dimanche 18 novembre 2018 16:24:39

Eradication des marchés informels : Les Algérois retrouvent l’espace public

L’opération tendant à éradiquer les nombreux foyers de négoce illicite a été entamée mercredi dernier, par les pouvoirs publics, à travers quelques sites recensés au niveau de la capitale.

PUBLIE LE : 01-09-2012 | 0:00
D.R

L’opération tendant à éradiquer les nombreux foyers de négoce illicite a été entamée mercredi dernier,  par les pouvoirs publics, à travers quelques sites recensés au niveau de la capitale. Alger est appelée à  faire l’objet d’un assainissement de son espace public, la débarrassant  de cette prolifération d’étals de fortune qui ont  été installés par de jeunes gens en mal d’activité.

Il faut dire que cette campagne a  été  déclenchée sur la base d’un désir réel de larges franges de la  population algéroise qui se trouve fortement pénalisée par une occupation débridée et importante des espaces dédiés à la collectivité. De nombreuses communes de la ville d’Alger servent d’exutoire commercial à ciel ouvert, à un squat en bonne et due forme qui se perpétue depuis de longues années. On rappelle que les pouvoirs publics ont tenté de porter remède à ce phénomène mais sans grande réussite, il faut l’avouer. Les  marchés de proximité qui ont été construits pour freiner l’avancée du commerce informel n’ont pas donné les résultats escomptés. Et pour cause, les lieux  de négoce illicite, au lieu de se réduire, ont,  au contraire, augmenté au grand dam des citoyens, qui, souvent, ne savent plus à quel saint se vouer,  pour en finir avec ce genre de commerce. Au cours d’une virée que nous avons effectuée hier, nous avons pu constater au niveau des quartiers de Belouizdad et Bachdjrah l’absence totale  des vendeurs à la sauvette et de leurs étals de fortune, ceux  que nous avons l’habitude de voir s’établir tôt le matin. Les services d’ordre  de la wilaya d’Alger sont sur place et s’assurent  que les vendeurs occasionnels ne reviennent pas réoccuper les lieux. Le quartier de Belouizdad longtemps classé comme l'une des zones commerciale les plus actives  de la capitale attire de nombreux commer- çants et clients de différents endroits  de la capitale  et même de l'intérieur du pays. Des citoyens sont assez prudents quant aux chances de succès   de cette campagne. Ils estiment que le  dispositif ne durera pas dans le temps,  d’autant plus que les vendeurs à la sauvette ont pris gout à cette activité et dès que la force publique baisse la garde, les revendeurs occasionnels reviennent à la charge et réoccupent l’espace public. Dans une déclaration à l’APS, le lieutenant Abdelghani Khelil Charef a indiqué que «l'opération d'assainissement de la capitale du marché informel a débuté  dans la circonscription administrative de Hussein Dey, notamment au boulevard  Mohamed-Belouizdad (ex- Belcourt)». Il a précisé à ce propos, que l'opération s'était déroulée dans de  bonnes conditions, soulignant qu'aucune altercation n'a été enregistrée  avec ces vendeurs. L'opération consiste à interdire l'activité des vendeurs à la sauvette  qui se trouvent sur les différentes places publiques et même les routes menant  vers les marchés et gares de transport public et ce dans le but de mettre fin  au marché informel. Ce dispositif déployé également dans plusieurs autres endroits de  la capitale juste après l'Aïd el Fitr, vise à endiguer les aspects négatifs, qu'il s'agisse d'obstruction du trafic routier ou de décharge anarchique des  ordures. Les vendeurs du marché parallèle dans le quartier de Belcourt  ont été  pris au dépourvu  par le déploiement sécuritaire très tôt le matin, selon des informations recueillies sur les lieux. Ils ont été ensuite informés  que les services de la Sûreté de la wilaya d'Alger entendent assainir la capitale  du marché parallèle, une décision définitive et irrévocable. Cette décision a mécontenté beaucoup de vendeurs qui ont demandé une  solution alternative qui leur permette de gagner leur vie et de subvenir aux  besoins de leurs  familles. Les avis étaient partagés sur cette opération entre mécontents, satisfaits  et heureux de cette initiative. Les habitants du quartier en question ont accueilli favorablement  cette initiative, déplorant la cohue qui existait et les ordures laissées quotidiennement  par ces vendeurs  qui compliquent le problème d'hygiène dans des endroits tels que Belouizdad, Bab El Oued, place des Martyrs et autres.
Wassila Benhamed

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions