jeudi 22 aot 2019 23:43:17

Colloque sur la formation et l’instruction au sein de l’armée de libération nationale : Un professionnalisme fondé sur des valeurs pérennes

“L’Algérie se portera toujours bien, quelles que soient les circonstances, tant qu’elle reste fidèle au serment prêté par les martyrs et empruntera la même voie pour réaliser leurs espoirs.”

PUBLIE LE : 12-02-2013 | 23:00
D.R

Les travaux du colloque sur la formation et l’instruction au sein de l’Armée de libération nationale ont débuté hier, à Alger, en présence du ministre des Moudjahidine, Mohamed Cherif Abbas, du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho Ould Kablia, et du ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale, Abdelmalek  Guenaïzia.  
Le général de corps d’armée, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, Ahmed Gaïd Salah, qui faisait également partie du prestigieux panel d’invités, a d’abord tenu à saluer la mémoire du défunt Abderrezak Bouhara, «ce compagnon d’armes et  moudjahid qui a lutté pour le recouvrement de notre indépendance nationale, un homme aux principes honorables qui a œuvré en faveur du service  de l’État avec modestie et dans la discrétion».
Aussi, dans une allocution en guise d’ouverture des travaux de ce colloque, le chef d’état- major de l’Armée nationale populaire (ANP) a souligné l’importance vitale d’une telle rencontre qui a pour finalité de faire émerger l’intérêt  accordé par le commandement de l’ANP à l’étude de notre histoire militaire.
 C’est la  quatrième rencontre du genre dans la mesure où elle traite du domaine de la formation au sein de l’ALN, à travers l’étude et l’analyse des processus d’édification de l’ANP en vue d’une meilleure appréciation du choix stratégique adopté durant la glorieuse Révolution contre le colonialisme. Ahmed Gaïd Salah a mis en valeur le contenu du système de formation de l’ANP, digne héritière de l’ALN, un contenu fondé sur les  sciences et les connaissances, la technologie moderne, la théorie et la pratique, en particulier suite à  la réforme globale et profonde qu’a connu ce système depuis l’année 2007. Une attention accrue aux aspects historiques et de sensibilisation en relation avec les valeurs de notre révolution.
Il faut inscrire l’initiative au crédit du Président de la République, commandant suprême des forces armées et ministre de la Défense nationale qui a ouvert les Écoles des cadets de la nation depuis l’entame de l’année scolaire 2009-2010. Ces écoles qui sont considérées comme le prolongement naturel des Écoles des cadets de la révolution créées en 1961.  Outre la projection d’un film documentaire et l’organisation d’une exposition photographique retraçant l’évolution de la formation durant la guerre de Libération nationale, les travaux du colloque seront marqués par des interventions et témoignages de personnalités ayant vécu cette période. Plusieurs thèmes seront abordés au cours de cette journée fort intéressante, parmi lesquels on retiendra "Les choix stratégiques de la Révolution", "Le premier noyau des cadres formateurs", ainsi que "Les  écoles de formation et les centres d’instruction créés par la Révolution".
   Il ya lieu de rappeler que le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, a tenu à rendre un vibrant hommage aux martyrs de la Révolution algérienne, à quelques jours de la commémoration de la Journée nationale du chahid, le 18 février prochain.
"L'Algérie se portera toujours bien, quelles que soient les circonstances, tant qu'elle reste fidèle au serment prêté par les martyrs et empruntera la même voie pour réaliser leurs espoirs", a-t-il souligné.
Selon lui, l’ANP  continuera de prendre pour exemple l'ALN et ses valeurs pérennes immortelles, et poursuivra son chemin vers le professionnalisme de qualité qui garantit les capacités  à relever  tous les défis et lui permettra de vivre dans la sérénité, la stabilité, en toute souveraineté, forçant le respect et occupant, avec mérite,  le place qui lui sied dans un climat de sécurité et de stabilité.
M. Bouraib

Ahmed Gaïd Salah :  “La Révolution du 1er Novembre,   un projet de société intégré”
Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a affirmé, hier  à Alger, que la Révolution du 1er Novembre 1954 n’était pas seulement une guerre de libération, mais elle était, par ses objectifs sublimes et ses dimensions nationales, «un projet de société intégré».  
Le succès de la Révolution de Novembre face à la puissance coloniale française, soutenue par l’Alliance de l’atlantique, est non seulement dû à la détermination des Algériens à s’affranchir du joug colonial et des humiliations des pratiques racistes, mais aussi aux moyens mis en place par la dirigeants — de cette Révolution — qui l’ont confortée et assuré sa pérennité, a-t-il dit en substance. Il a expliqué que le processus révolutionnaire a été doté d’éléments humains fortement convaincus des valeurs et principes de la Révolution, et que cette démarche dénotait la perspicacité des combattants de la première heure de la guerre de Libération.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions