mardi 24 octobre 2017 03:00:31

Récital à Alger de l'Orchestre symphonique international El Djazair : Lyrisme andalou et musique universelle

L'Orchestre symphonique international El Djazaïr, dirigé par le maestro Amine Kouider, a animé vendredi dernier à la salle Ibn- Khaldoun, à Alger, un récital durant lequel s'est mélangé le lyrisme andalou à la musique classique universelle.

PUBLIE LE : 03-03-2013 | 0:00
D.R

L'Orchestre symphonique international El Djazaïr, dirigé par le maestro Amine Kouider, a animé vendredi dernier à la salle Ibn- Khaldoun, à Alger, un récital durant lequel s'est mélangé le lyrisme andalou à la musique classique universelle. Organisé par l'Etablissement Arts et Culture dans le cadre de son programme artistique, trois parties étaient au menu de ce récital avec, en premier,  La nouba zidane dans ses mouvements «m'seddar», «derdj» et «kh'lass» interprétés par le violoniste Rachid Brahim Djelloul avec une voix suave et cristalline. Dans la deuxième partie consacrée à la musique classique, le maestro Amine Kouider a inscrit au programme deux grands compositeurs, Wolfgang Amadeus Mozart avec Andante pour flûte et orchestre, interprétée par le flûtiste Ghazi Djamel, et Yohann Strauss avec Le beau Danube bleu et La marche de Radetzky, qui a suscité l'adhésion du public. Kafilat El Djazaïr (la caravane d'Algérie), intitulé de la dernière partie du programme, durant laquelle Amine Kouider était au violon, est venue embarquer l'assistance dans un nouveau retour aux sources dans lequel se sont entremêlés les airs mélodieux du riche patrimoine musical algérien. Interprétée en une seule pièce par l'orchestre, la clôture du récital enchaîne une série de musiques du terroir mettant en valeur l'ensemble des cultures de l'identité algérienne.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions