vendredi 15 novembre 2019 15:06:39

Djamel Ould Abbès en visite d’inspection à la clinique d’El Azhar : «La formation sur l’humanisation de l’accueil primordiale»

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Djamel Ould Abbès, a insisté hier, lors de sa visite d’inspection au niveau de la clinique privée Al Azhar à Dely Ibrahim (Alger), sur la prise en charge des malades dans de bonnes conditions en insistant sur la qualité de l’accueil.

PUBLIE LE : 28-08-2012 | 0:00
D.R

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Djamel Ould Abbès, a insisté hier, lors de sa visite d’inspection au niveau de la clinique privée Al Azhar à Dely Ibrahim (Alger), sur la prise en charge des malades dans de bonnes conditions en insistant sur la qualité de l’accueil. S’exprimant en marge de cette visite d’inspection, il a souligné que «nous avons mis en place tous les moyens nécessaires afin de résoudre ce problème».

Il dira dans ce contexte que «l’humanisation des conditions d’accueil est une obligation pour une meilleure prise en charge des malades». Selon lui, lorsque l’accueil est bon et humain, le malade est déjà à 50 % réceptif aux traitements qu’il doit recevoir. Et de poursuivre que « nous avons actuellement mis en place un programme de formation dans l’humanisation de l’accueil au niveau de plusieurs hôpitaux». Ould Abbès a indiqué que «l’humanisation des conditions d’accueil des malades dans les hôpitaux et l’équipement des services d’urgences sont des priorités pour le secteur». Le ministre a, en effet, reconnu l’existence du problème d’accueil au niveau de certains hôpitaux. En outre, le ministre a mis l’accent sur l’objet de sa visite en indiquant que «celle-ci a pour objectif de voir l’état des lieux et la prise en charge des malades dans différents services qui sont mis en place». Mettant à profit cette occasion, le ministre a salué l’effort déployé par cette clinique pour la meilleure prise en charge de ses patients, en indiquant qu’il a constaté un niveau professionnel très élevé, ce qui honore, selon lui, «la médecine algérienne». Le ministre n’a pas manqué de souligner par ailleurs que «la réussite de cette clinique confirme que le secteur de la santé est en nette progression». Le ministre n’a pas nié le rôle important qu’a joué le secteur privé dans ce domaine. Il affirmera à cet effet que «nous disposons de tous les moyens pour le développement de ce secteur». «Je vois que ces derniers temps, le secteur a très bien évolué.», a-t-il relevé. Pour étayer ses dires, le ministre a cité à titre d’exemple les acquis réalisés par le secteur paramédical. Il a qualifié les agents de ce service de l’un des piliers du secteur de la santé dans la prise en charge du malade et l’assistance du corps médical dans ses missions. Il y a lieu de souligner que la clinique El Azhar dispose de différents services, entre autres la Chirurgie générale et la Chirurgie infantile, celui de l’Ophtalmologie, ORL, Orthopédie, Neurochirurgie, Urologie et Cardiologie, Pédiatrie, ainsi que la Dermatologie, Hémodialyse, Rhumatologie.
Makhlouf Aït Ziane
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions