mardi 07 juillet 2020 08:10:49

élections locales

La formation AHD 54 s’accorde un temps supplémentaire avant de se prononcer sur sa participation à l’élection électorale de novembre prochain.

PUBLIE LE : 12-09-2012 | 0:00
D.R

AHD 54 entretient le suspense 

La formation AHD 54 s’accorde un temps supplémentaire avant de se prononcer sur sa participation à l’élection électorale de novembre prochain. « On a tout le temps devant nous, il est un peu tôt pour trancher », a déclaré, hier, Ali Fawzi Rebaïne lors d’une conférence de presse tenue au siège du parti. La participation de sa formation, affirme-t-il, est tributaire des garanties attendues du nouveau staff gouvernemental. M. Rebaïne cite « l’indépendance de l'administration et de la justice », qui doivent être les « garantes du déroulement, du contrôle et du suivi de ces élections.»
Aussi, le conférencier demande l’élargissement des prérogatives de la commission de surveillance des élections. Objectif : assurer une meilleure transparence de la consultation de fin novembre. Quoique son entrée en lice est renvoyée à une date ultérieure, le numéro un du parti AHD 54 considère comme une « nécessité », le financement de la campagne électorale de « toutes les formations ».
Le prochain rendez-vous électoral, a fait savoir l’orateur, est d'une grande importance, d'où la nécessité pour les militants de comprendre et faire comprendre aux électeurs les « prérogatives des assemblées communales et de wilayas ». Pour ce faire, il préconise une politique qui prône la « non centralité ». Toutefois, M. Rebaïne prévient contre « l’abstentionnisme ». En cas de participation, AHD 54 pourra-t-il franchir le seuil des 7% des voix exprimées exigé à tous les partis en lice ? A cette question, M. Rebaïne rassure que « rien ne lui fait peur ».
A propos de la révision de la Constitution, le leader de la formation AHD 54 considère que celle-ci « doit se faire avec l'ensemble des partis politiques et les différents partenaires sociaux ». Il s’agit de permettre « l'élaboration d'une Constitution à même de répondre aux aspirations de liberté et de démocratie du peuple algérien ». Abordant la rentrée scolaire effectuée ce dimanche, M. Rebaïne estime qu’il est temps de revoir à la baisse le nombre d’élèves par classe, lequel oscille, selon lui, entre « 40 et 45». Et d’enchaîner : « Il faut garantir un meilleur avenir à nos enfants ». Par ailleurs, il a estimé  que pour arriver à de meilleurs résultats, il faut  « inéluctablement passer par un dialogue franc entre le département de l’Education nationale et les partenaires sociaux.» Pour ce qui de l’éradication des marchés informels lancée par les pouvoirs publics, il demandera à ce que cette opération soit élargie à l’ensemble du pays.
Fouad Irnatène


RND
Consensus pour chaque candidat

Le bureau de wilaya du RND ne désemplit pas quotidiennement jusque tard dans la nuit. La course contre la montre engagée pour être fin prêt dans la course aux locales semble avoir donné un tonus pour ce parti qui compte 2 500 élus, comme souligné du reste par M. Miloud Chorfi, le porte-parole du RND lors de l’installation de ce nouveau secrétaire de wilaya. « Redorer localement le blason du RND et reconquérir nos bastions », souligne le nouveau secrétaire de wilaya du parti d’Ahmed Ouyahia, M. Guellil Benyoussef. Militant de la première heure, DEC puis P/APC de la commune d’Arib, pour ce technicien du bâtiment la mission quoique loin d’être une sinécure ne le décourage pas pour autant. Le même message, les mêmes recommandations aux militants et membres des bureaux communaux quant aux critères de choix des candidats, comme nous avons eu à le constater avec la composante de la commune de Boumedfâa reçue jeudi en fin d’après-midi. En application des instructions du secrétaire général du parti, les portes du RND et delà des candidatures restent ouvertes pour les compétences. « C’est à nous d’aller chercher et convaincre les personnes crédibles et de les présenter aux citoyens, quartier par quartier, douar par douar afin de réunir un consensus général », instruit-il ses militants. Pour les assemblées communales un sympathisant peut être éligible sur une liste RND, à la différence de l’assemblée de wilaya où, la candidature est ouverte aux seuls militants. Vers la mi-septembre, l’ensemble des listes avec les dossiers de candidatures seront définitivement arrêtées, la campagne aura cependant déjà commencé avec ce travail de proximité en direction des citoyens et du choix concerté des candidats.
A.M.A.


Le FJD ne participera pas

Le FJD (Front de la justice et du développement), présidé par M. Abdellah Djaballah, préfère ne pas prendre pas part aux élections locales du 29 novembre prochain. C’est, en tout cas, ce qui ressort de la conférence de presse animée hier au siège du parti. Explicite, le conférencier fera savoir que la décision a été, en fait, prise par le conseil consultatif de la formation (madjliss echoura) qui s’est réuni, le 6 septembre dernier, en session extraordinaire au centre familial de la commune d’Echatt, wilaya d’El Tarf.
Décortiquant les arguments à l’origine de la décision du boycott du scrutin, le conférencier citera 8 points principaux, qui se veulent être, selon lui, un inventaire exhaustif sur les principaux maux dont souffre la société.  D’autre part, M. Djaballah exhorte à faire sauter « le monopole afférant à l’organisation des élections ».
Interrogé sur son point de vue concernant la composante du nouveau gouvernement, l’ancien fondateur d’Ennahdha et d’El Islah  répondra que « cette composante ne reflète pas ce qui était attendu par le peuple algérien lequel aspirait au changement. Avec tous notre respect aux membres du gouvernement, en tant que personnes ». « Nous lui souhaitons, toutefois, plein succès dans sa mission », a-t-il ajouté.
Par ailleurs, tout prête à croire que Djaballah veut se démarquer du « front politique pour la sauvegarde de la démocratie » dont il était membre actif dans un passé récent, puisque selon lui, « ce front a été constitué dans un contexte bien particulier, et n’a plus sa raison d’être aujourd’hui ». « Cela étant, notera-t-il, si des membres de ce front préfèrent poursuivre leurs actions dans ce même cadre, cela relève de leur droit mais ne me concerne nullement », tient-il à souligner.
Soraya G.
 


Ain defla
4 partis politiques dont le RCD retirent les formulaires

Mise en place depuis le 2 septembre dernier, au niveau du siège de la wilaya d’Ain-Defla, la cellule d’accueil et d’information en prévision des élections pour le renouvellement des assemblées communales et de wilayas a enregistré le passage de quatre représentants de partis politiques, Jil Jadid, le FNA, le RND et le RCD qui ont procédé au retrait des formulaires. La date limite de dépôt des dossiers de candidatures est fixée au 10 octobre prochain rappelons-le, soit 50 jours francs avant la date du scrutin comme fixé par la loi organique relative au régime électoral.
Sur place, au niveau de la cellule, les concernés sont destinataires d’un guide élaboré par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales à l’intention des candidats à l’élection des membres des assemblées populaires communales et de wilayas. Conditions d’éligibilité, composition du dossier de candidature, toutes les informations s’y trouvent. Concernant les indépendants, des imprimés de souscription de signatures individuelles dûment légalisées sont remis en parallèle. La liste indépendante se devant de recueillir la signature d’un minimum de 5% du corps des électeurs de la circonscription électorale concernée. Concernant la proportion réservée aux femmes candidates et en vertu des dispositions de l’article 2 de la loi 12-03 du 12 janvier 2012, elle est de 30% au minimum, soit 13 femmes pour ce qui concerne l’APW de Ain-Defla, pour ce qui est des communes, 17 au total sur les 36 que compte la wilaya n’en sont pas concernées, leur nombre d’habitants étant inférieur à 20 000. Pour les autres communes notamment celles des chefs-lieux de daïra, cette proportion est également fixée à 30%.
A.M.A.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions