Algérie - Togo : Retrouver le chemin du succès

Aujourd’hui à 19h, heure algérienne, au Royal Bafokeng Stadium
PUBLIE LE : 25-01-2013 | 23:00

À l’occasion de leur seconde sortie dans cette CAN-2013, les camarades de Medhi Lacen ont déjà une grosse pression sur leurs épaules, parce qu’ils sont désormais dos au mur.

Cette opposition entre l’Algérie et le Togo s’annonce des plus délicates, du fait que les deux sélections ont été défaites face à respectivement à la Tunisie (1-0) et à la Côte d’Ivoire (2-1), et que, de ce fait, toute nouvelle contre-performance les mettra tout de go hors circuit pour espérer passer cette première étape des poules. Piqués dans leur orgueil, les Verts ont promis de jouer avev les tripes afin de passer l’écueil togolais, mais la mission ne sera pas de tout repos avec une équipe togolaise de qualité qui dispose d’une force de frappe sérieuse avec Emmanuel Adebayor, comme fer de lance de l’attaque des Eperviers. À l’occasion de ce rendez-vous déjà capital pour la suite des évènements, Vahid Halilhodzic peut compter sur l’ensemble des éléments de son effectif, et aura la latitude de choisir son onze rentrant comme il le conçoit pour ce match. Les joueurs ont juré de tout donner pour sortir victorieux de cette rencontre, en attendant de jouer un match capital pour la qualification contre les Éléphants de Côte d’Ivoire considérés comme les supers favoris pour gagner la CAN-2013. Pour sa part, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a tenu à mettre les joueurs devant leurs responsabilités, leur expliquant qu’il n’était pas question pour lui que l’Algérie soit éliminée dès le premier tour et qu’ils sont tenus de faire ce qui est attendu d’eux sur le terrain. Pour sa part, Halilhodzic a beaucoup mis l’accent avec ses poulains sur la nécessité de donner de la joie aux nombreux supporters de l’EN qui ont bravé des milliers de kilomètres pour venir les soutenir. Il a été impressionné par l’ambiance créée par ces derniers et s’est dit avoir de gros regrets de les voir quitter les tribunes très déçus après la défaite amère contre la Tunisie. «On veut faire plaisir au formidable peuple algérien et fans présents ici, il faut qu’on leur rende le sourire en battant avec panache le Togo. Voir tous ces drapeaux déployés dans le stade à plus de 8.000 km de l’Algérie donne la chair de poule. On n’a pas le droit de les décevoir, même si le football n’est pas une science exacte. Je comprends leur déception, et à présent, à vous de jouer pour les rendre fiers de leur équipe nationale», affirme-t-il aux joueurs. Le match de ce soir que toute l’Algérie du football suivra avec grande attention et passion sourira, on le souhaite, de tout cœur à l’EN pour un nouveau départ vers le chemin du succès.
    M.-A. A.


Mbolhi : “La victoire un point c’est tout “


 Pour le portier des Verts, l’équipe nationale doit réagir de la meilleure des manières face au Togo, elle n’a d’ailleurs aucune autre alternative si elle ne veut pas disparaître de cette CAN-2013 alors que beaucoup d’espoirs sont placés en elle et qu’elle a été mise dans les meilleures conditions de réussite en termes de moyens mis à sa disposition sur tous les plans. Mbolhi qui paraissait serein et optimiste lancera : «Il n’est pas de mon genre de trop philosopher dans des cas évidents. Pour le match du Togo qui sera très difficile pour les deux équipes, on doit gagner, un point c’est tout, et on fera tout pour. Croyez-moi, les joueurs sont très motivés et déterminés. On sait ce qu’on doit faire pour rester dans la course à la qualification aux quarts de finale.»
Pour ce qui est du chef- d’œuvre qu’il a encaissé contre la Tunisie et dont certains lui incombent une part de responsabilité, en raison de son mauvais placement comme le pensent certains, il dira tout calmement : «Sur le but que j’ai encaissé, c’est un peu compliqué. Je l’ai revu au moins dix fois, il l’a prend super bien, il l’a met où il faut. Après, c’est sûr que moi personnellement, j’aime bien faire mon autocritique et je me dis toujours que j’aurais dû faire mieux, mais cela il fallait le faire le jour du match. Maintenant, Msakni m’a marqué un super but, il ne faut pas se mentir. C’est cela le football. Je fais toujours de mon mieux pour-être à la hauteur.» Rappelons pour notre part, que Rais Ouhab Mbolhi a sorti une grande partie lors de la confrontation algéro-tunisienne malgré le but encaissé venu d’ailleurs et botté en pleine lucarne.
M.-A. A.


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com