samedi 17 novembre 2018 14:57:15

L’association tribune culturelle au siège du quotidien Echaâb : Hymne à la femme arabe

Le rôle de la femme arabe a été hier, au centre des débats d’une conférence organisée par l’association tribune culturelle au siège du quotidien Echaâb sur le thème « la femme arabe entre hier et aujourd’hui : réalités et défis ».

PUBLIE LE : 05-03-2013 | 0:00

Le rôle de la femme arabe a été hier, au centre des débats d’une conférence organisée  par l’association tribune culturelle au siège du quotidien Echaâb sur le thème « la femme arabe entre hier et aujourd’hui : réalités et défis ». Animée par Maître Fatma-Zohra Benbraham, en présence de Mme Zhor Ounissi, ancienne ministre, et Zahia Benarous, membre du Sénat. Cette rencontre a regroupé de jeunes de l’association ainsi que des représentants de différents secteurs.
L’accent a été mis sur le parcours de la femme arabe et algérienne en particulier « qui était présente en force dans la lutte armée contre l’occupant », a notamment souligné Me Benbraham tout en rappelant  que son parcours historique est marqué par de hauts faits d’armes et de bravoure.
Elle a indiqué à cet effet, que la femme arabe est en train de franchir aujourd’hui une étape majeure « hautement significative », car après avoir fait ses preuves dans les domaines économique et technologique, elle a investi tous les secteurs et réalisé des acquis sociopolitiques.
Elle a indiqué que l’Algérie « a réuni tous les moyens et pris toutes les dispositions pour parachever le processus de promotion de la femme afin de lui permettre d’occuper la place qui lui sied tant au plan politique qu’économique.» « La femme qui a lutté aux côtés de l’homme sans aucune discrimination a tracé son chemin après 1962 pour sa participation active dans le développement du pays », précise-t-elle.
La conférencière n’a pas omis de rappeler les lois qui ont, de ce fait, donné leurs fruits et qui se sont traduites par l’augmentation de la participation de la femme à la vie politique avec 31,81% à l’APN, lors des dernières élections législatives de mai 2012. Tout en insistant sur l’avancée enregistrée par la femme algérienne par rapport aux femmes arabes, Me Benbraham évoque les différents programmes et mécanismes mis au point par l’Etat pour faciliter l’accession de la femme à l’entrepreneuriat et l’encourager au travail, à la production et à l’investissement dans tous les secteurs.
« Ces programmes ont donné des résultats plus que remarquables au regard du nombre de femmes entrepreneurs, industrielles et innovatrices dans tous les domaines productifs et avec une compétence avérée », a estimé la femme de loi.
Pour leur part, les autres participants à cette rencontre, n’ont pas omis de mettre en exergue le rôle de la femme, dans les sociétés arabes en tant que mère, sœur, fille et femme de militants de tous bords, et notamment celles qui résistent au quotidien, font face à toutes les forces d’oppression, et paient le prix fort en sacrifiant ce qu’elles ont de plus cher. Ceci d’autant que nos sociétés, considérées comme machistes, dominées par les hommes et les traditions ancestrales, ne permettent pas à ces femmes de s’épanouir complètement. « C’est donc un combat au quotidien, qu’elles mènent, pour arracher leur émancipation », ont tenu à signaler les intervenantes. Aussi, c’est un hommage tout particulier qui a été rendu  à toutes ces femmes qui n’ont de cesse de s’affranchir des us et coutumes qui ankylosent la société arabe, à l’image des Saoudiennes et des Emiraties, ceci sans oublier les Syriennes, Palestiniennes, Bahreïnies, Sahraouies, Tunisiennes, Egyptiennes… et toutes ces femmes arabes qui ont bravé et bravent toujours, le danger et les tabous, au mépris du qu’en dira-t-on, et souvent de leur vie !
            S. S.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions