire de l’indépendance âpres un long combat et de lourds sacrifices consentis par un peuple pour le recouvrement de sa souveraineté la démonstration était parfaite et si convaincante à travers l’organisation de cette compétition des jeunes footballeurs du continent évocatrice sans doute d’un souci pour la promotion humaine de l’Afrique et la formation des générations montantes. Tout s’est confondu alors dans ce joli décor pour vivre intensément la passion de la discipline populaire ou le sport-roi et rêver de lendemains meilleurs dans l’Algérie des valeurs….
A. BELLAHA

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions