samedi 15 aot 2020 08:51:09

Promotion des systèmes E-banking et E-Business : De la fibre optique pour les zones industrielles

M. Benhamadi à propos de la 3G : “Nous serons au rendez-vous”

PUBLIE LE : 04-02-2013 | 23:00
D.R

Une convention-cadre a été signée, hier, à Alger par les ministères de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, et de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, pour promouvoir l’utilisation des TIC dans le secteur industriel. Paraphée par les ministres de l’Industrie, M. Cherif Rahmani, et de la Poste, M. Moussa Benhamadi, cette convention vise à encourager, notamment, l’utilisation de l’internet et les autres applications informatiques au sein des entreprises industrielles. Les entités économiques concernées par cet accord sont les toutes petites entreprises (TPE), les PME et les grandes entreprises évoluant dans différentes filières industrielles, dans le but du “relancement de l’industrie des TIC et du redressement industriel”, a affirmé M. Rahmani à la presse. Pour sa part, M. Benhamadi a souligné que la mise en œuvre de cette convention permettra d’harmoniser les actions des deux secteurs pour développer l’industrie du contenu technologique comme les logiciels et les systèmes d’information. Soulignant l’importance des TIC, comme levier de l’innovation industrielle, il a indiqué que la signature de cet accord a pour objectif de développer les applications technologiques dans l’administration économique et de rendre opérationnel le plan Internet, lancé il y a près de deux ans, au sein du ministère. Il s’agit également, selon le ministre, de promouvoir le système du e-banking et le e-Business au sein de l’entreprise pour arriver à une bonne organisation de la formation et du conseil, notamment au profit des PME, et introduire des projets d’investissement relevant des TIC dans la base de données de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI). Par ailleurs, un plan visant à généraliser la connexion par fibre optique à toutes les zones industrielles a été élaboré. “Nous avons lancé un plan, élaboré par la commission haut débit, qui sera soumis la semaine prochaine au Conseil des participations de l’Etat (CPE) pour connecter toutes les zones industrielles et les zones d’activités au réseau de la fibre optique”, a précisé M. Benhamadi.

MM. Moussa Benhamadi et Chérif Rahmani, respectivement ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, et ministre de l’Industrie, de la Petite et Moyenne entreprise, et de la Promotion de l’investissement, ont procédé hier à la signature d’une convention-cadre entre les deux secteurs. Cette convention de partenariat actif porte sur la généralisation de l’usage des TIC, en vue de l’édification d’une société de l’information et d’une économie numérique compétitive. Étaient, notamment, présents à la cérémonie organisée au siège du ministère de l’Industrie, des responsables des entreprises publiques, représentés par les SGP (Sociétés de gestion des participations), des représentants des opérateurs de téléphonie, des directeurs, ainsi que des cadres des deux secteurs. Dans une déclaration à la presse, le ministre de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, M. Chérif Rahmani, a mis en exergue l’importance de cet accord qui s’inscrit dans le cadre du «relancement de l'industrie des TIC et du redressement industriel». Il a indiqué que les entités économiques concernées par cet accord sont les «toutes petites entreprises (TPE), les PME et les grandes entreprises évoluant dans différentes  filières industrielles». M. Rahmani a affirmé que la signature de cet accord a pour objectif de développer les applications technologiques dans l'administration économique et de rendre opérationnel  le plan Internet, lancé il y a près de deux ans, au sein du ministère. Il s'agit également, note le ministre, de promouvoir le système du  e-banking et le e-business au sein de l'entreprise, pour arriver à une bonne  organisation de la formation et du conseil, notamment au profit des PME, et introduire des projets d'investissement relevant des TIC dans la base de données de l'Agence nationale de développement de l'investissement (ANDI).           
M. Rahmani, et après avoir souligné l’importance de promouvoir des partenariats entre les secteurs public et privé, a appelé la SGP-INDELEC (Industries électro-domestiques) à développer une plate-forme de l'industrie des TIC au site de l'entreprise nationale des industries électroniques (ENIE) de Sidi Bel-Abbès. Il a indiqué, d'autre part, que des conventions spécifiques seront  conclues «prochainement» avec les opérateurs de la téléphonie mobile, notamment Nedjma, Mobilis et Djezzy.
Le volet financier nécessaire à la réalisation de cette convention sera pris  en charge par le Fonds national de la compétitivité et le Fonds d'appropriation des usages et de développement des TIC (FAUDTIC). Intervenant pour sa part, M. Moussa Benhamadi a souligné que la mise en œuvre de cette  convention permettra, en fait, d'harmoniser les actions des deux secteurs aux fins de développer l'industrie du contenu technologique comme les logiciels et les systèmes d'information. Il a également appelé à une complémentarité et à une mobilisation des opérateurs économiques et ceux de la téléphonie mobile pour développer les services  des TIC à valeur ajoutée au sein de l'entreprise économique. «Nous sommes dans une situation de concurrence agressive au niveau régional et international, et nous devons rendre l'entreprise compétitive pour rivaliser  avec d'autres économies», a souligné M. Benhamadi. Interrogé sur la date de lancement de la 3G, M. Benhamadi a répondu que «l’échéance du lancement de la 3G sera respectée. On avait prévu cela pour le premier trimestre 2013. Et nous serons au rendez-vous». Le partenariat mis sur rails hier à la faveur de la signature de cette convention vise, en fait, la promotion de l’innovation, la créativité, la compétitivité et, par conséquent, le développement et la croissance économique, à travers l’intégration des technologies de l’information et de la communication, comme vecteur structurant et comme instrument de modernisation et de promotion des entreprises industrielles et de la PME. Il tend également à développer des industries de la filière des technologies de l’information et de la communication, à travers la promotion des investissements privés et publics-privés, dans ce domaine.
La généralisation de l’intégration des TIC permettra à terme une transformation numérique globale de la sphère économique, en particulier, celle du secteur de l’industrie. Par cette convention, les deux parties sont convenues d’étudier et de mettre en œuvre les meilleures formules à même de mutualiser leurs ressources et moyens pour parachever la mise en place des réseaux locaux et systèmes d’information communs (développement d’applications horizontales gouvernementales) et, de façon plus générale, favoriser l’intégration transversale des TIC au sein des administrations économiques. Il s’agira également de créer un environnement propice à la diffusion et à la généralisation des TIC, à même d’encourager les entreprises industrielles et les PME à développer leur compétitivité.
En ce qui concerne la transformation numérique des entreprises industrielles et des PME, les deux parties sont convenues de l’élaboration de programmes de formation en TIC pour le secteur industriel et les PME, ainsi que la généralisation de l’usage des TIC par les entreprises, le développement d’un système de compétence de base pour l’entreprise et l’encouragement de l’innovation en favorisant la création d’entreprises innovantes (communément appelés start-up), notamment en incitant les entreprises industrielles et les PME à initier des projets de recherche dans le domaine des TIC.

Vers la mise en place d’un portail dédié à la promotion des investissements en Algérie
Pour ce qui est du troisième volet, lequel porte sur la promotion des investissements, les deux parties conviennent de mobiliser leurs ressources, compétences et expertises communes pour concevoir et mettre en place, en relation avec les autres secteurs concernés, un portail dédié à la promotion des investissements en Algérie, portail à travers lequel seront coordonnés et gérés.
Par cette convention-cadre, les signataires s’engagent également à mettre en œuvre une stratégie de développement des industries des TIC et un plan d’action pluriannuel y afférent, à travers la mise en place d’un système d’appui et d’incitations aux investissements dans les industries des TIC, l’introduction des projets d’investissement TIC dans la base de données de l’ANDI, l’accompagnement des projets d’investissement dans les TIC, en vue de l’implantation au niveau des cybers-parcs et le développement de partenariat publics-privés pour les projets d’investissements dans les industries des TIC.
Soraya G.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions