samedi 17 novembre 2018 23:23:39

Amar Brahmia : “La médaille d’or de Mekhloufi est une grande victoire et une fierté pour l’Algérie”

La médaille d’or au 1500 m des jeux Olympiques 2012, décrochée mardi à Londres par Taoufik Makhloufi, est une «grande victoire et une fierté», pour l’Algérie a confié l’ancien entraîneur de l’athlète, Amar Brahmia, soulignant qu’elle constitue une nouvelle preuve des potentialités des athlètes algériens.

PUBLIE LE : 09-08-2012 | 0:00
D.R

La médaille d’or au 1500 m des jeux Olympiques 2012, décrochée mardi à Londres par  Taoufik Makhloufi, est  une «grande  victoire et une fierté», pour l’Algérie  a confié l’ancien entraîneur de l’athlète, Amar Brahmia, soulignant qu’elle constitue une nouvelle preuve des potentialités des athlètes algériens.          
«Je suis fier pour ce que vient de faire Mekhloufi et fier pour l’Algérie  qui détient en cet athlète un véritable bijou», a indiqué très ému Brahmia  qui a été derrière la venue à Alger, en 2008, du natif de Souk Ahras et qui, durant  quatre années ,a été sous sa coupe aux côtés d’autres athlètes comme Boukenza,  Zerguelaine ou encore le jeune Anou.          
Le technicien s’est dit encore honoré qu’un athlète algérien puisse encore une fois rayonner sur la distance «reine» de l’athlétisme en remportant  l’or olympique après les succès retentissants de Hassiba Boulmerka (Barcelone 1992), Nourredine Morcelli (Atlanta 1996) et Benida Merah (Sydney 2000). «L’Algérie est en train d’inscrire en lettres d’or son nom sur cette distance grâce aux qualités extraordinaires de ces grands champions, mais aussi au travail émérite des techniciens algériens, c’est le cas aussi pour Taoufik Mekhloufi qui, durant quatre ans, a travaillé sous la coupe d’une équipe de techniciens algériens qui a su le propulser sur la plus haute marche du podium olympique»,  a affirmé avec une pointe de fierté Brahmia.          
Sur la course, l’entraîneur algérien a indiqué qu’elle a été le «scénario  idéal» pour Mekhloufi qui a su suivre sans difficultés le rythme qu’ont tenté  de mener ses adversaires, avant d’actionner un démarrage exceptionnel à près de 500 m de la ligne d’arrivée. «Mekhloufi  n’a à aucun moment semblé être inquiété. Il a couru intelligemment en évitant d’être enfermé. Il a desserré l’étau et est sorti en se positionnant parfaitement. Ensuite, connaissant son explosivité, il a enchaîné un sprint extraordinaire à 480 m environ pour s’imposer largement», a indiqué le technicien algérien qui s’est déclaré «convaincu» que l’épisode de l’exclusion  temporaire, lundi dernier, de son poulain des JO après son abandon dans l’épreuve du 800 m pour manque  de combativité, n’allait pas influer sur ses capacités psychologiques, car Mekhloufi est un  véritable battant.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions