dimanche 22 septembre 2019 07:08:57

Didier Six (entraîneur du Togo) : “Je ne suis pas déçu”

Le sélectionneur du Togo, Didier Six, s'est dit «pas déçu» de l'élimination des Eperviers en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN-2013) face au Burkina Faso (1-0, après prolongations).

PUBLIE LE : 06-02-2013 | 23:00
D.R

Le sélectionneur du Togo, Didier Six, s'est dit «pas déçu» de l'élimination des Eperviers en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN-2013) face au Burkina Faso (1-0,  après prolongations). «Je ne peux pas dire que je suis déçu, avec toutes les difficultés qu’il y a au Togo, notamment en termes d’organisation.»

En quarts de finale, je pense  qu'il n’y avait pas d’équipe, la preuve, la Côte d’Ivoire, grande favorite pour le sacre avant le début du tournoi, a été éliminée», a déclaré le technicien français sur RMC. L'ancien international français a estimé que les matchs se sont joués à très peu de choses, ajoutant que c’est «une bonne expérience d’avoir amené le Togo à ce stade de la compétition». La sélection nationale du Togo avait terminé le premier tour de la   CAN-2013 à la seconde place, dans le groupe D, ex-aequo avec la Tunisie (4 points) et un meilleur goal-average. Les protégés de Didier Six avaient été battus par la Côte d'Ivoire (1-2), lors du premier match, puis ont épinglé l'Algérie (1-0) au second match, avant de récolter le point qu'il leur suffisait pour passer au second tour, face à la Tunisie (1-1).

La prime de victoire des «Etalons» revue à la hausse
Le ministre des Sports et des Loisirs, Yacouba Ouédraogo, a annoncé aux «Etalons» du Burkina Faso que leur prime de victoire sera revue à la hausse, à la veille de leur confrontation face au Ghana, en demi-finale de la coupe d'Afrique des Nations de football (CAN). Ouédraogo a rendu visite à la délégation du Burkina Faso, mardi, à leur hôtel à Nelspruit, en Afrique du Sud, pour notamment les encourager en vue de leur demi-finale. «Votre qualification est un acte héroïque que tout le peuple, à commencer  par le chef de l'Etat, salue à sa juste valeur. La prime sera revue à la hausse»,  a déclaré Yacouba Ouédraogo devant les joueurs qui ont tous écrié «doublé». Les «Etalons», qui s'attendaient à une prime de victoire de 3,5 millions  de FCFA, pourraient recevoir sept millions.  Le Burkina Faso, vainqueur du Togo par la plus petite des marges, jouera  contre le Ghana, mercredi, à Nelspruit, pendant que le Mali sera aux prises à Durban avec le Nigeria.  La 29e CAN, qui a débuté le 19 janvier dernier, prendra fin dimanche prochain par la finale

Le Burkinabé Alain Traoré indisponible six semaines    
L'international burkinabé du FC Lorient, Alain Traoré, qui s'est blessé à la cuisse gauche face à la Zambie, le 29 janvier dernier,  lors de la phase de poule de la Coupe d'Afrique des Nations CAN-2013 en Afrique du Sud, sera indisponible pour une durée minimale de 6 semaines, rapporte mardi le journal l'Equipe. Selon la même source, les examens effectués par le milieu du terrain de Lorient (Ligue 1 française) ont démontré une lésion musculaire de  six centimètres au quadriceps.  Le Burkina Faso s'est qualifié pour la deuxième fois de son histoire pour les demi-finales d'une CAN après avoir atteint le dernier carré dans l'édition 1998 disputée à domicile. Les «Etalons» affronteront les Black Stars du Ghana ce mercredi à Nelspruit en demi-finale. Agé de 24 ans, Alain Traoré est le meilleur buteur de la CAN-2013 avec  trois buts aux côtés de Mubarak Wakasu (Ghana) et Emmanuel Emenike (Nigeria).  Avec le FC Lorient, Alain Traoré a joué 13 matches en championnat de  France de Ligue 1 cette saison et inscrit 6 buts.

-----------------------

Echos de la CAN

- 007. Il y a les modérateurs de conférence de presse qui mettent cinq (longues) minutes à ouvrir la séance en s'enferrant dans un cadre ultra formel, et il y a ceux qui lancent la rencontre avec la presse par un trait d'humour propre à dérider l'atmosphère. Le Zambien Eric Mwenza, pour présenter le sélectionneur du Ghana James Kwesi Appiah, a trahi un secret mardi. «Je vous le présente comme il s'est présenté à moi :   James Bond !».          
Mécomptes. Le site officiel de la CAN-2013 s'emmêle parfois les pinceaux, du moins dans sa version française. En témoignent les statistiques à l'issue   des quarts de finale, publiées mardi, et singulièrement le classement des buteurs : il attribue deux buts au Ghanéen Gyan (alors qu'il n'en a marqué qu'un), et oublie de placer le Nigérian Emenike en tête avec trois buts, à égalité avec le Burkinabé Alain Traoré et le Ghanéen Wakuso.           
Coïncidence. Au Burkina Faso, on ne lésine pas avec les hommages au président de la République, Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 1987. Surtout   quand la qualification pour les demi-finales, le 3 février (1-0 a.p. contre le Togo), coïncide avec son anniversaire. «On savait que c'était un jour sacré»,   avance le capitaine des Etalons, Moumouni Dagano. Il y a eu la qualification et l'anniversaire du président. Après le match, on était tous émus, et très fiers de cette qualification, surtout pour le président. On sait tout ce qu'il a fait pour le sport et le football, et que c'est notre supporter numéro un».         
Franchise. Le sélectionneur du Nigeria, Stephen Keshi, n'a pas l'habitude de manier la langue de bois. Interrogé pour savoir ce qu'il pensait de l'éventualité de voir deux techniciens africains en finale de la CAN, le patron des Super Eagles a été très clair mardi : «Je n'ai jamais été contre les entraîneurs blancs en Afrique, par contre je suis contre le fait de nommer des entraîneurs médiocres venus d'Europe. Je suis prêt à apprendre d'un entraîneur européen expérimenté parce qu'il sera meilleur que moi. Mais nous avons des tas d'anciens joueurs, des entraîneurs de qualité mais qui n'ont jamais l'opportunité de travailler. Et je n'aime pas ça.»         
Combat de rue? Le massif Stephen Keshi a été interrogé à plusieurs reprises   sur les critiques émises au Nigeria suer le rendement de son équipe. Au moment   de terminer la conférence de presse mardi, il a, dans un sourire, donné   rendez-vous à ses détracteurs, indiquant qu'il était prêt à les "retrouver   dehors.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions