vendredi 14 aot 2020 20:52:58

Bilan des feux de forêt durant les dix dernières semaines : 11.000 hectares ravagés

Gravement atteint lors du feu de forêt de Souk Ahras : Un troisième sapeur-pompier décède

PUBLIE LE : 08-08-2012 | 23:00
D.R

Selon le directeur général des forêts, ce bilan est «exceptionnel», car il est six fois plus important que celui enregistré l’année dernière à la même période.

Le directeur général des forêts (DGF), M. Mohamed Seghir Noual, a qualifié hier d’«exceptionnel» le bilan des feux de forêt, qui ont ravagé 11.145 hectares sur tout le territoire depuis le 1er juin dernier. Ce bilan est, selon le DGF, six fois plus important que celui enregistré l’année dernière à la même période. «Nos services s’attendaient à un mois de jeûne tranquille comme les années précédentes. Ils se sont préparés comme avant, mais les incendies qui ravagent nos forêts sont d’une intensité exceptionnelle et imprévisible. Ils continuent à dévaster nos forêts dans différentes zones sans discontinuer depuis le début du Ramadhan», a précisé à l’APS M. Noual. Durant la période allant du 1er juin au 4 août, une superficie de 11.145,74 hectares a été la proie des flammes dans 1.799 foyers à l’échelle nationale.
Les pertes se répartissent à raison de 8.252,57 hectares de forêts et 2.893,17 hectares de maquis. Ce bilan est six fois plus important que celui enregistré à la même période en 2011 et qui a dépassé 1.900 hectares, alors qu’en 2010, il était de 8.500 hectares, soit une hausse de près de 31%, selon le directeur. L’année 2011 a enregistré un total de 19.926 hectares incendiés, contre 30.632 en 2010. «La DGF voulait réduire la superficie ravagée par les feux de forêt à 15.000 hectares, mais cet objectif semble actuellement loin d’être acquis», a expliqué M. Noual, qui s’est abstenu d’avancer des estimations sur le bilan de l’année 2012. Pour lui, les conditions météorologiques, notamment la canicule, constituent le facteur principal qui favorise les feux de forêt, même si ces feux sont d’origine humaine à 95%, selon M. Noual. «L’homme reste le premier responsable de ces incendies, même si ce n’est pas de manière intentionnelle dans beaucoup de cas. A chaque incendie, la DGF porte une plainte contre X et les services de gendarmerie engagent des enquêtes approfondies pour déterminer les responsabilités», a-t-il ajouté. Pour faire face à cette situation «exceptionnelle», la DGF compte renforcer ses capacités par les moyens des APC et des entreprises, après le déclenchement du plan ORSEC. La DGF a également procédé à un plan de redéploiement de ses moyens, d’une wilaya à une autre, en fonction de ses besoins, et selon l’intensité des incendies enregistrés.
M. Noual a affirmé que la stratégie de sa direction reste basée sur deux éléments fondamentaux : l’alerte et la première intervention    dont l’apport du citoyen est «très important». Par ailleurs, le directeur a rendu hommage aux trois agents (un brigadier des forêts et deux agents de la Protection civile) victimes des feux de foret à Souk Ahras, ainsi que les troupes mobilisées sur le terrain. Il a également appelé les citoyens à la vigilance durant cette période «très difficile» et caractérisée par une forte canicule. La DGF a mobilisé pour cette campagne 416 postes de vigie avec un effectif de 1.120 éléments chargés de la surveillance et de l’alerte. Quelque 2.488 éléments sont chargés de la première intervention au sein de 483 brigades avec comme moyens 295 camions-citernes. Ces moyens sont appuyés, comme chaque année, par d’importants renforts humains et matériels de la Protection civile qui a déployé 22 colonnes mobiles.

Gravement atteint lors du feu de forêt de Souk Ahras
Un troisième sapeur-pompier décède
Brûlé au second degré, lors d’une intervention pour l’extinction d’un feu de forêt qui s’est déclaré au lieudit Ourida, commune et daïra de Machrouha, dans la wilaya de Souk Ahras, l’agent de la Protection civile, Hzaimia El Maki, a succombé à ses multiples blessures dans la nuit du mardi 7 août au CHU de Constantine, apprend-on auprès de la cellule de communication de la Protection civile.
Le défunt, âgé de 36 ans, avait été transféré au CHU de Constantine, après avoir reçu les premiers soins au niveau des hôpitaux de Souk Ahras puis d’Ibn Sina d’Annaba.
Pour rappel, l’équipe d’intervention, dont le défunt faisait partie, a été prise au piège par le feu qui les a cernés durant la phase d’extinction. Deux agents sont malheureusement décédés le jour même. Il s’agit d’un agent de la Protection civile et d’un agent forestier.
Le martyr du devoir a été inhumé hier, dans sa wilaya, en présence de cadres de la Direction générale de la Protection civile et des autorités  locales.
S. G
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions