samedi 17 novembre 2018 08:45:19

Allocution du président Bouteflika : “Faciliter l’accession de la femme à l’entrepreneuriat”

Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a adressé, hier, un message, lu en son nom par Mohamed Ali Boughazi, conseiller à la Présidence de la République, devant les participants aux travaux du 4e congrès de l’Organisation de la femme arabe

PUBLIE LE : 26-02-2013 | 0:00
D.R

Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a adressé, hier, un message, lu en son nom par Mohamed Ali Boughazi, conseiller à la Présidence de la République, devant les participants aux travaux du 4e congrès de l’Organisation de la femme arabe (OFA), dont voici la traduction APS :

“Excellences, Honorables invités, Mesdames et Messieurs,
Permettez-moi, tout d’abord, de vous souhaiter la bienvenue parmi nous et un agréable séjour dans votre second pays, l’Algérie, qui abrite le 4e congrès de l’Organisation de la femme arabe (OFA) consacré à l’entrepreneuriat et au management féminins dans le Monde arabe et placé sous le thème ‘‘Leadership et développement’’. Un thème qui nous rappelle le combat permanent de la femme pour prendre son destin en main et participer activement à la bataille du développement national. C’est un réel motif de joie qu’un tel thème soit abordé en Algérie, pays qui a toujours été à l’avant-garde des efforts pour permettre à la femme de retrouver la place qui lui sied et de renouer avec son rôle prépondérant dans la société sur tous les fronts et à tous les niveaux.
Mesdames et Messieurs,
De par son importance et sa thématique, le congrès est la preuve même que l’entrepreneuriat féminin est une réalité économique qu’il importe de prendre en considération dans le processus de construction économique en faisant en sorte que la femme puisse assumer d’autres rôles dans la vie nationale et arabe qui seraient empreints d’efficacité et de créativité. Ce congrès vient couronner un combat de plusieurs décennies où il n’a pas été facile pour les femmes arabes, dans des sociétés quasiment fermées, de se frayer un chemin pour pouvoir s’imposer aujourd’hui dans la réalité socio-économique grâce à leur potentiel et à leur volonté de faire partie intégrante du processus de développement dans leurs pays respectifs. Ce faisant, la femme arabe franchit aujourd’hui une étape majeure hautement significative.
Car après avoir fait ses preuves dans les domaines économique et technologique, investi tous les secteurs et réalisé des acquis sociopolitiques, nous pouvons aujourd’hui attester de la capacité de la femme arabe à transcender les difficultés et autres entraves rencontrées grâce à sa volonté et à sa persévérance.
Le rapport sur le développement humain arabe de 2009 montre que le taux de participation des femmes à l’activité économique dans les pays arabes était de 26,7 %.

Le rapport de 2005 intitulé ‘‘Vers la liberté de la femme dans le monde arabe’’ avait dressé un tableau sombre de la situation économique de la femme dans la région en raison de l’étroitesse du marché de l’emploi, de ses faibles taux d’expansion par la création de nouveaux emplois et de la ségrégation entre les hommes et les femmes en matière d’emploi.
Cependant, les mutations opérées depuis cette époque ont confirmé le signal positif relevé dans le rapport en ce qui concerne l’augmentation du nombre de femmes d’affaires et le rôle joué par les politiques économiques dans l’autonomisation des femmes, à laquelle l’Organisation de la femme arabe a œuvré.
Les précédents congrès de l’OFA se sont penchés sur cette dure réalité. Le 1er congrès, tenu au Royaume de Bahreïn en 2006, avait exhorté les pays arabes à prendre toutes les mesures nécessaires pour renforcer le rôle de la femme dans la vie économique et la soutenir face aux défis de la mondialisation.
Le congrès a souligné également la nécessité d’assurer les dispositifs de soutien en direction de la femme afin de lui permettre de concilier entre ses obligations familiales et son rôle dans le développement économique.
Sous le slogan “La femme arabe, partenaire essentiel du processus de développement durable”, le troisième congrès tenu en République tunisienne avait, lui, appelé à l’institution d’un forum périodique des femmes artisans arabes et la consolidation des liens entre les entreprises et les expériences des femmes arabes pour la commercialisation de leurs produits.

Mesdames, Messieurs,
Ainsi, la méthode de travail s’est clairement élucidée pour surmonter cette réalité et en corriger le processus tout en veillant à la réalisation d’études exhaustives pour cerner les dysfonctionnements quant à la répartition géographique des projets dans chaque pays, leur état d’avancement et la nature des parties en charge de l’exécution et du financement ainsi que les catégories de femmes ciblées par les projets. Les recherches et études mentionnées dans le rapport régional de l’organisation ont révélé que les projets en direction de la femme arabe se répartissent sur quatre principaux domaines. Il s’agit en l’occurrence des services avec 42,6%, de l’industrie avec 22,2%, de l’agriculture avec 18,1% et d’autres projets avec 17,2%. Cependant, la périodicité de ces projets diffère d’un pays à l’autre, même si dans leur ensemble, ces derniers restent récurrents avec un taux de 48,6% avec des disparités entre les pays et les différents secteurs.

Mesdames et Messieurs,
Votre présence à ce congrès honore l’Algérie qui s’emploiera, à cette occasion, à en faire avec la collaboration de tous les pays arabes, un moment d’appréciation et d’évaluation.
Notre pays a réuni tous les moyens et pris toutes les dispositions dans le but de parachever le processus de promotion de la femme afin de lui permettre d’occuper la place qui lui sied tant au plan politique qu’économique. Les lois sont venues, de ce fait, donner leur fruit à travers l’augmentation de la participation de la femme à la vie politique avec 31,81% à l’Assemblée populaire nationale (APN) lors des dernières élections législatives 2012.
D’autre part, les programmes et mécanismes mis en place par l’Etat pour faciliter l’accession de la femme à l’entrepreneuriat et à l’encourager au travail, à la production et à l’investissement dans tous les secteurs, ont permis la création de 2.951 micro-entreprises par les femmes grâce à l’appui de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) en 2011. Et dans le cadre des micro-crédits, 451.608 projets ont été financés jusqu’à fin 2012, dont 273.504 projets en direction des femmes, soit un taux de 61%.
Aujourd’hui, les résultats sont plus que remarquables sur le terrain au regard du nombre de femmes algériennes entrepreneurs, industrielles et innovatrices dans tous les domaines productifs et avec une compétence avérée.
Nous nous enorgueillissons de voir ce résultat réalisé par la femme algérienne ainsi que la femme arabe qui s’est, elle aussi, affirmée dans les domaines de l’industrie, des métiers, des affaires, des médias, de l’éducation, de l’agriculture, du tourisme et divers autres services. Des domaines où, par le passé, la présence de la femme était chose exclue.
C’est certes là un message fort au monde entier quant aux perspectives prometteuses qui se dessinent pour l’avenir des femmes arabes.
Cette réussite qui sera sans nul doute soulignée dans vos expériences et recherches qui seront présentées lors de ce congrès n’est nullement le fait du hasard ou d’actions isolées mais l’aboutissement de la conjugaison de plusieurs facteurs qui ont pris forme à travers des expériences et tentatives multiples couronnées en dernier lieu, par un succès franc. Cela n’est pas nouveau pour notre monde arabe. Il va sans dire qu’il est question d’un départ sous une autre forme après que l’oubli eut voilé, des décennies durant, le rôle économique de la femme.
Notre Monde arabe, et en dehors des périodes de stagnation, de déclin et de colonisation abjecte, n’est jamais resté en marge de la formation de la femme pour qu’elle investisse le monde du travail et de la production.
Historiquement, la femme arabe a de tout temps, grandi dans un milieu marqué par l’amour du travail, la gestion dans le domaine des affaires et la volonté de produire et d’investir. Elle s’est distinguée, à travers toute son histoire séculaire, par cette culture de la production, de l’industrie ou du commerce confortée en cela, par les valeurs immuables de nos sociétés qui prônent le savoir et le travail dans leur double dimension morale et matérielle tant chez la femme que chez l’homme. Ces valeurs encouragent l’homme à produire pour subvenir aux divers besoins de la vie.
En Algérie, la femme produisait d’abord à domicile, dans son champ ou dans son environnement direct ou indirect. Elle participait à la production agricole, artisanale et ménagère outre son rôle de mère et de femme au foyer.
En milieu rural, elle ne vivait que de sa production propre dans une cohésion parfaite aux côtés de l’homme pour assurer l’autosuffisance, aussi infime soit-elle.
Forte d’une expérience avérée et très enthousiaste à l’idée de participer efficacement au processus de développement aussi bien dans les villes que dans les campagnes, la femme algérienne apporte aujourd’hui une précieuse contribution à l’ensemble des secteurs de production et des services en sus de sa participation à la gestion des affaires publiques aux niveaux local et national.
Il va sans dire que l’assise culturelle dont nous disposons, nos traditions positives, notre expérience historique riche et diversifiée, mais aussi nos potentialités financières, matérielles et organisationnelles nous qualifient dûment pour asseoir un socle solide à même d’assurer à la femme un départ fort prometteur dans ce domaine, un départ que nous voulons accroître, orienter et pérenniser jusqu’à la réalisation des objectifs escomptés.
Autant d’atouts qui font défaut chez beaucoup de peuples, lesquels ont longtemps souffert avant de reconnaître à la femme le droit au travail. Que dire alors du leadership en entrepreneuriat, thème de votre congrès.
En optant aujourd’hui pour ces choix, nous entendons corriger le l.000.000e dysfonctionnement qui a prévalu par le passé et fait obstacle à la moitié de la société, l’empêchant de contribuer de manière effective à l’édification de son pays.
La conjoncture actuelle vous est favorable grâce aux nouvelles technologies qui facilitent la communication et l’accès à l’information, grâce à l’enseignement et à la formation qui ont ouvert de nouvelles perspectives, mais aussi grâce à la volonté politique qui a ouvert la voie à la femme.
Rien ne vous empêche désormais d’amorcer un nouveau départ sur la voie de l’affirmation de soi vers la consolidation des capacités de nos pays et de notre nation.
Vous ne devez pas vous contenter des succès réalisés. Œuvrez à la diffusion de l’esprit d’entrepreneuriat féminin au sein de nos sociétés pour transformer les opportunités offertes en production de biens et de services et initier des affaires. Faites-en une stratégie et une vision prospective pour nos sociétés à même d’aller vers la complémentarité entre hommes et femmes dans la consécration du développement global dans nos pays.

Une stratégie et une vision complémentaire vers lesquelles doivent converger vos travaux en cette conjoncture où le Monde arabe connaît de profondes mutations tendant à relever le défi économique et à lutter contre le chômage qui touche en premier lieu, la femme.

Mesdames, Messieurs,
La présentation, lors de ce congrès, d’expériences réussies dans divers volets industriels, les technologies de pointe, l’information, l’éducation, l’enseignement, les professions libérales féminines, le bâtiment, le tourisme, l’agriculture et autres, conforte vos succès et offre des modèles de réussite à toute femme désirant s’affirmer en suivant la même voie pour contribuer à l’édification de son pays.
De telles expériences suffisent, à elles seules, pour prouver votre présence effective et efficace sur le terrain et inciter les autres à vous suivre.
C’est dans cet esprit que nous voulons apporter notre soutien aux travaux de recherche et aux études académiques et de terrain susceptibles de développer l’entrepreneuriat féminin en assurant la disponibilité de données, d’études quantitatives et de statistiques pointues qui aideraient à mieux cerner cet entrepreneuriat et les entraves qui se dressent face à son évolution, fussent-elles d’ordre réglementaire, technologique ou financier.
Il sied également de définir des politiques nationales et arabes pour mieux suivre l’évolution continue de l’entrepreneuriat féminin et en cerner les perspectives afin de l’orienter à bon escient et le doter des moyens et outils qui lui font défaut.
C’est, en effet, à ce niveau là que se situe l’importance grandissante des médias en termes de sensibilisation quant à l’intérêt de l’entrepreneuriat pour la femme, de vulgarisation de l’entrepreneuriat féminin et de création de réseaux spécialisés.
C’est dans cet esprit que les mutations opérées à ce titre au profit de la femme doivent être incluses dans les exigences des grandes mutations survenues aux niveaux arabe et international, notamment en ce qui a trait à la nature et aux nouvelles formes de production ainsi qu’au rôle des nouvelles technologies en la matière.
Nous sommes, par conséquent, appelés à inscrire la stratégie de l’entrepreneuriat féminin dans ce nouveau contexte régional et international.
Si les peuples et les nations progressent, c’est par le savoir, les sciences, le travail et la production de leurs hommes et femmes. Il en va de même pour nous : si nous voulons progresser, nous n’avons d’autres choix que de le faire dans le cadre de ces exigences.
Même si vous faites montre d’une forte volonté politique pour parvenir à cette fin, vous vous devez, toutefois, de réunir les conditions objectives pour ce faire. Ces conditions sont à votre portée et vous en êtes responsables.
Je vous souhaite plein succès dans vos travaux qui seront, je n’en doute pas, couronnés par des recommandations scientifiques et pratiques qui contribueront de manière effective à conforter la place de la femme arabe.
Je vous remercie de votre aimable attention.’’

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions