lundi 25 septembre 2017 09:04:47

Education nationale : “Le problème de surcharge doit être réglé dans les plus brefs délais”

Selon les normes de l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), le nombre d’élèves dans une classe ne doit pas dépasser 33, alors qu’il est entre 39 et 40 dans plus de dix wilayas du pays.

PUBLIE LE : 22-09-2012 | 0:00
D.R

Selon les normes de l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), le nombre d’élèves dans une classe ne doit pas dépasser 33, alors qu’il est entre 39 et 40 dans plus de dix wilayas du pays.

Pour faire face au déficit en matière de structures éducatives, le ministre de l’éducation nationale, M. Abdellatif Baba Ahmed lance un appel aux walis afin d’accélérer la réalisation des projets.
Lors de la conférence nationale des directeurs que  M. Baba Ahmed a réunis jeudi au siège de son département à El Mouradia, celui-ci a mis l’accent sur la nécessité de dépasser le problème de surcharge dans les établissements scolaires. Ce problème, a expliqué M. Baba Ahmed, est dû notamment au non achèvement de projets de construction de nombreux lycées au niveau national et au passage de deux groupes d’élèves ceux ayant achevé le cycle moyen de l’ancien système et ceux du nouveau.
Le ministre de l’Education nationale, M. Abdelatif Baba Ahmed, avait annoncé auparavant que 8 lycées seront réceptionnés dans les trois prochains mois à travers 10 wilayas enregistrant une surcharge dans les classes, à savoir, Biskra, Blida, Tiaret, Alger est, Djelfa, Jijel, Ain Defla et Tébessa.  Il a déclaré que « selon les normes de l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), le nombre d’élèves dans une classe ne doit pas dépasser 33, alors qu’il est entre 39 et 40 dans les dix wilayas concernées.»
 Le secteur de l’Education a enregistré un retard dans la réalisation de 413 lycées par les entreprises en charge de ces projets, à travers 35 wilayas en dépit du lancement des travaux de certains projets depuis 2004, ce qui explique la surcharge dans les classes de 1ère année secondaire.
IL s’agit entre autres de La wilaya d’Alger qui devait réceptionner 29 lycées, Oran (24 lycées), Sétif (23 lycées), ainsi que les wilayas de Tizi Ouzou, Tlemcen, Biskra, Oum el Bouaghi et Chlef qui devaient réceptionner chacune 17 lycées à la rentrée scolaire 2012-2013.
Concernant le livre scolaire, le ministère a assuré qu’il existe une couverture globale qui a permis de réaliser des excédents annuels qui dépassent les besoins en livres et qui seront exploités à nouveau à la prochaine rentrée, s’ils ne font pas l’objet de révision.
En effet, plus de 61 millions d’exemplaires de livres scolaires ont été imprimés au titre de l’année scolaire 2012-2013.
L’Office national des publications scolaires (ONPS) a lancé l’opération de distribution du livre scolaire le 1er mars dernier à partir des wilayas du sud, passant ensuite par les Hauts Plateaux, les régions enclavées puis les wilayas du Nord et enfin l’école algérienne de Paris et certaines ambassades algériennes à l’étranger.
 Par ailleurs, M. Baba Ahmed a déploré le fait que certains élèves n’aient pas rejoint les bancs de l’école à la date fixée dans certaines wilayas du sud. Il a dans ce sens, appelé les responsables de secteur à traiter sérieusement cette situation. Selon le ministre, si le retard est dû à des raisons météorologiques, il est possible donc de changer la date de la rentrée scolaire.
Wassila Benhamed
 


A propos du manque d’enseignants  dans certaines filières,…

Pour expliquer le déficit en enseignants enregistré dans son secteur, le ministre de l'Education nationale, M. Abdellatif  Baba Ahmed a affirmé jeudi, en marge de la conférence nationale des directeurs de l'Education que c’est surtout un manque d'encadrement  dans la filière des mathématiques qui est enregistré actuellement. Un manque dû essentiellement au recul du nombre de diplômés universitaires dans  cette spécialité.          
Selon M. Baba Ahmed «les filières scientifiques ne sont actuellement pas très prisées, en témoigne le taux de réussite au Baccalauréat mathématiques qui ne dépasse pas 3 %» du taux annuel de réussite au baccalauréat, ce qui s'est répercuté «négativement» sur l'encadrement au niveau des établissements éducatifs.         
 Cependant, a-t-il ajouté, ce phénomène est universel et n'est pas  propre à l'Algérie.          
Le ministre a, d'autre part, appelé à intensifier les efforts pour inciter les élèves à s'orienter vers les filières scientifiques, notamment les mathématiques pour pallier ce manque d'encadrement à l'avenir.        
  Un problème d'encadrement en mathématiques, en physique et en langues étrangères a également été enregistré dans certaines wilayas, malgré le recrutement de plus de 16 000 enseignants, suite à un concours sur titre pour la rentrée scolaire 2012-2013. Néanmoins ce problème a pu être résolu puisque les directeurs de l'Education ont été autorisés à faire appel à des enseignants d'autres wilayas.    
W. B.  
 


Scolarisation des enfants syriens
Aucune “réclamation” n'a été formulée par leurs parents

Le ministre de l'Education nationale, M. Abdelatif  Baba Ahmed, a indiqué, qu'aucune réclamation n'a été formulée par  les réfugiés syriens concernant la scolarisation de leurs enfants dans les établissements  scolaires.          
«Nous n'avons enregistré aucune réclamation de la part des parents syriens  concernant la scolarisation de leurs enfants dans les écoles algériennes», a  déclaré M. Baba Ahmed en marge d'une rencontre avec les directeurs de l'éducation  et les syndicats du secteur. Rappelant que le gouvernement a pris «toutes les mesures nécessaires» pour faciliter l'inscription de tous les enfants des réfugiés syriens et leur scolarisation selon le programme pédagogique algérien, le ministre de l'Education nationale a toutefois relevé que les enfants inscrits jusqu'à maintenant «ne  sont pas recensés».          
M. Baba Ahmed a ajouté que d'autres enfants syriens ont été orientés vers les établissements d'enseignement et de formation professionnels.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions