mardi 17 septembre 2019 13:23:43

Autisme : 80.000 enfants algériens concernés

L’Algérie compte 80.000 enfants autistes, âgés entre 15 mois et 17 ans, selon les dernières estimations du ministère de la Santé. Pathologie méconnue du grand public et pourtant, l’autisme touche un enfant sur 150 dans le monde.

PUBLIE LE : 08-12-2012 | 23:00
D.R

L’Algérie compte 80.000 enfants autistes, âgés entre 15 mois et 17 ans, selon les dernières estimations du ministère de la Santé. Pathologie méconnue du grand public et pourtant, l’autisme touche un enfant sur 150 dans le monde.

Détectés, généralement, par les parents durant les deux premières années de la vie de l’enfant, l’autisme se définit comme un désordre neurologique qui altère gravement la communication entraînant un handicap dans l’interaction de l’enfant avec son entourage d’où son incapacité de développer des relations, un  retard dans l’acquisition du langage,   jeux répétitifs et stéréotypés.
Ces troubles du développement plus fréquent chez les garçons que chez les filles, se caractérisent par une interaction sociale et une communication anormale avec des comportements restreints et répétitifs.
Les causes de cette affection mentale restent encore inconnues. De nombreuses recherches ont été effectuées ces dernières années mettant en cause les facteurs génétiques, mais la compréhension des gênes et mécanismes est encore très incomplète. Il est possible, qu’il ne s’agisse pas d’une maladie avec une cause unique mais d’un «syndrome» pouvant résulter de facteurs multiples. D’ailleurs, on sait déjà qu’un trouble autistique – généralement accompagné d’un retard mental grave – peut être associé à d’autres maladies connues notamment des maladies génétiques ou neurologiques (comme la maladie de Bourneville) qui n’ont à priori pas d’autre rapport entre elles que d’entraîner un retard mental. Mais le plus souvent le trouble autistique est autonome, indépendant d’une autre affection connue. Des efforts importants ont été accomplis pour améliorer le dépistage, afin de diagnostiquer et prendre en charge le plus rapidement possible l’enfant atteint d’autisme.
Il n’y a pas de traitement médicamenteux actif sur les troubles caractéristiques de l’autisme, certains médicaments peuvent cependant être utile vis-à-vis de certains comportements qui mettent en danger la personne autiste (moments d’angoisse, d’agitation avec automutilation par exemple. L’autisme ne se guérit pas car il n’existe pas des médicaments pour le traiter.
Cependant une éducation structurée, et des soins adaptés permettent de diminuer les symptômes de cette maladie et d’apprendre aux enfants autistes à vivre et grandir parmi les autres.   
Toutefois des études scientifiques ont démontré qu’un accompagnement et une prise en charge individualisée augmentent significativement les possibilités relationnelles et les capacités d’interaction sociale, le degré d’autonomie et l’acquisition du langage pour les enfants atteint de cet handicap.
En Algérie, pour optimiser la prise en charge de cette maladie qui pose  beaucoup de problèmes notamment aux parents et aux familles chargées d’accompagner l’enfant dans son cursus de traitement, un centre national de référence dédié à l’autisme sera prochainement créé à Alger.
Ce centre aura pour mission de former des formateurs impliqués dans la prise en charge des enfants autistes, en premier lieu la famille, les professionnels de la santé et de l’éducation, et de préparer la création de centres similaires à travers le territoire national.
Kamélia H
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions