vendredi 20 octobre 2017 04:26:08

Jeux Olympiques : L’homme à la foulée d’or

Ce mardi 8 août ne sera décidément pas une journée tout à fait comme les autres. Ou à dire vrai, une soirée.

PUBLIE LE : 09-08-2012 | 0:00
D.R

Puisque c’est aux alentours de vingt et une heure trente qu’une soirée déjà historique en soi s’annonçait. Face au petit écran, des millions d’Algériens fébriles et tout aussi impatients de suivre ce classico. Car le 1500 m est une course entièrement à part. Elle a un je ne sais quoi qui en fait forcément un grand moment d’athlétisme. Pour le moment, chacun couve le secret espoir de voir notre représentant, à défaut d’être champion, à tout le moins de ne point être ridicule. La veille déjà, les grandes manœuvres de déstabilisation de notre futur champion allaient commencer. A la guerre comme à la guerre, et tous les coups bas sont donc permis pour saper le moral de l’adversaire. On sent même quelque part quelque relent de racisme sans vouloir pour autant en faire un abcès de fixation. Mais quoiqu’il en soit, c’est sur le terrain même des opérations que tout se joue. Et sur ce registre, notre talentueux compatriote ne s’en laissera pas compter. Dès les premières foulées, il est, oserait-on dire, bien «encadré» par ses adversaires du jour qui ont connu les cendrées et la gloire bien avant lui. Pourtant, physiquement, notre illustre représentant ne paie pas de mine. Plutôt court sur pattes, il ne répond pas a priori aux canons classiques accolés volontiers aux coureurs de fond et de demi-fond. Qu’importe et pour en revenir à la course menée et gérée pourtant par des «vétérans» de la discipline sinon de la distance toutes les petites ruses de guerre des adversaires du jour n’auront pas suffi à effrayer notre capé visiblement maître de son art.
Car au fur et à mesure que la ligne d’arrivée se dessinait, il saura habilement se placer, se positionner, jouer des coudes mine de rien pour s’arracher aux tentatives de «tenailles» ou de prises en sandwichs pernicieuses pour le moins.
Et puis, subitement, à une centaine de mètres de l’arrivée, le spectaculaire coup de rein. Ce petit plus qui fait les grands champions, la bonne graine de star et pour tout dire la différence. Une accélération exceptionnelle au dernier virage qui fera certainement date de par son caractère meurtrier, tactique et technique bien léché.
Comme une symphonie magistralement enlevée ou un tableau de maître bien torché. Ses infortunés adversaires surpris, admiratifs et dans une certaine mesure envieux finiront par s’incliner un tantinet admiratifs face à cet «illustre inconnu» sorti droit d’une terre de héros et revendiquant tout autant leur africanité.
Mais, aujourd’hui, c’est bien le meilleur du continent et du monde s’il vous plaît qui a triomphé. Avec beaucoup de modestie et d’humilité qui plus est. A l’instar de ses prédécesseurs. Qu’il vient de rejoindre par la grande porte. Et sans doute pour la postérité. Et Dieu seul sait si nous avions besoin de cette performance et de cet exploit qui chatouille notre ego. Bravo, que dis-je mille bravo, nous sommes tous fiers de toi Taoufik. Oua bikoul taoufik in challah... pour ton avenir.
A. ZENTAR

------------------------

Déclarations....

Ahmed Boubrit (directeur technique national) :
 “C’est un grand jour pour le sport algérien”
 «C’est un grand jour pour le sport algérien qui vient d’écrire l’une de ses belles pages après cette belle  victoire de Makhloufi en finale olympique du 1500 m. Il était au rendez-vous  avec l’histoire. Nous étions confiants dès le départ, et nous l’avons annoncé dès notre arrivée à Londres. Il a prouvé qu’il est le meilleur sur cette distance lors de ces jeux, malgré tout ce qu’il a vécu la veille de la course avec cette histoire de son exclusion. Nous avons bien préparé notre stratégie face au danger du trio kenyan, mais aussi pour faire face au Marocain. Il a bien contrôlé sa course, il a honoré l’Algérie, c’est une consécration méritée et le résultat  de plusieurs années de travail.»

Rachid Hanifi (président du Comité olympique algérien) : 
“C’est un grand champion”
«C’est un grand moment du sport algérien. L’Algérie qui reprend sa suprématie sur le 1500 m, seize ans après la dernière victoire de Noureddine Morceli aux Jeux olympiques d’Atlanta.  
Taoufik Makhloufi est un grand champion, il l’a montré ce soir. Il a remporté ses trois courses, c’est quelque chose d’immense à ce niveau de la compétition. Je lui souhaite plus de succès à l’avenir et encore bravo.»  

Mohamed Azzoug (chef de mission) :
“Il a honoré le pays”
«C’est des moments historiques pour le sport et pour le peuple algériens. L’hymne national retentira pour la première fois au stade olympique de Londres, lors de la cérémonie de remise de médailles, c’est extraordinaire. Dieu merci, nos efforts ont été récompensés à la fin. L’athlète qui souffrait d’une blessure au genou a prouvé qu’il est le meilleur et l’a prouvé lors de ces trois courses. Il a honoré l’Algérie et l’athlétisme algérien, il mérite toutes nos considérations, je lui tire chapeau.»   

Mustapha Larfaoui (ancien président de la fédération internationale de natation) :
“C’est extraordinaire, Makhloufi est un seigneur”
«Il a fait une course extraordinaire du début jusqu'à la fin. Makhloufi a couru intelligemment. Il mérite largement cette victoire. Il s’est comporté comme  un seigneur sur la piste du stade, c’est une grande journée pour le sport algérien. Cette médaille d’or va faire beaucoup du bien pour le sport algérien en plein doute. Je souhaite beaucoup de chance pour les athlètes qui sont toujours en  lice.»

---------------------

La presse algérienne jubile
La presse nationale était aux anges mercredi, au lendemain de la consécration amplement méritée de l'athlète Taoufik Makhloufi en finale du 1500 m des Jeux olympiques 2012 (JO-2012), offrant à l'Algérie sa première médaille, en or de surcroît, au rendez-vous de Londres. "De l'or pour un brave", ouvre le quotidien francophone El-Watan sur une photo de Makhloufi, les bras au ciel après son triomphe, avant d'adresser, à partir d'Alger en direction de Londres, un "Merci !" au "désormais héros national" qui s'est "bien joué" du destin. "Voué aux gémonies par l'IAAF (Fédération internationale d'athlétisme, ndlr) et le monde olympique et médiatique pour ne pas, soi-disant, être combatif  lors des éliminatoires du 800 m dont il ne voulait pas, Taoufik Makhloufi a  démontré mardi dans la fraîche nuit londonienne, qu'il avait un caractère bien trempé en transformant ses émotions de la veille, lors de son exclusion temporaire, par une rage au cœur jamais égalée", écrit le journal d'informations générales dans son éditorial. "MA-GNI-FIQUE !", claironne, pour sa part, le Soir d'Algérie en une, tout en évoquant la "grande disette" dans le sport algérien depuis les sacres de Boulmerka, Morceli et Bénida Merrah. "Makhloufi Taoufik, champion olympique du 1500 m.
Qui pouvait imaginer une telle issue pour celui qu'on croyait parti à Londres tenter un "truc", mais jamais un exploit aussi monstrueux pour paraphraser les commentateurs présents au stade olympique ?" s'interroge le journal francophone qui relate aussi toute la préparation de l'athlète algérien qui l'a conduit à sa victoire olympique. De son côté, le journal arabophone El-Khabar, avec, en première page, le finish de la finale où Makhloufi a fait le vide devant ses concurrents qui se bousculent pour les médailles d'argent et de bronze, ainsi que les places d'honneur. "Le coureur Taoufik Makhloufi a enrichi le palmarès de l'Algérie aux Jeux olympiques d'une nouvelle médaille en lui offrant l'or au Stade olympique de Londres sur 1500 m, après avoir battu les spécialistes mondiaux de l'épreuve", écrit le journal qui se targue que le vermeil de Makhloufi soit le premier pour l'Algérie et les pays arabes aux JO-2012.  Pour le quotidien francophone la Tribune, ce qu'a réalisé Taoufik Makhloufi est tout simplement "Géant", reprenant en une la photo du nouveau  champion olympique franchissant la ligne d'arrivée, synonyme de médaille d'or et de "Kassaman" qui va retentir dans le ciel olympien de Londres. L’ensemble de la presse nationale salue l’extraordinaire victoire de Makhloufi.  

Le champion avait hâte de voir le drapeau algérien flotter à Londres   
Le nouveau champion olympique du 1500 m Taoufik Makhloufi a indiqué hier qu’il est impatient de recevoir sa médaille d’or et voir le drapeau algérien flotter très haut dans le ciel de Londres. "J’ai hâte de monter sur le podium pour recevoir ma médaille olympique et entendre l’hymne national retentir dans le stade olympique de Londres. C’est  sûr, ce sera très émouvant pour moi sur le plan émotionnel. Je suis fier d’être algérien et d’avoir fait plaisir au peuple algérien qui le mérite. J’ai une pensée particulière à ma famille et ma ville Souk Ahras. Le peuple algérien mérite ce cadeau, je suis très content de l’avoir fait. C’est une joie indescriptible pour moi. Sincèrement, je ne réalise pas encore que je suis champion olympique, il me faut un peu de temps. En l’espace de quelques heures, tout a changé dans ma vie, je suis devenu plus connu", a déclaré Makhkloufi au centre principal de medias à Londres. Interrogé sur sa longue nuit après sa consécration olympique, le natif de Souk Ahras a révélé qu’il avait du mal à fermer les yeux. "Je suis resté éveillé toute la nuit, je n’arrivais pas à dormir, c’était excitant et impressionnant. Je me suis endormi  à 7h avant de me réveiller deux heures plus tard, parce que j’ai des rendez-vous avec mes sponsors et des obligations professionnelles", a-t-il dit. C’est hier en fin d’après-midi qu’il a reçu sa médaille d’or sous les applaudissements nourris des milliers de spectateurs présents au stade et a essuyé ses larmes de joie après que l’hymne national eut retenti avec la levée du drapeau national. L’émotion était à son paroxysme pour lui autant que pour tout le peuple algérien.        

-----------------------------

L'Algérie fait son entrée dans le tableau des médailles    
L'Algérie a fait son entrée dans le tableau des médailles des jeux Olympiques 2012 (JO-2012) de Londres après la consécration de Taoufik Makhloufi en finale du 1500 m, mardi lors de la 11e journée des épreuves :                                           
                                              Or    Argent  Bronze   Total  
1-Chine                                 34      21           18        73  
2-Etats-Unis                          30      19           21        70  
3-Grande-Bretagne               22      13           13        48  
4-Corée du Sud                     12       5            6          23  
5-Russie                                10      18           20        48  
6-France                                8       9              11        28  
7-Italie                                   7        6             4         17  
8-Allemagne                          6      14            7          27  
9-Kazakhstan                         6       0             1           7  
10-Pays-Bas                           5       3             6         14  
37-Algérie                              1       0             0           1  
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions