mardi 23 juillet 2019 05:12:57

CAN-2019 : La RD Congo tenue de préserver l’indépendance de sa fédération (CAF)

La Confédération africaine de football (Caf) a exigé du gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) de préserver l’indépendance de sa fédération en matière d’organisation, condition sine qua non

PUBLIE LE : 05-03-2013 | 0:00
D.R

La Confédération africaine de football (Caf) a  exigé du gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) de préserver l’indépendance de sa fédération en matière d’organisation, condition sine qua non, d’acceptation de sa candidature pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations en 2019. « Nous prenons acte de votre dossier de candidature à l’organisation  de la 32e édition de la CAN en 2019, mais avant tout, la CAF vous demande d’annuler la note circulaire, émanant du ministre des Sports congolais et interdisant l’organisation des matchs nationaux aux stades privés », écrit l’instance du  football africain, dans sa lettre transmise au premier ministre congolais Augustin Matata Ponyo et rapportée par le journal Le Potentiel. Les membres de la Linafoot ont pourtant publié un calendrier, malheureusement rejeté par le ministre des Sports, programmant quelques matchs de la Linafoot  dans le stade privé, en l’occurrence le stade de Mazembe. Selon le secrétaire de la CAF, Hicham El Amrani, avant que le dossier de la RDC ne soit confronté aux autres dossiers similaires émanant d’autres  pays africains dont l’Algérie, la Côte d’Ivoire, le Kenya, dans le cadre de l’ouverture des candidatures (vers la fin du premier semestre en cours), le ministre des Sports congolais Baudouin Banza Mukalayi doit le plus vite possible, annuler sa note circulaire interdisant l’utilisation des stades privés surtout pour les matchs de la Ligue nationale de football (Linafoot). Selon le journal Le Potentiel, la lettre de la CAF, oblige le ministre  des Sports congolais de respecter les règlements de l’instance africaine, afin  de consolider la candidature de la RDC pour l’organisation de la CAN-2019. « Dans le cas contraire, la RDC ne perdra pas seulement sa candidature,  mais sera aussi exposée à des sanctions graves, qui pourraient mettre en  difficulté le développement du football congolais. »

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions