lundi 23 septembre 2019 10:13:52

Production de médicaments anticancéreux : Saidal signe un accord de partenariat avec un groupe koweïtien

Le groupe Saidal et la société koweïtienne North Africa Holding Company et le Fonds National d’Investissement ont procédé, hier, à la signature du pacte d’actionnaire et des statuts de création de la société conjointe Saidal-North Africa Holding Manufacturing – FNI (SNM), spécialisée dans les produits anticancéreux.

PUBLIE LE : 16-09-2012 | 23:00
D.R

Le groupe Saidal  et la société  koweïtienne North Africa Holding Company et le Fonds National d’Investissement ont procédé, hier, à la signature du pacte d’actionnaire et des statuts de création de la société conjointe Saidal-North Africa Holding Manufacturing – FNI (SNM), spécialisée dans les produits anticancéreux. La nouvelle société qui sera implantée au niveau du pôle pharmaceutique de Sidi Abdellah sera détenue par Saidal à hauteur de 49%, la holding koweïtienne (49%) et le Fonds national d’investissement (FNI, 2%). Elle est le fruit d’un partenariat  algéro-koweïtien qui vise la création d’un centre spécialisé dans le développement, l’industrialisation ainsi que la commercialisation de produits d’oncologie. La cérémonie de signature de la création de cette société de production  de médicaments anticancéreux qui s’est déroulée à l’hôtel El-Aurassi, a été rehaussée par la présence des ministres de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M. Abdelaziz Ziari, de l’Industrie, de la PME et la Promotion de l’investissement, M. Chérif Rahmani et des Finances, M. Karim Djoudi. Etait également présent à cette rencontre, le SG de l’UGTA  (Union générale des travailleurs algériens), M. Abdelmadjid Sidi Saïd.
Dans une brève allocution, le ministre des Finances a souligné l’évolution de l’investissement algéro-koweïtien, notamment, dans le secteur des finances à travers la création d’entreprises à capitaux mixtes. Intervenant, pour sa part, le ministre de la Santé a axé son intervention sur l’impératif d’encourager la production nationale de médicaments, de même qu’il a qualifié l’industrie pharmaceutique nationale de « stratégique ». De son côté, Le ministre de l’Industrie a mis en relief « la forte volonté politique » existante pour relancer la production des médicaments et lui insuffler une nouvelle dynamique.
M. Boumediène Derkaoui, P-DG de Saidal, a quant à lui, mis en relief toute l’expérience que détiennent les Koweïtiens dans le domaine, avant d’apprendre à l’assistance que ce projet, dont le coût est estimé à 25 millions d'euros, verra le jour dans un délai allant de 18 à 24 mois.
Dans son intervention,  le directeur exécutif de la société koweïtienne a estimé que le projet devrait « renforcer » la coopération entre les deux pays qui touche plusieurs secteurs et « consolidera leurs relations bilatérales ».       
Il faut dire que même si l’étude du projet ne sera livrée que dans un délai de 6 mois, pas moins de 17 produits ont déjà été identifiés.
A terme, ce projet permettra le transfert de technologie, outre la réduction de la lourde facture d’importation des médicaments anticancéreux laquelle facture est actuellement chiffrée à quelques 20 milliards de dinars.
Soraya G.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions