dimanche 23 septembre 2018 20:04:24

M. Sellal à Tiguentourine pour la célébration du double anniversaire du 24 février : “Nous entraider pour faire face à toute menace”

Le premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, a affirmé hier que le choix du site gazier de Tiguentourine à In Amenas (Illizi) pour la célébration du double anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) a été décidée par le Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika afin de «faire face au terrorisme international»

PUBLIE LE : 25-02-2013 | 0:00
D.R

Le premier ministre, M. Abdelmalek Sellal,  a affirmé hier que le choix du site gazier de Tiguentourine à In Amenas  (Illizi) pour la célébration du double anniversaire de la nationalisation des  hydrocarbures et de la création de l’Union générale des travailleurs algériens  (UGTA) a été décidée par le Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika  afin de «faire face au terrorisme international»

De notre envoyé spécial :
Mohamed Bouraïb

La paisible localité de Tiguentourine aura vécu, hier, un événement à marquer d’une pierre blanche. Le monde du travail, sous l’égide de l’UGTA, a célébré le 57e anniversaire de la création de l’UGTA et le 42e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures, à In Amenas, au sein du site gazier de Tiguentourine, cible d’une attaque terroriste criminelle mise en échec par les forces spéciales de l’ANP.
Cette célébration, chargée d’une grande symbolique, se décline comme autant d’hommages et de témoignages de reconnaissance, aux mérites de tous ceux qui se sont dressés contre les terroristes et faire échec à leur plan morbide. C’est aussi une pieuse pensée à l’adresse des innocentes victimes, tombées traîtreusement, cette double célébration ne saurait mettre sous le boisseau, la détermination des travailleurs algériens, engagés pleinement et sans réserve, dans la défense de leur outil de travail. En ce sens, les événements de Tiguentourine ne dérogent pas à la règle. Ils confirment, si besoin est, que les travailleurs n’acceptent jamais que tant d’années d’efforts, de labeur, de sacrifice permanent, puissent faire l’objet d’une quelconque hypothèque ou d’une remise en question.
Cette détermination s’était amplement manifestée, hier, sur le site gazier de Tiguentourine avec la présence du Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, accompagné d’une importante délégation ministérielle, du SG de la Centrale syndicale UGTA, M. Abdelmadjid Sidi Saïd, de membres des deux chambres du Parlement, d’élus locaux et de nombreux représentants de la société civile.
Dans une brève allocution, M. Abdelmalek Sellal a d’abord félicité l’ensemble des travailleurs algériens à l’occasion de la célébration de ce double anniversaire du 24 février. “Notre présence à Tiguentourine signifie que notre territoire est un et indivisible, notre peuple est uni et solidaire.”
Evoquant les événements qui se sont produits dans cette localité de Tiguentourine, M. Abdelmalek Sellal a affirmé que notre pays, son Etat, sont confrontés à un terrorisme international, composé de mercenaires qui veulent entraîner l’Algérie dans des situations qui ne la concernent pas. Il a rendu un vibrant hommage aux soldats de l’ANP, aux forces de sécurité, aux éléments de la Protection civile et aux travailleurs du site gazier. Avec le redémarrage du train 1 et son entrée en fonction, il est clair que cela représente la meilleure réponse aux terroristes. En cette circonstance, fort symbolique, le Premier ministre a remis aux parents du défunt Mohamed Amine Lahmar, la médaille de l’Ordre du mérite national. Cette distinction constitue un hommage au courage et la bravoure de cet employé qui a sacrifié sa vie pour protéger le site.
Le Premier ministre a, à cette occasion, mis l’accent sur la riposte adoptée des éléments de l’ANP. Cette riposte fut énergique mais nécessaire. Aucune armée ne pouvait parvenir à un tel résultat. Le contexte des choses était difficile car une explosion aurait provoqué l’irréparable. En dépit des victimes, le défi fut relevé et les mercenaires éliminés. Il est donc nécessaire de nous entraider, il faut persévérer pour restaurer la sécurité dans les plus brefs délais, car ceux qui veulent  diviser le pays font un mauvais calcul. La question du développement est prise en charge et les pouvoirs publics sont disposés à fournir toutes les conditions nécessaires pour la création d’une entreprise publique de réalisation. La région doit connaître une impulsion dans les différents secteurs comme l’agriculture. “Il faut que vous preniez en charge le développement en nous aidant, les portes sont ouvertes.” M. Abdelmalek Sellal a déclaré que si des troubles persistent encore dans la région, l’Algérie est devenue un pays stable sur les plans politique et économique. Il y aura une écoute attentive, à toutes vos préoccupations, a souligné M. Sellal devant les notabilités.
Lors de sa visite. M. Sellal a procédé au redémarrage partiel de l’usine de Tiguentourine. A ce titre, il convient de dire que le train 1 était prêt à redémarrer dès le 11 février 2013. Concernant le train 2, son redémarrage sera effectif dès le mois d’avril 2013. Quant au train 3, il fait l’objet d’une isolation et d’un inertage. Un workshop avec les partenaires de Sonatrach est prévu pour mars 2013 à l’effet d’arrêter une stratégie de rénovation.
Le Premier ministre s’est déplacé vers la base vie de Tiguentourine baptisée au nom du martyr Lahmar Mohamed Amine.
Cet instant solennel fut vivement applaudi par l’assistance. Il en fut de même pour la remise des médailles aux représentants des victimes étrangères, par le PDG de la Sonatrach, le ministre de l’Energie et des Mines et le S.G. de l’UGTA.
Ce dernier a vivement félicité les travailleurs pour leurs efforts en vue du développement de l’Algérie et salué l’intervention des forces spéciales de l’ANP contre  les terroristes. En ce double anniversaire Abdelmadjid Sidi Saïd, a déclaré que la Centrale syndicale va persister avec ses partenaires dans la voie du dialogue social, tel que tracé par le Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika. Ce dialogue social étant pour le SG de l’UGTA, la pierre angulaire pour le règlement des questions économiques et sociales du monde du travail. Dans le cadre de sa rencontre avec les personnalités locales, le Premier ministre a pu s’enquérir des différentes préoccupations qui se posent aux citoyens de la wilaya. La santé, avec un manque d’infrastructures de soins, l’électricité, la sécurité. Concernant ce dernier point, un citoyen préconise l’enrôlement des jeunes de la wilaya dans le contrôle des frontières. Il en est de même des nomades qui peuvent apporter leur contribution dans ce domaine.  Un autre citoyen préconise la création de villes nouvelles comme cela se fait dans les régions du nord du pays. De même qu’il souhaite que l’université se transforme en institut supérieur des hydrocarbures.
Une autre personnalité locale a évoqué le chômage des jeunes diplômés, notamment les universitaires trouvent difficilement des débouchés.
M. B.

Développement des régions du sud
“Toutes les mesures seront prises pour insuffler une dynamique”

Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal a souligné que le gouvernement «prendra toutes les mesures nécessaires pour insuffler une dynamique au développement des régions du Sud du pays». Lors de sa rencontre avec les notables et les représentants de la société civile de la wilaya d’Illizi, le Premier ministre a affirmé l’existence d’une volonté politique et économique pour développer ces régions» rappelant les projets «déjà réalisés et ceux en cours dont a bénéficié la wilaya d’Illizi». M. Sellal a indiqué à cet effet que les problèmes «qui entravent la mise en œuvre des projets de développement sont notamment liés au manque des moyens de réalisation» rappelant «la décision du gouvernement concernant la création d’entreprises publiques de réalisation dans les différentes wilayas du sud». Il a appelé à cette occasion à encourager l’emploi dans d’autres secteurs hors hydrocarbures soulignant «l’importance de la réalisation de projets de développement dont a bénéficié la région». Par ailleurs, le Premier ministre a révélé l’existence d’un «groupuscule» qui vise à semer la division entre le nord et le sud du pays, affirmant que de telles tentatives étaient vaines. Il a insisté sur la nécessité d’œuvrer en faveur du développement des régions sahariennes au même rythme que celles du Nord de pays. Evoquant le récent attentat terroriste contre le site gazier de Tiguentourine le Premier ministre a indiqué que cette attaque visait à «déstabiliser l’Etat algérien et l’économie nationale». Il a salué à cet égard l’intervention des forces spéciales de l’Armée nationale populaire (ANP) dont «la riposte était à la hauteur de la force des algériens à faire face à toute agression qui cible l’Algérie». «Nous devons être fiers de la force de l’Algérie à travers la force de son armée, de ses corps de sécurité et du peuple algérien en général», a-t-il ajouté. M. Sellal a toutefois recommandé la vigilance car la région du Sahel, a-t-il dit, «connaît encore des agitations». «L’Algérie jouit aujourd’hui de stabilité politique, financière et économique ce qui ne plait pas à certains, aussi devons-nous être vigilants et nous entraider pour faire face à toute menace à la stabilité du pays», a-t-il encore soutenu. Après M. Sellal, des intervenants ont soulevé les préoccupations des populations de la région notamment en ce qui concerne l’emploi et l’insuffisance des entreprises de réalisation à même de concrétiser les programmes arrêtés au profit de la wilaya. Les participants ont condamné l’attentat contre le site gazier de Tiguentourine exprimant leur solidarité avec l’Etat dans ses efforts dans la lutte antiterroriste et la défense de la souveraineté, de la sécurité et de la stabilité du pays».


Nationalisation des hydrocarbures
M. Yousfi : “Une source de fierté nationale”

La nationalisation des hydrocarbures en 1971 est une source de «fierté légale» de tous les Algériens car il s’agit d’un acte qui a couronné l’indépendance de l’Algérie, a affirmé hier à Tiguentourine, le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi. S’exprimant lors de la cérémonie commémorant le double anniversaire du 24 février, M. Yousfi a souligné que le recouvrement de la souveraineté nationale sur le secteur des hydrocarbures qui a eu lieu dans des conditions extrêmement difficiles était «une réussite historique grâce à la mobilisation des travailleurs et cadres de Sonatrach». Selon le ministre, les réalisations économiques et sociales obtenues depuis l’indépendance, et notamment depuis le 24 février 1971, «témoignent des efforts gigantesques fournis par les pouvoirs publics pour soutenir la croissance et le développement du pays par les revenus des exportations des hydrocarbures». M. Yousfi a, en outre, affirmé que l’attaque terroriste qui a visé en janvier dernier le site gazier de Tiguentourine «n’est que l’expression directe de la volonté destructrice qui a ciblé un aspect élémentaire de la souveraineté nationale». Il a, à cet effet, salué la réaction des forces de l’Armée algérienne dont «l’intervention rapide et ferme a permis de déjouer cette attaque».


Sidi Saïd : “Tiguentourine symbolise les actes de bravoure et de défense de la République”

Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), M. Abdelmadjid Sidi Saïd, a affirmé hier que Tiguentourine, cible d’une attaque terroriste en janvier dernier, «symbolise les actes de bravoure et de défense de la République». «Tiguentourine symbolise les actes de bravoure et de défense de la République et de l’outil national de production, ainsi que la mobilisation des travailleurs contre le terrorisme», a déclaré M. Sidi Saïd dans une allocution à l’occasion de la commémoration du 57e anniversaire de la création de l’UGTA et du 42e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures. Il a indiqué que les travailleurs de Tiguentourine «ont démontré que le monde du travail algérien reste fidèle aux idéaux de Novembre 1954», rendant hommage aux victimes de ce lâche attentat, ainsi qu’à la «valeureuse Armée nationale populaire (ANP) et aux autres forces de sécurité». M. Sidi Saïd a affirmé que l’Algérie «n’a jamais cédé et ne cédera jamais aux bandes terroristes», a-t-il ajouté, appelant les syndicalistes du monde à se mobiliser pour apporter leur soutien et solidarité aux peuples qui subissent le terrorisme, en particulier du Mali. Il a fait part, par ailleurs, de la «mobilisation» de l’UGTA pour poursuivre le dialogue social pour le règlement des questions socio-économiques du monde du travail.


33 stations-service réceptionnées avant fin 2013

Des distributeurs de carburants respectueux de l’environnement

La mission de réaliser et d’exploiter 42 stations-service a été confiée à l’opérateur public Naftal, avec pour objectif « la sauvegarde de la souveraineté nationale ». « L’entreprise Naftal est en train de mettre les bouchées doubles pour réaliser dans les délais impartis les stations-service sur l’ensemble de l’autoroute Est-Ouest. »
Ainsi, sur les 42 infrastructures prévues, « 9 sont déjà opérationnelles et les 33 qui restent le seront avant la fin de l’année en cours », selon les déclarations du directeur de la communication de Naftal, M. Djamel Cherdoud. Dans une déclaration à El Moudjahid en marge de l’exposition à l’occasion du 43e anniversaire de la nationalisation de Sonatrach, il a expliqué que l’objectif est de « couvrir cet axe autoroutier tout au long de ses 1.200 km ». Les sociétés en charge de ces réalisations sont à pied d’œuvre pour livrer les projets à temps et permettre ainsi aux automobilistes d’effectuer leurs déplacements sans se soucier du niveau de carburant dans leurs réservoirs et de bénéficier, en plus, d’un cadre agréable pour se reposer et se détendre. Les infrastructures déjà réalisées, implantées dans certaines wilayas, à savoir « 2 à Relizane, 2 à Sidi Bel Abbès, 2 à Sétif, 2 à Bordj Bou-Arréridj et 1 station dans la wilaya de Ain Defla », explique-t-il, « sont dotées de toutes les commodités nécessaires pour un automobiliste désirant faire une halte avant de poursuivre son voyage, a précisé le responsable de la communication de Naftal ». « Outre des distributeurs de carburants, des commerces, des cafétérias et des aires de repos sont ainsi mis en place », dit-t-il, « ceci en plus de distributeurs automatiques de billets (DAB), pour ceux qui n’auraient pas eu le temps de faire un détour par leur banque avant de prendre la route », a-t-il développé. Selon lui, « la nouveauté dans ces stations est leur basse consommation énergétique, car leur alimentation électrique est assurée par l’énergie solaire provenant de panneaux photovoltaïques.» M. Cherdoud a expliqué que « Naftal a, en effet, équipé ses distributeurs de carburants de kits de récupération de vapeur pour éviter leur rejet directement dans l’air ».
Toutes les normes requises en la matière sont donc prises en considération pour offrir aux automobilistes les commodités nécessaires. Il a aussi dévoilé d’autres projets, à savoir la mise en place d’un data-center qui lie toutes ces installations par un système d’information, la certification de toutes les activités de l’entreprise. Dans ce sillage, il a indiqué que Naftal « a commencé par la certification des activités carburant, avant de l’étendre aux activités de commercialisation du GPL. »  
S. O.


Complexe gazier de Tiguentourine
Remise en marche partielle

Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, a procédé hier à la remise en marche du train n°1 (unité de production) du complexe gazier de Tiguentourine à In Amenas (Illizi). La cérémonie de remise en marche de cette unité de traitement et de production de gaz s’est déroulée en présence de membres du gouvernement et du secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), M. Abdelmadjid Sidi Saïd.
Le premier train assure 35% de la production totale du complexe gazier de Tiguentourine (1.300 km au sud-est d’Alger), cible d’une attaque terroriste le 16 janvier dernier. M. Sellal a entamé, hier matin, une visite à In Amenas et au site gazier de Tiguentourine où il participera à la commémoration du 57e anniversaire de la création de l’UGTA et du 42e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures.

Le train n°2 opérationnel en avril

La remise en marche du train n°2 du complexe gazier est prévue en avril prochain. Selon les explications fournies par un responsable du complexe au Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal. Le train n°2 (usine de production de gaz) du complexe, qui en compte 3, « sera remis en ligne en avril prochain ».

La base-vie du complexe baptisée du nom de Lahmar Mohamed-Amine

La base-vie du complexe gazier de Tiguentourine à In Amenas a été baptisée dimanche du nom de Mohamed-Amine Lahmar, chahid du devoir, assassiné par le groupe terroriste qui a perpétré une attaque contre ce site en janvier dernier.
 Le nom de ce chahid du devoir a été attribué à la base-vie du complexe gazier à l’occasion de la visite du Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal sur ce site. Auparavant, le chahid Lahmar a été décoré, à titre posthume, de la médaille de l’Ordre du mérite national sur décision du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions