dimanche 18 novembre 2018 03:43:09

Eliminatoires de la CAN 2012 : Les “Verts” doivent revoir leur copie

La République centrafricaine, une équipe qui ne figure pas en bonne place du ranking FIFA a réussi l'exploit historique de battre un mondialiste sur le plan du jeu, mais aussi du résultat technique.

PUBLIE LE : 11-10-2010 | 19:47
D.R

La République centrafricaine, une équipe qui ne figure pas en bonne place du ranking FIFA a réussi l'exploit historique de battre un mondialiste sur le plan du jeu, mais aussi du résultat technique. Cette formation ne s'est jamais bien illustrée sur le plan africain. Du coup, cette équipe de la République centrafricaine prend les rênes en solo. Elle compte le même nombre de points que le Maroc qui est revenu au bercail avec un résultat positif de Dar Es-Salem devant la Tanzanie (1 à 0). Par cette nette défaite (2 à 0), l'Algérie occupe la dernière place avec la Tanzanie avec 1 point, mais avec un mauvais goal average (-2). Ce scénario catastrophe personne ne l'avait prédit.
On pensait tous qu'avec le changement à la barre technique des "Verts", depuis la démission de Rabah Saâdane le 04 septembre dernier juste après le nul (1 - 1) concédé devant la Tanzanie, allait provoquer le fameux déclic. Eh bien, il n'en fut rien ! Il n'y a pas eu de miracle. Tous les observateurs qui avaient eu connaissance de la victoire des "Lions de l'Atlas" en Tanzanie, avaient estimé que les poulains de Benchikha allaient logiquement se rebiffer et "avaler" d'un seul trait cette équipe du RCA. On a eu droit à une véritable désillusion. Rien n'a marché face à la République centrafricaine de Jules Accorci qui n'avait pas réussi avec la formation de la JSMB qu'il avait drivée il y a quelques années. Physiquement à court, techniquement et tactiquement approximatifs, les "Fennecs" donnaient l'impression d'être dans une arêne alors qu'ils n'étaient pas prêts pour affronter les "Fauves", sobriquet de cette formation du RCA. D'ailleurs, dès le premier half, on avait remarqué la différence entre les deux "teams" sur le plan de la motivation et de l'engagement. Il faut mettre de côté l'excuse des conditions climatiques avec la chaleur et l'humidité. Même le "gros nuage" qui avait éclaté juste avant le but de Dopékoulouyen (82') ne peut expliquer la piètre prestation des "Verts" depuis longtemps et surtout cette inattendue déroute.
Tous les spécialistes n'ont pas reconnu cette équipe nationale d'Algérie aussi bien sur le plan du jeu, que celui de la motivation. Les Algériens ne sont pas éliminés, mais ils doivent revoir leur copie, car on sait bien qu'ils n'ont convaincu personne par leur façon de jouer actuelle. Ils sont loin physiquement, mentalement et même techniquement. Sur le plan collectif, on n'a rien vu face à cette équipe de la République centrafricaine. C'est un peu le fiasco à large échelle. Néanmoins, rien n'est encore perdu, mais à condition de se secouer, de bien se préparer à la prochaine échéance contre le Maroc, le 25 mars 2011, au stade du 5-Juillet. Il faudra alors gagner impérativement. Il est évident que rien ne sera facile du fait que les Marocains sont sur un nuage eux qui viennent de ramener trois points hors de leurs bases à Dar Es-Salam. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.
Maintenant, il ne faudra plus pleurnicher sur son sort, mais plutôt de se préparer pour le prochain rendez-vous, même si les dates FIFA bloquent tout le monde. On ne peut pas avoir les "pros" qu'aux dates indiquées par l'instance suprême. C'est ce qui fait que les techniciens ne peuvent pas bien préparer leurs équipes. D'où les carences sur le plan des automatismes et de l'incohérence sur le plan du jeu collectif. Il reste quelques cinq mois avant le match Algérie-Maroc, mais Benchikha aura-t-il le temps pour bien le préparer. Il est certain que non ! Face à la République centrafricaine, il n'a pu avoir en main son groupe que du 04 au 08 octobre. Peut-on inculquer un schéma tactique à un groupe en un laps de temps très court.
Il est certain que non ! Avec les "pros", il sera toujours très difficile de se regrouper ne serait-ce d'une façon épisodique. Par le passé, les "Verts" s'entraînaient presque régulièrement avec de longs stages du fait que les joueurs du cru étaient disponibles. Les quelques "pros" qui étaient convoqués étaient déjà prêts et ils s'intègrent facilement dans le "moule" d'ensemble. Autres temps, autres mœurs ! Les "Verts" malgré la difficile situation actuelle ne doivent aucunement verser dans le désarroi, le pessimisme et le découragement. Il y a encore des points à prendre et se relancer dans le groupe D. L'espoir est permis, malgré tout !
 H.  GHARBI 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions