jeudi 23 fvrier 2017 01:24:16

Débat sur les problèmes de l’édition en Algérie : Le soutien au livre est une décision judicieuse

Initiée par l’Office national de la culture et de l’information, une conférence-débat sur la situation actuelle de l’édition en Algérie a été animée dimanche après-midi à la salle Atlas de Bab El Oued (Alger) par MM. Mohamed Miloudi et Rabah Mahmoudi, responsables des éditions « Dar El Ouaï » et « Dar Kortoba », respectivement.

PUBLIE LE : 04-10-2010 | 20:59
D.R

Initiée par l’Office national de la culture et de l’information, une conférence-débat sur la situation actuelle de l’édition en Algérie a été animée dimanche  après-midi à la salle Atlas de Bab El Oued (Alger) par  MM. Mohamed Miloudi et Rabah Mahmoudi, responsables des éditions « Dar El Ouaï » et « Dar Kortoba », respectivement.
Devant une assistance moyenne, composée majoritairement de représentants des médias nationaux, les deux conférenciers ont évoqué quelques aspects des réalités du secteur de l’édition en Algérie, la domiciliation du prochain Salon international du livre algérien (SILA), ainsi que la forte participation algérienne à cette 14e édition, prévue du 27 octobre au 5 novembre 2010 au niveau du complexe olympique du 5-Juillet, Alger.
Selon M. Mohamed Miloudi (ex-SG du Syndicat national des éditeurs), outre les éditeurs étrangers, 143 maisons d’édition algériennes sont attendues à cette grande manifestation culturelle, organisée par le ministère de la Culture sous le haut patronage du Président de la République. Comparativement aux éditions précédentes du SILA, a indiqué le conférencier, toutes les conditions matérielles sont maintenant réunies au complexe olympique du 5-Juillet pour la réussite de cette 14e édition, en rappelant à cet égard les nombreux problèmes de l’espace auxquels ont eu à faire face les nombreux éditeurs nationaux et étrangers, à la Safex, Pins Maritimes (Alger).
Poursuivant son propos, le patron de la maison d’édition « Dar El Ouaï » a déploré certains comportements et pratiques qui n’ont pas lieu d’exister au niveau de cette structure spécialisée dans les foires et expositions, avant de faire part de la disparition inexpliquée, pendant 3 longues années, de nombreux ouvrages qu’il a présentés lors d’une des précédentes éditions du SILA.
Quant à M. Rabah Mahmoudi, il a essayé de se pencher sur les divers problèmes de l’édition en Algérie en citant comme exemple le faible engouement des Algériens pour la lecture, avant de déplorer le rôle insuffisant de la famille et de l’école, en matière de sensibilisation. Après quoi, il a évoqué les efforts de l’Etat en matière d’aide et de soutien au secteur, en mettant l’accent sur la nouvelle approche, jugée judicieuse, des pouvoirs publics et consistant à subventionner la promotion du livre et de l’édition en Algérie, au lieu de soutenir l’importation des livres de l’étranger, comme cela se faisait précédemment. Dans ce contexte, il a précisé que son secteur d’activité dispose d’un véritable gisement d’opportunités d’emplois, en citant les différentes étapes de l’édition du livre.  
Intervenant au débat, un autre éditeur a saisi cette occasion pour appeler, au même titre que M. Miloudi, à la tenue d’une AG élective du Syndicat national des éditeurs dans les plus brefs délais, afin de prendre en charge les problèmes du secteur.
Mourad A.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions