vendredi 22 novembre 2019 17:32:03

Après avoir annoncé une grève pour des augmentations de salaire : Les travailleurs du quotidien Liberté rejoignent leur poste

Annoncée pour la journée d’hier, la grève des travailleurs du quotidien Liberté n’aura duré, en fait, que quelques heures.

PUBLIE LE : 05-03-2013 | 0:00

Annoncée pour la journée d’hier, la grève des travailleurs du quotidien Liberté n’aura duré, en fait, que quelques heures.
Hier après-midi, tout le personnel du journal Liberté a rejoint son poste de travail habituel, à l’issue d’une fructueuse séance de négociations ayant regroupé, dans la matinée, la direction du journal et la section syndicale.
La section syndicale de Liberté a, pour rappel, annoncé une grève de trois jours devant débuter, hier. Un communiqué, signé par le secrétaire général de la section syndicale affiliée à l’UGTA, souligne qu’après le dépôt d’une plateforme de revendications demandant l’ouverture de négociations avec la direction sur « les droits les plus élémentaires », à savoir les salaires, la classification professionnelle et l’installation du comité de participation, « inexistant depuis la création du journal. »  Dans ce communiqué, la section syndicale de Liberté écrit qu’ « après plusieurs tentatives de régler le conflit par le dialogue, une rencontre a été organisée pour se solder par un autre échec, car la direction refuse toujours de s’engager sur quoi que ce soit.
« Malgré cela, deux assemblées générales ont été tenues », précise la section syndicale, qui a fait savoir qu’un ultimatum de quinze jours a été adressé à la direction le 6 février dernier. Il convient de souligner enfin que le forum hebdomadaire « En toute liberté » a été annulé, hier, à cause de la grève. La rencontre devait être animée par M. Abderrahmane Hadj Nacer, ancien gouverneur de la Banque d’Algérie.
Soraya G.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions