jeudi 25 mai 2017 03:58:25

Hillary Clinton : “Personne ne sait mieux que l’Algérie la barbarie des terroristes”

«Personne ne sait mieux que l’Algérie combien les groupes terroristes sont impitoyables», a affirmé la secrétaire d’État américaine, Mme Hillary Clinton, qui a relevé l’importance de renforcer la coopération avec l’Algérie et d’autres pays de la région dans la lutte contre le terrorisme.

PUBLIE LE : 20-01-2013 | 0:00
D.R

«Personne ne sait mieux que l’Algérie combien les groupes terroristes sont impitoyables», a affirmé la secrétaire d’État américaine, Mme Hillary Clinton, qui a relevé l’importance de renforcer la coopération avec l’Algérie et d’autres pays de la région dans la lutte contre le terrorisme. Mme Clinton a fait cette déclaration devant la presse à l’issue d’une rencontre avec le ministre japonais des Affaires étrangères, M. Fumio Kishida, en visite à Washington. «Il est absolument essentiel que nous élargissions et approfondissions notre coopération contre le terrorisme avec l’Algérie et tous les pays de la région», a-t-elle souligné. Les États-Unis, a-t-elle poursuivi, «sont prêts à renforcer leur soutien à l’Algérie dans le cadre de la lutte mondiale contre l’extrémisme violent et le terrorisme dans le monde entier». Selon elle, «il ne s’agit pas seulement de la coopération avec l’Algérie, mais de la coopération internationale contre une menace commune». Interrogée sur la prise d’otages dans le site gazier d’In Amenas où les troupes spéciales de l’Armée nationale populaire (ANP) ont donné l’assaut pour neutraliser les ravisseurs, Mme Clinton a répondu qu’il s’agissait d’une situation «extrêmement difficile et dangereuse». Pour la chef de la diplomatie de la première puissance mondiale, «personne ne sait mieux que l’Algérie la barbarie des groupes terroristes». En effet, a-t-elle insisté, l’Algérie «a mené une guerre terrible contre les terroristes durant plusieurs années et avec de grandes pertes de vie».

« Un acte de terreur »
L’attaque du site gazier d’In Amenas «est un acte de terreur. Les auteurs sont des terroristes. Ce sont eux qui ont attaqué cette installation et pris en otages les Algériens et d’autres personnes venues du monde entier qui vaquaient à leurs occupations quotidiennes», a-t-elle soutenu. Quelques heures avant la déclaration de Mme Clinton, sa porte-parole a réaffirmé l’intransigeance des États-Unis de ne pas négocier avec les terroristes après la prise d’otages dans le site gazier d’In Amenas. «Les États-Unis ne négocient pas avec les terroristes», a fortement insisté dans son briefing quotidien, Mme Victoria Nuland, en réponse à une question sur l’offre qui aurait été faite par les ravisseurs pour libérer les otages américains du site gazier d’In Amenas en échange de détenus islamistes emprisonnés aux États-Unis pour actes de terrorisme. À ce propos, Mme Clinton avait également souligné jeudi que «lorsque vous traitez avec les terroristes, la vie n’est, en aucune façon, précieuse pour eux», ajoutant que les branches d’El-Qaïda tentaient, depuis des années, de détruire la stabilité, la paix et la sécurité dans la région. En tournée actuellement en Europe, le secrétaire à la Défense, M. Leon Panetta, a aussi déclaré que «les terroristes doivent être avertis qu’ils ne trouveront aucun refuge et n’auront aucun endroit où se cacher».

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions