mardi 27 juin 2017 01:06:05

AADL : Les anciens souscripteurs convoqués à partir de lundi

Les souscripteurs aux programmes location-vente 2001 et 2002 de l'Agence nationale de l'amélioration et du développement du logement qui n'ont pas payé la première tranche des 10 % seront convoqués à partir de lundi prochain, informe mercredi, l'AADL.

PUBLIE LE : 10-01-2013 | 0:00
D.R

Les souscripteurs aux programmes location-vente 2001 et 2002 de l'Agence nationale de l'amélioration et du développement du logement qui n'ont pas payé la première tranche des 10 % seront convoqués à partir de lundi prochain, informe mercredi, l'AADL. 

Dans un communiqué, la Direction générale de l'AADL informe les intéressés qu'ils seront convoqués sur rendez-vous en fonction de l'ordre chronologique de dépôt de leurs dossiers initiaux. Les citoyens concernés par cette opération devront se présenter à leur  rendez-vous, munis d'un certificat de résidence, d'un extrait d'acte de mariage,  pour les mariés et d'un acte de naissance n° 12, datant tous de moins d'un  mois.        
  Ils devront également se munir de la dernière fiche de paie et enfin  d'une déclaration sur l'honneur qu'ils n'ont pas bénéficié depuis la date de  dépôt de leur demande d'un logement, détaille-t-on de même source.          L'AADL insiste sur le «respect des dates de rendez-vous fixées pour  assurer une bonne réception et un bon déroulement de l'opération». La souscription au nouveau programme location-vente ne sera ouverte qu'après achèvement de l'opération d'actualisation des anciens dossiers, souligne  l'agence.  
«Nous sommes en train de préparer les moyens matériels et administratifs nécessaires pour recevoir les demandeurs de logements, et particulièrement les premiers souscripteurs au programme, qui seront prioritaires», a déclaré récemment à la presse le directeur général de l'agence, M. Lyès Benidir.         
Les souscripteurs seront reçus au niveau du siége central de l'agence à Saïd Hamdine (Alger) qui sera doté de moyens pour garantir «un bon accueil», a-t-il précisé. «Le traitement des dossiers ne fera aucune distinction de sexe, mais les deux conjoints ne pourront bénéficier que d'un seul logement», a-t-il poursuivi. La moyenne de réception des demandeurs de logements est de 200 à 300  personnes par jour, selon le même responsable, qui a souligné que le nombre de souscripteurs au programme AADL entre 2001 et 2005 dont la demande est éligible et non satisfaite est de plus de 142.000 souscripteurs. Le nombre de souscripteurs qui seront convoqués sera «certainement» inférieur, car beaucoup d'entre eux ont bénéficié d'une aide de l'Etat pour  acquérir un logement, selon M. Benidir.    
La nouvelle liste actualisée éliminera également les demandes des fraudeurs qui ont falsifié leurs certificats de résidence. Selon le directeur, une enquête préliminaire sur trois communes à Alger a fait ressortir 5.534 fraudeurs qui seront présentés à la justice.        
Concernant les modalités d'acquisition de logements AADL, M. Benidir a affirmé que l'agence maintenait les mêmes conditions du premier programme,  mais avec plus de flexibilité dans le traitement des anciens dossiers.   
A cet égard, les employés partis à la retraite durant les dix dernières années seront toujours maintenus au programme, alors que les souscripteurs dont le salaire a augmenté durant la même période à plus de 108.000 DA, seront transférés vers le programme de logements publics promotionnels (LPP).  
Quant aux souscripteurs décédés, les héritiers doivent désigner un seul bénéficiaire qui sera en mesure d'assumer les charges mensuelles.  
En outre, l'AADL n'acceptera aucun désistement d'un bénéficiaire au profit d'un tiers. La relance par les pouvoirs publics de la formule location-vente AADL lancé en 2001, prévoit la réalisation de 150.000 logements de ce type. Le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, M. Abdelmadjid Tebboune, a évoqué la possibilité de réaliser plus que les 150.000 unités prévues, pour peu que des assiettes foncières soient dégagées. Le prix du logement AADL sera revu à la hausse et «avoisinerait 3,5 millions de dinars et certainement inférieur à 4 millions de dinars», selon le premier  responsable du secteur. Selon le DG de l'agence, tous les projets seront lancés avant 2014.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions