samedi 11 juillet 2020 06:47:41

professionnels de santé : Les syndicats du secteur invités au dialogue

Au moment ou l’intersyndicale des professionnels de la santé publique s’apprêtent à se réunir afin de passer à l’étude et l’examen des différents points ayant trait à leurs revendications et à la situation du secteur...

PUBLIE LE : 11-02-2013 | 0:00

Au moment ou l’intersyndicale des professionnels de la santé publique s’apprêtent  à se réunir  afin de passer  à l’étude et l’examen des différents points ayant trait à leurs revendications et à la situation du secteur, le ministère de tutelle, qui a toujours privilégié les négociations avec les représentants des travailleurs du secteur invite ces derniers au dialogue pour apaiser la situation dans ce secteur vital.
Selon le ministère de la Santé « le dialogue n’a jamais été rompu et demeure la seule et unique voie pour trouver un consensus et régler les problèmes de la santé. »  Il est question pour l’intersyndicale de réactiver les rounds de dialogue entre le ministre et le partenaire social afin de trouver de véritables solutions de manière à apaiser la tension au sein du secteur et parmi les personnels de la santé et les patients.
L’intersyndicale regroupant le Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), le Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (SNPSSP), le Syndicat national des médecins du paramédical et le Syndicat national algérien des psychologues (Snapsy) qui s’est réunie jeudi passé, a « tiré la sonnette d’alarme »  en ce qui concerne la situation qui prévaut au sein du secteur. « Une situation qui traduit un malaise social déploré aussi bien par les patients, les personnels du secteur et le partenaire social », ont-ils estimé dans un communiqué commun rendu public.
Se comparant à d’autres secteurs dont celui de l’éducation, le syndicat dénonce ce qu’il appelle « la marginalisation » adoptée par les pouvoirs publics à l’égard d’environ 200.000 fonctionnaires que compte le secteur de la santé.
L’évaluation du devenir de partenariat entre le ministère et les syndicats autonomes du secteur, demeure une des questions préoccupante de l’intersyndicale qui relève avec insistance « le recul en matière de respect des rounds de dialogue marqué par l’exclusion de certains syndicats par rapport aux rencontres de concertation entre les deux parties. »
Il se réfère dans ce cadre à la réunion tenue le 27 décembre 2012, consacrée à l’étude de la revalorisation de la prime de contagion et à laquelle le Snapsy, en tant que partenaire social, n’a pas été convoqué.
Pour sa part le SNPSP réclame « l’amendement du décret exécutif n°393/09 du 24 novembre 2009 portant statut particulier du praticien généraliste de santé publique conformément au projet de statut négocié et ratifié en commission mixte (ministère de la Santé – SNPSP) le 15/03/2011».
Le syndicat réclame également « l’application de l’article 19 du statut particulier permettant l’accès automatique au grade de « principal » », « l’accès au grade de praticien « en chef » pour les praticiens médicaux généralistes ayant 15 années d’ancienneté » et « l’accès au titre de docteur en médecine dentaire, en pharmacie pour l’ensemble des chirurgiens-dentistes et pharmaciens en exercice. »
Dans la liste des revendications, figure la « promulgation du régime indemnitaire général (prime de garde et indemnité du risque de contagion) et leur application avec effet rétroactif. »
S. S.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions