jeudi 14 novembre 2019 21:23:58

Exploitation du gaz de schiste en algérie : « Les premiers forages auront lieu bientôt »

«Fruit d’un long processus, l’Algérie commencera l’exploitation du gaz de schiste prochainement », c’est en ses termes qu’a tenu à souligner, hier, M. Ali Hached, conseiller du ministre de l’Energie et des Mines l’importance de cette matière pas tout à fait comme les autres.

PUBLIE LE : 27-08-2012 | 0:00
D.R

«Fruit d’un long processus, l’Algérie commencera  l’exploitation du gaz de schiste prochainement », c’est en ses termes qu’a tenu à souligner, hier, M. Ali Hached, conseiller du ministre de l’Energie et des Mines l’importance de cette matière pas tout à fait comme les autres.  S’exprimant en marge de la conférence-débat organisée  au Forum d’El Moudjahid, sur  la politique énergétique de l’Algérie, notamment en matière d’augmentation des capacités de production, de fluctuations du prix du pétrole, il a indiqué : « Nous avons annoncé publiquement  que nous avons procédé à la signature avec  plusieurs compagnies internationales  qui maîtrisent ce genre de technologies  pour l’exploration de cette source énergétique ».  Il dira dans ce sens : « Nous avons réalisé les études du bassin pour nous permettre d’identifier le potentiel  et nous sommes en train d’évaluer. »  
Avant d’ajouter : « Les accords sont en train d’être conclus avec certaines  firmes internationales dans cette nouvelle aventure du gaz de schiste et les premiers forages auront lieu bientôt. »  
Il y a lieu de rappeler par ailleurs dans ce contexte qu’en avril dernier, Sonatrach et ENI Algeria avaient signé un accord de coopération afin d'unir leurs efforts en vue d'évaluer le potentiel en hydrocarbures non conventionnels et dans le cas d'intérêt avéré, poursuivre avec un ou plusieurs projets pilotes de forages. Selon lui ces accords de réalisation de ces gisements confirment qu’ils sont engagés dans un processus d’identification  et de mise en  valeur de ce potentiel.
Du fait que l’Algérie s’est engagée dans l’exploration de cette nouvelle source énergétique, le conférencier a estimé que dans quelques années grand est l’espoir de voir que notre pays aura aussi les  capacités de production des gaz non conventionnels.
Le conseiller du ministre n’a pas manqué de souligner que « l’exploitation de cette fameuse source énergétique est fortement prometteuse en raison des colossales réserves dont dispose l’Algérie ». Mettant l’accent sur l’exploitation par les Etats-Unis  du gaz de schiste et ses incidences sur les prix du gaz sur le marché libre, M. Ali Hached  a révélé que « pour le moment, le développement, aux Etats-Unis notamment, de l'extraction du gaz de schiste aura des  incidences sur les prix  du gaz. »  A une question relative à la formation, Ali Hached a  relevé que l’entreprise publique « Sonatrach »  a d'ores et déjà entrepris de former ses cadres à ces techniques d'extraction de gaz non conventionnel.
Enfin il est a rappelé que les réserves de gaz de schiste en Algérie seraient sept fois supérieures aux réserves de gaz conventionnel qui sont, elles, de 4.500 milliards de mètres cubes. 
Makhlouf Aït Ziane
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions