mercredi 26 septembre 2018 12:46:09

Recrutement des enseignants : La formation est primordiale

A la rentrée de septembre prochain, 16.000 nouveaux enseignants vont être affectés sur des postes à plein temps, quelques semaines après avoir passé un concours de niveau bac+5 portant essentiellement sur des connaissances générales.

PUBLIE LE : 26-08-2012 | 0:00
D.R

A la rentrée de septembre prochain, 16.000 nouveaux enseignants vont être affectés sur des postes à plein temps, quelques semaines après avoir passé un concours de niveau bac+5 portant essentiellement sur des connaissances générales. Ils auront la lourde tâche de prendre en charge des élèves entre 26 et 30 h par semaine dans le cycle primaire, et différents niveaux et classes  d’enseignement, selon les disciplines, dans les cycles moyen et secondaire, ce qui représente un travail considérable de préparation et de suivi. On leur demandera d’emblée d’assurer le même service, les mêmes tâches que leurs collègues expérimentés, et tout cela sans avoir appris sérieusement pour la plupart d’entre eux, à préparer des séances de cours, des évaluations, à s’occuper d’un groupe d’enfants ou d’adolescents, à réagir face aux questions de concentration, de motivation, aux difficultés scolaires, à gérer les relations avec les parents d’élèves… Quelques-uns, à savoir 2 816  enseignants recrutés directement et sans concours, étant diplômés des Écoles normales supérieures (133 Professeurs d’Enseignent Primaire (PEP), 1.171 Professeurs d’Enseignement Moyen (PEM) et 1.512 Professeurs d’Enseignement Secondaire (PES), s’en sortiront tant bien que mal, et leurs élèves avec eux bien, mais le reste sera désemparé au bout de quelques semaines devant les réalités de ce noble métier, si éloignées de leur formation universitaire, débordés par la charge de travail, par les exigences d’un métier très difficile, et certains découragés par cette entrée dans le métier sans aucune préparation. Face à cette situation, que va-t-on répondre aux élèves des différents cycles d’enseignement (écoliers, collégiens, lycéens)? Comment peut-on se défendre devant des parents instruits dans leur plus grade majorité? Un peu de patience, l’année prochaine ça ira mieux avec la pratique !?
Comment peut-on croire que le fait d’être licencié  en mathématiques ou en philosophie ou même en langues étrangères,  suffit pour apprendre à lire, à écrire ou à compter à un écolier, la rédaction et la logique à des collégiens, la maîtrise des différentes connaissances à des lycéens ?
Selon le ministère de l’Education nationale, le recrutement de ces 16.000 enseignants se base sur deux conditions à savoir la nécessité d’avoir le master ou une licence de quatre ans avec une formation  à la clé  qui varie entre 140 et 400 heures durant l’année (255 heures théoriques et 145 heures pratiques) pour compléter son cursus afin d’arriver à un niveau équivalent de Bac+5 et acquérir la qualification pédagogique dans la matière et pouvoir accomplir pleinement sa mission. On compte pour cette catégorie 5.697 PEP, 2.976 PEM et 7.848 PES.
Cette formation qui est obligatoire et qui relève des conditions requises par la fonction publique qualifiera-t-elle réellement ces recrues pour la mission d’enseigner, un métier qui s’apprend ?
Sarah Sofi

Le concours de recrutement de personnel administratif avant le 31 décembre 2012
Le concours de recrutement du personnel administratif sera organisé après la rentrée scolaire et ne saurait dépasser la date du 31 décembre 2012, selon le premier responsable du secteur. On compte 4.242 postes ouverts pour l’encadrement administratif issus de la formation spécialisée au niveau de l’INFPE et de l’IFPM, et 5.000 autres pour le recrutement des personnels de service et de maintenance. Pour ce qui est de la première catégorie, le ministère de tutelle recrute 277 proviseurs, 392 directeurs de CEM, 1 347 directeurs d’écoles primaires et 289 intendants. On compte en outre 252 sous-intendants gestionnaires, 523 sous-intendants, 587 inspecteurs du cycle primaire dont 552 d’arabe, 30 de français et 5 de tamazight, 205 inspecteurs du cycle moyen dont 139 pour l’administration et 66 relevant de la discipline, 220 inspecteurs EN, 27 inspecteurs et 110 conseillers Aliment, 08 directeurs COSP et 5 conseillers.         
S. S.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions